Creed 3 : Sylvester Stallone met enfin les choses au clair sur le retour de Rocky

Déborah Lechner | 7 avril 2021
Déborah Lechner | 7 avril 2021

Depuis que Creed III a été officialisé, le public se demande si le Rocky Balboa de Sylvester Stallone épaulera à nouveau le boxeur incarné par Michael B. Jordan.

Après un Rocky V que beaucoup voudraient oublier (et ça vaut aussi pour nous), Sylvester Stallone a voulu offrir un final digne de ce nom à l'Étalon Italien en faisant remonter le boxeur sur le ring en 2006 avec l'inattendu et surprenant Rocky Balboa. Le personnage culte a donc retiré ses gants depuis plusieurs années, mais n'a pas disparu du grand écran pour autant, puisque le public l'a retrouvé en 2015 dans Creed, un premier spin-off de la saga réalisé par Ryan Coogler.

Dans ce premier film porté par Michael B. Jordan, l'ancien champion rencontre Adonis Johnson Creed, le fils de son ancien ami Apollo Creed (Carl Weathers), tué par le tout aussi mythique Ivan Drago de Dolph Lundgren, qui a d'ailleurs été rappelé pour jouer dans Creed II. Rocky fait donc partie de l'ADN de la série de spin-offs, qui devrait néanmoins se recentrer sur Adonis et son interprète dans le troisième et prochain volet. 

 

photo, Michael B. Jordan, Sylvester StalloneL'oeil du tigre, mec !

 

Depuis l'annonce de Creed III, Stallone semblait rester à part du projet, encore plus après un live Instagram en mai 2020 dans lequel il a mentionné sa probable absence au générique, même si rien n'a été confirmé par la suite. Il a donc fallu attendre qu'un représentant de l'acteur déclare récemment à The Hollywood Reporter qu'il n'apparaîtra officiellement pas dans le troisième volet pour clore le débat.

Aucune raison précise n'a été invoquée, mais cette absence qui sera forcément remarquée devrait se justifier dans le scénario écrit par Keenan Coogler. On commence donc à redouter la possible mort de Rocky Balboa, qui pour rappel s'est battu contre un cancer dans le premier Creed. Pour s'émanciper un peu plus, le troisième volet sera réalisé par Michael B. Jordan, qui fera ainsi ses premiers pas derrière la caméra, avec une date de sortie calée pour le 23 novembre 2022 aux États-Unis.

 

Photo Sylvester StalloneLe chapeau lui ne vieillit pas

 

De son côté, Sly est occupé à peaufiner son director's cut de Rocky IV (qu'on attend impatiemment, on ne va pas se mentir). Sans trop qu'on sache le pourquoi du comment, le cinéaste s'est également lancé dans l'écriture d'une série préquelle qui reviendrait sur la jeunesse du boxeur, bien qu'il soit encore difficile de juger la viabilité ou de la fiabilité de ce projet assurément dispensable. 

En attendant d'en savoir plus sur Creed III, on revient en détails sur la carrière de Sylvester Stallone de ce côté

Tout savoir sur Creed III

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
L étalon italien
12/04/2021 à 16:41

ON VEUT VOIR L ÉTALON ITALIEN DANS CREED 3

Rocky balboa
11/04/2021 à 20:02

Sylvester Stallone tu ne peux pas nous faire ça si tu es pas alors pas de creed c est comme Naruto sans naruto pirate des caribbean sans jonhy deep comme harry Potter sans harry Potter alors creed sans stallone NON. Svp stallone ne faites pas ça je vous en supplie

