Escape Game 2 : la version extended absurde qui change tout (en moins pire)

Geoffrey Crété | 10 octobre 2021
Geoffrey Crété | 10 octobre 2021

Escape Game 2 : le Monde est un piège a droit à une version alternative en DVD et Blu-ray, et ça change presque tout.

Sortir une version longue en vidéo, ça n'a rien de nouveau. C'est une pure pratique commerciale, et c'est le plus souvent un bricolage paresseux, qui fait passer une fin différente, deux scènes coupées et trois dialogues supplémentaires pour une révolution. Mais le cas Escape Game 2 : Le Monde est un piège est différent.

Attendue en DVD et Blu-ray en France le 15 décembre, la (mauvaise) suite d'Escape Game a révélé une version plus qu'alternative aux États-Unis fin septembre, lors de sa sortie en VOD. Massivement téléchargée dans la foulée, cette nouvelle version diffère largement du film sorti en salles, avec une fin totalement différente, et des personnages ajoutés ou retirés, pour écrire un nouveau climax.

La version extended dure 8 minutes de plus que la version cinéma, mais c'est en réalité 26 minutes totalement différentes, avec un nouveau montage change bien des choses. Petit résumé de cette affaire étrange.

 

photo"Let's play a game"

 

LE DÉBUT DU FILM

Dans la version cinéma, Escape Game 2 présente dès le début un personnage qui sera important pour la fin du film : la psy de Zoey, l'héroïne campée par Taylor Russell. La sage dame l'encourage à surmonter sa phobie de l'avion, et à ravaler sa parano pas du tout justifiée bien sûr. Mais Zoey décide finalement de ne pas sauter le pas. Elle suit son plan en voiture avec Ben, victime du friendzonage ultime.

Au passage, ce second rôle avait une autre utilité : replacer le personnage d'Amanda (sa fille, sa relation avec Zoey), morte dans le premier film, mais qui revenait dans la version ciné.

La fin d'Escape Game 2 renvoyait directement à cette intro pour indiquer à Zoey qu'elle avait encore été piégée, et que l'avion était un escape game. La psy était dans le coup. Rires diaboliques. Fin.

 

photoEn théra-pire

 

Dans la version alternative, Escape Game 2 joue aussi avec cette peur de l'avion que Zoey ne parvient pas à surmonter, mais pas de psy à l'horizon. Puisque la fin est totalement différente, et qu'Amanda n'est plus là, elle ne sert plus à rien.

À la place, Escape Game 2 s'ouvre sur un long flashback autour d'un personnage qui sera majeur : une petite fille du nom de Claire. Son père Henry est le créateur des pièges, et visiblement sa femme Sonya ne le vit pas très bien. Elle menace de péter un câble, et elle va vite le payer : elle est enfermée dans le sauna, qui est une escape room (parce que pourquoi pas), et meurt comme un vieux raisin trop cuit.

 

photoSouviens-toi... le sauna dernier

 

LE RETOUR DE CE FAMEUX PERSONNAGE

Le meilleur fou rire de la version cinéma intervenait dans la dernière partie du film, lorsque Zoey a perdu tous ses amis (sauf que non), à cause notamment d'une pluie littéralement acide. Elle se retrouvait dans une chambre d'enfant, mais pas n'importe laquelle : celle de Sonya, évoquée plusieurs fois dans le film.

Entrée en scène parfaitement improbable d'Amanda, visiblement poussée d'un placard poussiéreux par des scénaristes en panique. Amanda, incarnée par Deborah Ann Woll et morte dans le premier film, dans la scène du bar à l'envers. Comment a-t-elle survécu à une telle chute ? "Tu ne m'as pas vue mourir. Tu m'as vue tomber. Si tu ne l'as pas vu, ça n'est pas arrivé !" Un twist que Dallas n'aurait peut-être même pas osé à son époque, et qui ouvrait la porte à toutes les fenêtres.

 

photo, Deborah Ann WollLa chute ne suffit pas

 

Amanda se révélait être la mère d'une petite Sonya, laquelle a été kidnappée par les grands méchants de Minos. Piégée, Amanda a alors dû les aider à imaginer et concevoir les escape games mortels. Mais Amanda n'en peut plus (la preuve : elle pleure). Elle supplie Zoey de prendre la relève et obéir. Car, deuxième plot twist (gardé dans les deux versions) : Ben n'est pas mort dans les sables magiques.

Il est piégé dans une cage et il va se noyer sous les yeux de Zoey si elle n'accepte pas de signer un CDI avec Minos. Amanda et elle finissent par arrêter de parler/pleurer pour sauver le friendzoné. Et le trio s'en va, victorieux.

 

photo, Taylor Russell, Logan MillerEscape Game ultime : sortir de la friendzone

 

Dans la version alternative, c'est totalement différent. Amanda n'est pas du tout là, elle est donc bel et bien morte, et tout le décor de la chambre est remplacé. Après l'affaire de la pluie acide, le film prend un aiguillage nouveau : Zoey se retrouve dans une pièce face à... Claire, la petite fille du début, incarnée par Isabelle Fuhrman (alias Esther dans le film d'horreur).

