Volte/Face : le tournage du film de John Woo était complètement fou, selon Margaret Cho

Antoine Desrues | 12 avril 2021 - MAJ : 12/04/2021 16:32
Antoine Desrues | 12 avril 2021 - MAJ : 12/04/2021 16:32

On se doute bien que tourner avec John Woo, c’est intense et sportif, et l'actrice Margaret Cho l’a bien rappelé au vu du tournage de Volte/Face.

Au même titre que d’autres grands noms du cinéma hong-kongais (Tsui Hark, Ringo Lam...), John Woo a rapidement été invité à réaliser des films à Hollywood. Avec Volte/Face, le réalisateur n’a pas seulement transcendé un concept improbable, mais a délivré une théorisation du cinéma d’action aussi brillante que déviante.

En bref, John Woo a signé une pure pépite des années 90, révélatrice de la folie qui a pu infuser le cinéma américain de l’époque, ne serait-ce qu’au travers des trognes ahuries de Nicolas Cage et de John Travolta. Et comme on est toujours ravis d’en apprendre plus sur ce grand film taré, Collider a eu la bonne idée d’en parler avec l’actrice Margaret Cho, qui y incarne Wanda, une agente du FBI et collègue de Sean Archer (Travolta).

La comédienne est ainsi revenue avec passion sur le tournage explosif de Volte/Face, rappelant avec une certaine nostalgie l’ambition de John Woo de délivrer un spectacle d’action total :

 

photo Volte/FaceUn film Cho bouillant (pardon)

 

“Quelle énorme production ! Je sais que le film se déroule sur une période d’environ une semaine, mais il nous a fallu presque un an pour le tourner. Il y a eu beaucoup, beaucoup de cascades. Ils ont vraiment fait exploser un avion. Avec le cinéma d’action des années 90, vous pouviez vraiment faire exploser un avion sans CGI. […] Nous n’avions pas d’effets numériques. Nous avions juste des avions et des explosifs !”

À ces mots, il est clair que Volte/Face reflète une véritable évolution dans les méthodes de fabrication d'un blockbuster hollywoodien. En comparaison, le véritable avion endommagé de Tenet, longuement annoncé par Warner et Christopher Nolan, semble encore plus être une anomalie contemporaine quand on regarde dans le rétroviseur.

Par ailleurs, même si son rôle était assez secondaire, Margaret Cho a eu droit à un entraînement physique intense, au même titre que le reste de l’équipe du film :

 

photo, Margaret Cho, Nicolas CageMargaret Cho (en arrière-plan)

 

“On est beaucoup allé dans des camps d’entraînement, où on a appris à tenir correctement une arme, et à ressembler à de véritables agents du FBI. John Woo a beaucoup contribué à ce que les acteurs se sentent à l’aise dans leur manière d’incarner physiquement leur personnage. J’avais [aussi] une doublure cascade, et je crois que John Travolta en avait cinq ou six, tout comme Nicolas Cage.”

Visiblement, le culte de Volte/Face a tellement titillé Hollywood qu’une suite est en cours d’écriture. Le réalisateur Adam Wingard pourrait bien s’en charger, maintenant qu’il est entré dans le giron des blockbusters avec Godzilla vs. Kong. Mais de notre côté, on ne se lassera jamais de l’onde de choc originelle de John Woo, à laquelle on a dédié un dossier passionné.

Tout savoir sur Volte/Face

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mx
13/04/2021 à 13:08

Exactement,

ROCK
LES AILES DE L'ENFER
VOLTE/FACE

même si la carrière de l'ami nic est partie en sucettes depuis des lustres (voyez tokarev ou primal, vous comprendrez, lol) enchainer coup sur coup 3 des plus gros films daction sur une même période (année 90): RESPECT!!!


13/04/2021 à 09:18

La sainte trinité Cagienne

The rock
Con air
Face/off

Trois années, trois films d'actions complètement et capillaire ment barrés.
Je t'aime Nick.

Sanchez
12/04/2021 à 20:10

Le meilleur film de Woo pour moi

Benzek
12/04/2021 à 19:29

À ranger à côté de demolition man, purs films d'action. On parle pas de true lies ou last action héro etc.. qui restent excellent mais niveau film d'action années 90.

votre commentaire