Emman
10/04/2021 à 06:10

Comme Mickey mourrai dans Rocky 3
Maintenant Rocky va mourir dans Creed 3

Davideroo67
09/04/2021 à 21:38

Salut hocine
Toujours d accord avec toi

Johan_l
09/04/2021 à 17:28

Ça sent la mort de Rocky due à son cancer dans le scénario

Hocine
08/04/2021 à 17:19

@Tuk
Je ne sais pas si Clint Eastwood ferait un autre western.
D'autant plus qu'il a affirmé, à plusieurs reprises, que si Impitoyable (1992) devait être son dernier western, alors ce serait parfait. Il estime qu'il a dit tout ce qu'il avait à dire sur le genre.
Au sujet de l'inspecteur Harry, il semble avoir définitivement tourné la page et n'est plus intéressé par tourner des suites. Il pense même avoir tourné un ou deux Inspecteur Harry de trop. Le dernier Harry, La Dernière Cible, probablement le moins réussi, date de 1988 et Clint avait au moins 57 ans à l'époque.
Bien sûr, il a par la suite, tourné d'autres films faisant penser à l'inspecteur Harry comme La Relève (1990), Dans la Ligne de Mire (1993), Créance de Sang (2002) voire Gran Torino (2008).
Clint Eastwood ne veut pas se répéter et il pense que plus on avance dans une carrière, moins les suites sont essentielles.
C'est vrai que lorsqu'on regarde les 5 films sur l'inspecteur Harry, on s'aperçoit que seuls 3 d'entre eux sont vraiment bons: L'Inspecteur Harry (1971) de Don Siegel, qui reste le meilleur, Magnum Force (1973), qui répond aux attaques de la critique Pauline Kael, et Sudden Impact (1983) de Clint Eastwood, qui est probablement le meilleur Harry après l'original.
The Enforcer (1976) de James Fargo et La Dernière Cible (1988) sont divertissants mais moins réussis dans l'ensemble.
Clint Eastwood a profité des succès commerciaux des Inspecteur Harry pour financer des projets artistiquement plus ambitieux et moins commerciaux.
Stallone et Eastwood n'ont pas eu un parcours parfaitement identique, loin s'en faut, mais ils portent tous les deux, les casquettes d'acteur et de réalisateur à la fois, et ont représenté la virilité au cinéma.
De plus, ce sont deux acteurs-personnages emblématiques de l'Amérique, deux mythes.
Dans les années 1970, Clint Eastwood n'était pas vraiment pris au sérieux et avait surtout un statut de star du box-office. Son travail comme réalisateur allait peu à peu être remarqué et admiré: au milieu des années 1980, il y a comme un revirement de la critique, qui avoue s'être trompée à son sujet. A partir de là, Clint est invité dans les plus prestigieux festivals et sera définitivement reconnu comme un grand cinéaste avec Impitoyable, avec en prime, une réévaluation de toute son œuvre.
Lorsque Stallone entreprend Rocky Balboa dans la seconde moitié des années 2000, il tente d'en faire un film crépusculaire à la manière d'Eastwood.
Même si l'œuvre de Stallone n'est pas aussi immense que celle d'Eastwood, Stallone a obtenu de plus en plus de reconnaissance par ses pairs et la cinéphilie, ces dernières années.
Il a été invité par le Festival de Cannes en 2019 à faire une masterclass, il a décroché un Golden Globe en 2016 pour son rôle de Rocky dans Creed, des ouvrages sur sa carrière sont publiés. Pas mal pour un type qu'on prenait pour un tocard.
Quant à la forme de Clint, son nouveau film Cry Macho est prévu le 10 novembre 2021 dans les salles françaises et le personnage qu'il joue pourrait nous rappeler les cow-boys solitaires de ses westerns.

PatrickJammet
08/04/2021 à 14:51

... Stallone, qui pourrait être mon "père"... Family Rocher/Rocky de Saint-Roch : -"Cela sent la poudre" ! "Rambo/Indochine, Sergent Wilhelm, Légion/Légende d'Honneur; je me l'explique... Franjo. À l'ombre du Tigre..........- Titanic... "Love Jack", aussi ! ... Sa Corderie Royale de France... Boum ! Métaphysique, Métempsychose, Supraconscience... Plus finaud qu'on pense... https://youtu.be/IV39CwiB5V0

Moroccan Lion
08/04/2021 à 00:26

Italian stalion@ si pour toi David Hasselhoff c'est le maître nageur d alerte à Malibu, alors t'es plus années 90, car dans les années 80 David c'était Knight Rider (K2000)

alulu
07/04/2021 à 19:10

@Tuk

En quoi le fait d’être conservateur t’empêcherai de sortir des chemins balisés. C'est mal connaître la filmo de Clint, acteur ou réalisateur pour écrire ça. La seule prise de risque que j'ai vu chez Stallone, c'est de faire un peu la girouette, reaganien sous Reagan et plus dans l’autodérision ou parfois dans la humblitude quand les années pectoraux s'était plus trop à la mode. Des deux acteurs, le plus calibré, le plus formaté, c'est bien Stallone, sa filmo parle pour lui.

Ouba
07/04/2021 à 17:22

Sans rocky pas de de creed

Plus
votre commentaire