Claire explique tout le scénario : elle est séquestrée par son père, un des boss de Minos, qui la force depuis des années à créer les pièges des escape games. Et en plus, il en tire tous les honneurs. Claire implore Zoey de l'aider à s'échapper, et pour la convaincre, elle lui dit que son copain Ben n'est pas mort puisqu'elle a créé une sortie secrète sous le sable. Zoey accepte finalement d'aider Claire.

Pendant que Ben est récupéré par Minos et jeté dans une escape room (le sauna), elles viennent à bout d'une énigme à base de baie vitrée, hologrammes et code secret.

Et donc, oui : cette Sonya est donc deux personnages différents : c'est la petite fille d'Amanda dans la version ciné, et c'est la mère d'une autre petite fille (Claire) dans la version alternative.

 

photo, Thomas CocquerelSables émouvants

 

LES GRANDS MÉCHANTS

Dans la version ciné, Zoey, Ben et Amanda s'échappent du labyrinthe, remontent à la surface, et c'est le happy end. La police découvre les lieux, retrouve les cadavres des seconds rôles, et Minos est mis à jour. Le FBI est sur le coup pour mettre fin à ce cauchemar. Même si tout ça était finalement un énième piège.

Dans la version alternative, Zoey est tombée sur Claire, et peut aller sauver Ben pour s'enfuir. Et c'est là que tout l'univers prend une autre tournure : même si elle fait mine d'aider les héros à se sauver et faire tomber Minos, Claire se révèle être la grande méchante d'Escape Game 2. Elle piège son père et le tue, non sans avoir expliqué toute l'histoire.

 

photo, Isabelle FuhrmanWhat a twist : l'actrice d'Esther

 

Ainsi, Claire est une pure psychopathe. C'est elle qui a tué sa mère dans le sauna, au tout début du film. Comme le montre un flashback guignolesque, elle était très méchante quand elle était toute petite, même avec les petits animaux. Sa mère voulait l'aider (c'est-à-dire la faire interner), et Claire n'a pas apprécié. Elle a donc passé maman au four pour l'arrêter.

Après avoir utilisé Zoey pour s'échapper (papa savait que sa fille était folle, mais vu son talent il la gardait au chaud), elle peut donc tuer son père pour se venger, et prendre sa place afin de diriger les opérations.

 

photo, Taylor Russell, Logan MillerQuand le plot twist numéro 15 arrive sur toi

 

Pourquoi une version si différente ?

Escape Game 2 : Le Monde est un piège est donc un autre film en version alternative. Probablement un film un peu moins ridicule grâce à la disparition du joker Amanda, sorti de nulle part pour totalement plonger le film dans la vieille série Z. D'autant que toute cette histoire de Zoey qui doit devenir game designer est aussi bête que lourde, et transforme le cauchemar en session de recrutement rocambolesque.

Dans l'extended cut, il y a un pari plus clair sur l'avenir : Zoey et Ben ne sont pas directement menacés dans un escape game aérien qui devra être assumé dans le troisième épisode (pas encore officiellement commandé), et le twist sur Claire permet de nourrir la mythologie Saw-esque.

 

photo"Je crois que la suite est de ce côté" (dans les égouts)

 

Le réalisateur Adam Robitel n'avait évidemment pas le final cut sur son film, et expliquait à The Wrap que son director's cut faisait 45 minutes de plus que la version sortie en salles. Mais à ce degré, ce sont des pans entiers du film qui ont été écrits et réécrits, montés puis jetés à la poubelle, avec quatre actrices (la psy, la mère de Claire, Claire, Amanda) ajoutées ou effacées du film. De là à dire qu'il s'agit d'un étrange cas d'école de rafistolage et bricolage de producteurs, pour concevoir un film selon des réflexions tout sauf artistiques...

Et s'il y a un Escape Game 3, à partir de quelle version existera la suite ? Apparemment, à partir de la version cinéma. Dommage. Parce que c'est vraiment la plus nulle.

Tout savoir sur Escape Game 2 : le Monde est un piège

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
cinema
16/11/2021 à 01:26

J'ai d'abord vu la version cinéma avant de voir la version directors cut et franchement la fin cinéma est beaucoup plus enrichissante et a plus de sens pour
Elle montre ainsi comment les jeux sont si différents et réinventer en explicant que diffèrentes personnes les concoivent

Ratpac
11/10/2021 à 16:29

Vous savez où je pourrais trouver cette version du film

J
10/10/2021 à 23:04

J'ai moi aussi vu directement cette version alternative et je ne comprenais pas que vous ayez eu la dent aussi dure dans votre critique... Quand je lis le récap de la version ciné, je comprends mieux maintenant :/

Jo le clodo.
10/10/2021 à 12:51

Si ça continue on ira chercher nos films chez IKEA.

Alex styles 77
10/10/2021 à 11:36

Ah bah j'ai vu direct cette version de mon côté, ne sachant pas du tt qu'il s'agissait d'une sorte de directors cut. J'ai passé un moment sympa, mais en effet la version ciné avait l'air catastrophique et change absolument tt.

votre commentaire