Oxygène : critique à l’étouffée avec Mélanie Laurent sur Netflix

Simon Riaux | 13 mai 2021 - MAJ : 13/05/2021 12:10
Simon Riaux | 13 mai 2021 - MAJ : 13/05/2021 12:10

Alexandre Aja s'allie avec Mélanie Laurent et Mathieu Amalric pour nous donner une grande rasade d'Oxygène sur Netflix. Avons-nous été soufflés par le film ?

Alors que le cinéma de genre a encore bien du mal à se tailler la part du lion en France, un de ses représentants continue de surprendre et sur de nombreux tableaux. Alexandre Aja, révélé aux amateurs de frisson avec Haute tension, intronisé aux Etats-Unis avec La Colline a des yeux, se frotte ici au huis-clos mâtiné de science-fiction. Oxygène est sorti le 12 mai 2021 sur Netflix. On y suit une femme, désorientée et amnésique, qui s’éveille dans un caisson à oxygène défaillant, et va tenter de s’en échapper par tous les moyens. Au programme : survie, suspense, adrénaline et pièges médicaux... inattendus. 

Le metteur en scène est-il parvenu à tirer le meilleur du scénario très convoité de Christie LeBlanc ? La tension est-elle au rendez-vous ? On répond à toutes vos questions dans notre critique vidéo ! 

 

 

Tout savoir sur Oxygène

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
C.Kalanda
18/05/2021 à 07:31

Bon jvais petter mon cable (ouais société du jugement spectateur, t'as vu). J'ai trouvé ça bien bien chaud naze. DA ringarde de "The Island", écriture poussive (des twists alternants la clairvoyance de l'évidence de son perso principal - qui la fou mal vu le nombre de PHD qu'elle est sensé avoir, et me sortez pas l'excuse du spoil que je peux pas donner - sinon des révélations très vulgaires dans leur traitement, qui annulent et révèlent surtout la superficialité des premières séquences), dialogues bien trop littéraires pour être crédibles (Se sont pas relus à voix haute les auteurs ?! Pensée spéciale pour l'IA qui se fait traiter de "fumier", faut croire que ça revient à la mode en 2051...), jeu des acteurs trop inégal (Mélanie Laurent pas toujours bien dirigée et pas aidée par les dialogues j'imagine, sinon les voix off vraiment ratées je trouve, on a l'impression de PNJ de jeux-vidéos...). Aux vue des critiques de la semaine (LD&R par exemple ;-* ), on pourrait croire que vous êtes potos avec Christie et Alexandre ;)

rientintinchti
17/05/2021 à 21:23

Nul est prévisible. à fuir

JR
17/05/2021 à 13:39

Bon, pas terrible, ça se laisse regarder, mais côté intention et mise en scène, Buried est juste mille fois plus au dessus.
Aja, c'est le real que j'adorais suivre début 00's, qui avait l'envie et les moyens, mais qui depuis la colline fait au mieux, du moyen...

Karlito
17/05/2021 à 12:47

Un poil long au milieu du film, un poil prévisible par moment. Pourtant, le film nous emmène à se poser la question du secret caché derrière son réveil. L'histoire effiloche son fil d'Ariane et s’efforce à nous y accrocher pour traverser ce labyrinthe de faux semblants, pas mal du tout comme film :) Un petit air de "premier contact" de Villeneuve je trouve, probablement les scènes de mémoire qui construisent et déconstruisent l'histoire au fur et à mesure que l'intrigue avance.
4/5

DjFab
15/05/2021 à 22:39

J'ai trouvé ce film excellent, bravo !

Liam
15/05/2021 à 21:12

Bien aimé, un ou deux twist prévisible, mais j'ai passé un bon moment comme avec buried d'ailleurs.

Maniacrack
15/05/2021 à 09:29

C'est un caisson cryogénique et non à oxygène il me semble. Sinon l'histoire est très bien quoi que très prévisible. Parfois un peu long, le film n'en reste pas moins plaisant pour les amateurs de science fiction et huit clos.

Vincent (the goat)
14/05/2021 à 20:12

Oh my god!
It's so ugly!

I DON'T WANT THIS !!!

Marc
14/05/2021 à 19:58

Et si on parlait du film OXYGÈNE ceux qui l'on vu vous pouvez donner votre avis ! Pour les ongles bleus de Simon s'a doit être la nouvelle tendance fashion week :)

la fouine
14/05/2021 à 14:50

Oui!!! Comme les grecs et les romains de l'antiquité! On a notre Alcibiade...
Goering aussi s'en mettait...
Qu'est-ce qui faut pas faire pour devenir un original!
A 20 ans, why not? A 50, hummm...
Enfin, ça tue pas le ridicule, c'est l'essentiel.

Plus
votre commentaire