James Bond : un réalisateur a déjà un film en tête pour le prochain 007 (et on est très curieux)

Matthias Mertz | 25 octobre 2021 - MAJ : 25/10/2021 16:03
Matthias Mertz | 25 octobre 2021 - MAJ : 25/10/2021 16:03

Edgar Wright s'est prononcé sur son envie de réaliser le prochain Bond, arguant qu'il a déjà un projet prêt à présenter aux producteurs.

Si on s'était évidemment déjà posé la question du successeur de Daniel Craig dans le smoking de 007 à l'aune de la fin de son incarnation de l'espion iconique avec Mourir peut attendre, une autre interrogation du même acabit nous agite désormais, qui réalisera le prochain Bond ? De nombreuses pointures de la réalisation ont déclaré ça et là dans les médias qu'elles étaient intéressés pour ne pas dire tout de suite disponibles pour réaliser les prochaines aventures du plus célèbre agent secret britannique.

Et si beaucoup rêvent de voir Nolan s'y coller, on a récemment appris dans le podcast Happy Sad Confused qu'un nouveau cador se tiendrait disponible pour prendre la relève de Cary Fukunaga, dont l'itération bondienne a déjà engrangé plus de 525 millions de dollars de recettes au box-office mondial (et alors que Cary est déjà en train de reprendre un projet abandonné depuis longtemps par un autre très grand cinéaste).

 

photo, Daniel CraigCraig a-t-il laissé une empreinte trop indélébile dans le personnage de Bond ?

 

Ce mystérieux réalisateur n'est autre qu'Edgar Wright. Il s'est en effet porté volontaire pour accomplir la tâche ardue de succéder à plus d'une décennie bondienne qui n'a pas divorcé d'avec le succès, motivant son envie par la fierté patriotique qu'il aurait à diriger la nouvelle itération de l'espion partageant la nationalité britannique :

"Vous devez comprendre qu'en Angleterre, un film de James Bond c'est un peu comme être en finale d'une coupe du monde de foot. Il y a tellement de fierté patriotique pour Bond. Daniel Craig a laissé une trace indélébile sur la franchise qui force, je pense, à prendre un autre chemin. Parce que je pense qu'il n'y a rien à gagner à continuer dans son sillon, je pense qu'il serait probablement intéressant d'essayer, et... Je veux dire, j'ai quelque chose de prêt pour Bond, et s'ils me demandent, j'irai leur en parler, donc je ne vais pas le dire [...]"

 

 

photo, David Dencik"Allo, madame Broccoli ? Oui, il y a un autre réalisateur de talent qui veut faire un Bond"

 

Edgar Wright a également été très vocal quant à ses préférences, ou plutôt, ceux qu'il n'aimerait pas voir dans le costume de Bond pour l'avenir de la franchise.

"Écoutez, je n'ai rien contre Tom Hardy ou Michael Fassbender, mais quand j'entends leurs noms agités, je me dis : 'Ah, c'est trop ressemblant à Craig pour moi.'"

En outre, Wright avait proposé une analogie pour le moins curieuse pour exprimer de quelle nature devrait être le prochain Bond. Pour lui, Bond est soit du chocolat noir et corsé, ou au contraire du chocolat au lait, beaucoup plus doux. Et la nature du personnage voudrait qu'il alterne entre son caractère fort et sombre (que Craig aurait incarné) et sa facette plus espiègle, depuis Sean Connery jusqu'à Daniel Craig. En tout cas, Edgar Wright se tiendra donc prèt à recevoir un coup de fil de la part de Barbara Broccoli et ses associés producteurs.

 

photo, Anya Taylor-JoyAnya Taylor-Joy future James Bond girl ?

 

De notre côté, c'est évidemment un grand oui. Wright avait eu une expérience en demi-teinte avec les blockbusters lorsqu'il s'était retiré de la production d'Ant-Man (restant tout de même crédité dans le long-métrage), mais il n'a jamais arrêté de proposer des projets très créatifs tels que Scott Pilgrimm, Baby Driver ou la Trilogie Cornetto (ce qu'on nomme communément l'association de Shaund of the Dead, Hot Fuzz et Le Dernier Pub avant la fin du monde).

Plus récemment, il a confirmé sa forme olympique et son caractère prolifique au cours du documentaire sur le groupe des Sparks Brothers, et devrait réussir à faire frisonner plus d'un spectateur avec son incursion dans le thriller horrifique et fantastique Last Night in Soho. On lui souhaite donc de décrocher la Lune et d'être l'heureux vainqueur du gigantesque battle royale qui s'annonce pour prendre les commandes du prochain Bond.

