Lui : Guillaume Canet est en panne d'inspiration dans la bande-annonce

Mathieu Lapon | 13 septembre 2021 - MAJ : 13/09/2021 17:59
Mathieu Lapon | 13 septembre 2021 - MAJ : 13/09/2021 17:59

Guillaume Canet dévoile la bande-annonce de sa prochaine réalisation, Lui, dans laquelle il joue un artiste en pleine crise d'identité.

Renouveau artistique ou allégorie de toute une carrière ? Guillaume Canet, auteur français prolifique à la réalisation, à la scénarisation et en tant qu'acteur, revient pour un nouveau long-métrage plus modeste, en attendant de présenter son Astérix et Obélix : L'Empire du Milieu (qui a été temporairement suspendu suite à la pandémie de covid-19). Le réalisateur confiait en décembre 2020 sur son Instagram avoir développé ce scénario  en mai, pendant le premier confinement, et l'avoir tourné en quatre semaines à partir de septembre.

Le metteur en scène de Mon idoleLes Petits Mouchoirs et Nous finirons ensemble lève donc le voile sur ce projet, intitulé Lui, qu'il a vaguement présenté sur le réseau social. Versée dans le drame, l'histoire raconte celle d'un compositeur de musique tombant en dépression et décidant de fuir dans une cabane bretonne, loin de tout, pour se ressourcer, mais ses dilemmes existentiels et ses proches semblent bien vite le rattraper. Introspection garantie ?

 

 

Une bande-annonce pas folichonne pour un sou, où tous les poncifs du drame, bien éculés, semblent se cumuler les uns sur les autres. Le film en a suffisamment conscience pour faire dire à Virginie Efira, avec son éternelle tête de chien battu (selon l'auteur de ces lignes), que le concept de l'artiste incompris et reclus est banal à souhait. Et le reste de la bande-annonce ne fait aucun effort pour contredire ses mots.

Pourtant, le film se paye un casting français de luxe, puisque Laetitia CastaMathieu Kassovitz et Patrick Chesnais sont de la partie. Reste à voir comment ces talents vont s'entremêler et tirer Guillaume Canet de ce pétrin mélodramatique, tant pour son personnage que pour son film. 

 

photo, Gilles Lellouche, Guillaume CanetOn est censés être inquiets pour celui-là, du coup ?

 

En supposant que Canet parvienne à sortir de ses habituelles comédies dramatiques, à proposer une histoire encore plus personnelle sans oublier de communiquer quelque chose de percutant à son public, et à titiller votre fibre théâtrale (ça fait beaucoup de suppositions, oui), le film sort en salles le 27 octobre 2021. Autant dire que Halloween Kills et Venom : Let There Be Carnage n'ont qu'à bien se tenir !

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Geoffrey Crété - Rédaction
14/09/2021 à 16:05

@Toishiro

Vu qu'on a plutôt défendu Rock'n'Roll (qu'on trouvait bancal mais passionnant et fou) et que plein de gens nous ont dit qu'on avait des goûts douteux pour ça : non, aucun souci. Juste des avis.

Toishiro
14/09/2021 à 15:58

Je ne me demande si vous n'avez pas un problème avec Canet, qui en passant à aussi réaliser "Ne le dis à personne" qui est quand même un sacré morceau... Et les Petits mouchoirs quoi que vous sembliez en pensée n'est pas non plus un mauvais film...

Quand on pense à certaine bandes annonces en plus... C'est un peu comme le Besson Bashing, c'est souvent pas justifié...
MAIS... Ce dedain bon chic, bon teint, le mec qui faudrait FORCEMENT detester pour fair cool etc etc...

C'est saoulant à force...

Saiyuk
13/09/2021 à 21:50

Je comprend tout à fait vos obligation et les difficultés que vous devez rencontrer, et j'ai ma réponse, merci.

Geoffrey Crété - Rédaction
13/09/2021 à 21:14

@saiyu

Ce sont deux fronts différents : l'actu, et les sorties salles. Tout ça mobilise des parties différentes de l'équipe, et demande des investissements très différents.

Un site d'actu cinéma doit traiter l'actu. Une bande-annonce par ex, ce qui prend, allez, disons 1h en tout.
Une critique de film ? Il faut aller en projection ou le rattraper si nous n'étions pas conviés (ce qui arrive souvent), puis former une réflexion et écrire la critique. Ce qui prend donc bien plus d'heures.

Ajoutez à ça les vacances d'été puis les festivals où certains membres de l'équipe étaient (comme Alexandre à Venise), et la petite équipe que nous sommes et qui doit donc faire des choix chaque semaine sur ce qu'on peut traiter, et vous arrivez à : pas de critique des Méchants, malheureusement (parmi mille autres films, séries, jeux vidéos, comics, mangas qu'on aimerait mettre en avant, mais faute de moyens...)

saiyuk
13/09/2021 à 18:07

Non pas que je veuille vous dicter votre ligne éditoriale mais j'avoue qu'au lieu d'avoir une pré-critique d'un film au vu de sa bande-annonce (ce qui pour le coup fait aussi trés cliché...) j'aurais préféré avoir votre avis sur le film "les mechants"...pouvez-vous me dire si cela est prévue ?

votre commentaire