Siberia : une bande-annonce mystique pour le film d'Abel Ferrara avec Willem Dafoe

Maeva Antoni | 23 avril 2021 - MAJ : 23/04/2021 11:21
Maeva Antoni | 23 avril 2021 - MAJ : 23/04/2021 11:21

Siberia d'Abel Ferrara se dévoile dans une bande-annonce étrange avec un Willem Dafoe en quête de souvenirs. 

Voilà vingt ans qu’entre Willem Dafoe et le réalisateur Abel Ferrara c’est une histoire qui roule. Car avec déjà cinq films ensemble depuis New Rose Hotel en 1998, c’est une vraie collaboration qui est née avec à la clé Go Go Tales, 4h44 Dernier jour sur TerrePasolini et plus récemment Tommaso. Mais cette belle histoire n’est pas encore terminée, car le réalisateur a refait appel à Dafoe pour un sixième film : Siberia.  

Siberia est depuis longtemps attendu après avoir été présenté à la 70e Berlinale et propose une introspection mêlée à une quête existentielle. Le nouveau film d’Abel Ferrara va alors s’éloigner du registre cru habituel du réalisateur pour se tourner avec quelque chose de plus contemplatif qui s’est dévoilé dans une bande-annonce.  

 

 

 

L’histoire est celle de Clint, un anglophone, qui a abandonné son ancienne vie et tient désormais un bar en Sibérie où la plupart des rares clients ne parlent pas anglais. Il souffre d'hallucinations et entreprend un voyage en traîneau jusqu'à une grotte voisine où il affronte ses rêves et ses souvenirs, notamment ceux avec son père, son frère, son ancienne femme et son fils, essayant de donner un sens à sa vie. 

Un film étrange empreint de folie, de chamanisme et de mystique qui se dévoile dans une bande-annonce au rythme incongru qui oscille entre peur, violence et espoir. Tout se passe à une vitesse folle et on ne sait plus ce qui est vécu ou rêvé par le personnage de Dafoe. Si avec Siberia Ferrara s’éloigne de son registre habituel, on n’est tout de même pas en terrain inconnu. On retrouve dans la bande-annonce le côté viscéral du réalisateur avec un certain goût pour le choquant dans le but d’éveiller et stimuler le spectateur. 

 

photo, Willem DafoeUn retour aux sources

 

C’est parfois un monde glacé, mais toujours hostile s’exposant en rouge ou en vert qui entoure le personnage de Dafoe dans sa lutte contre la folie. Le paysage est grandiose et immense, il avale le personnage en lutte. Avec ses quelque deux minutes de bande-annonce, le film s’expose comme une expérience. A l’instar de Clint (Willem Dafoe) il faut plonger dedans sans véritablement savoir ce qui nous attend, car comme le personnage le dit lui-même, “le plus grand challenge était de venir”. Se retrouvant dans un cinéma qui fait penser à celui de David Lynch, Ferrara nous propose une expérience ésotérique et métaphysique qu’on a hâte de commencer.  

Williem Dafoe sera accompagné dans cette quête par un magicien campé par Simon McBurney et retrouvera des souvenirs de sa femme jouée par Dounia Sichov. Le film sortira le 18 juin en salles aux États-Unis, pour ce qui est de la sortie en France aucune n'a encore été dévoilée. Pour patienter, vous pouvez découvrir le casting du prochain film de Willem DafoePoor Things de Yorgos Lanthimos

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ray Peterson
23/04/2021 à 14:09

Assez intriguant ce dernier Ferrara. Toujours là où on ne l'attends pas (plus). Il continu son petit bonhomme de chemin et sa collaboration avec Willem Dafoe depuis plus de 20 ans débouche parfois sur des films vraiment intéressants comme de qu'il avait créé avec Walken dans les années 90 : The Addiction et The Funeral en tête (même si,The King Of N.Y. reste souvent parmi les plus cités).

votre commentaire