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ethan
28/10/2021 à 10:09

Je te trouve un brin moqueur sur la coupe de cheveux de Pierce Brosnan
Il a juste moins de problème de cheveux que les autres c'est tout.
Ok il a un brushing mais il reste plus au moins parfait selon les scènes.

Ethan
28/10/2021 à 09:12

@Eddie Felson
Il n'y a pas d'aspect sombre dans les bond d'avant
L'aspect sombre avec l'aspect espiègle oui c'est vrai ca existe mais c'est dans les méchants tel que Alec goldeneye

Eddie Felson
27/10/2021 à 11:22

@Ethan

« Le côté sombre ou moins sombre n'existe pas dans les bonds jusqu'à Pierce Brosnan »
???
Moore : léger, comique voir kitch donc…. moins sombre
Dalton : fait la gueule comme Craig, côté comique en sourdine et interprétation beaucoup plus ténébreuse et sombre de la personnalité de Bond comme Craig 30 ans plus tard!

Donc oui, avant Pierce et son brushing impeccable, les 2 facettes sombres et moins sombres ont existées dans cette franchise!
Et je ne vois ni ne souhaite un entre 2!

Q
27/10/2021 à 01:17

Moi je dit si il veulent sauver et rebooster la Saga c'est de répartir a zéro , donc refaire un casino royale , et un dr no qui se rapproche du livre , comme la fameuse scène du poulpe mais dans les années 60 , avec un acteur qui ressemble un peu a Sean Connery ,

Ethan
27/10/2021 à 00:28

@Eddie Felson
Tu vois un entre 2 mais il y a pas un entre deux. Le côté sombre ou moins sombre n'existe pas dans les bonds jusqu'à Pierce Brosnan. Et les facettes espiegle et sombre ne peuvent pas marcher à la fois dans un même film. Elles sont incompatibles. Le premier film de Craig Casino Royale l'illustre bien ou le côté espiègle va s'effacer au profit de la psychologie à deux balles.

La problable retour de la façade de espiègle va mettre fin à la facett sombre tout simplement

La à mon avis où on sait pas c'est concernant la forme si on sera sur un système de suite ou de films indépendants

Eddie Felson
26/10/2021 à 12:22

@Ethan
Non, son discours ne laisse pas place à interprétation ou a toute ambiguité quand à son appréciation des films de Craig, quoique tu puisses en dire.

Par ailleurs, tu te trompes aussi sur ce vers quoi va ma préférence quand au devenir de la saga! Moi aussi, je vote pour un vrai changement de tonalité. Rester du côté sombre et torturé ne ferait sens à aucun égard! D’un point de vue renouveau, pour relancer la saga et marquer une vraie différence, une vrai rupture avec les 15 années passées il est plus que nécessaire de changer de tonalité d’interprétation et donc de basculer du côté… « chocolat au lait »! Par ailleurs, rester du côté « chocolat noir et corsé » est une impasse, non seulement pour la raison évoquée précedemment, mais aussi car, du côté obscur du personnage personne ne fera mieux que Craig sur ce registre d’interprétation. Donc oui a plus de légèreté et d’espieglerie à l’avenir sans pour autant tomber dans l’excès.

Ethan
26/10/2021 à 08:53

@Eddie Felson
Chacun comprend comme il en a envie. Ce n'est pas une maladie.
Mais ne souhaitant pas continuer dans le style Craig et disant qu'il y a 2 facettes de Bond, on peut penser qu'il opte pour la facette espiègle plutôt que pour la facette sombre ou moins sombre tel que tu aimerais

Pete
25/10/2021 à 23:26

Et pour ma part, c’est un grand non. Réalisateur anecdotique.

Faurefrc
25/10/2021 à 23:10

Je serais bien tenté par un James Bond de retour dans un contexte et une ambiance 60’s. Un truc un peu pulp mais filmé avec les moyens et un regard d’aujourd’hui. Une sorte de mash-up jouissif entre Kingsman et OSS 117.

Tom’s
25/10/2021 à 22:51

Derrière Craig impossible de simplement changer d’acteur il faut renouveler le concept et évidement propose la jeunesse de Bond sa formation, 1ere mission éct je ne vois que ça.

Plus
votre commentaire