Godzilla vs. Kong réalise un démarrage record aux US, et rassure pour l’avenir des salles

Antoine Desrues | 2 avril 2021
Antoine Desrues | 2 avril 2021

Godzilla vs. Kong est-il en train de devenir la lumière au bout du tunnel pour les exploitants de salles ?

Avec la stratégie de sortie hybride de ses blockbusters en salles et sur la plateforme HBO Max, Warner a aidé à démocratiser une nouvelle étape dans l’hégémonie du streaming, accélérée par la crise sanitaire. Malgré la réouverture progressive des écrans géants aux États-Unis et dans certains territoires, on est en droit de se demander de quelle manière cette approche peut impacter les entrées d’un long-métrage, et provoquer un certain manque à gagner chez les exploitants.

Pourtant, depuis peu, un certain mastodonte (ou plutôt la rencontre de deux mastodontes) a commencé à rassurer quant à l’avenir des salles obscures. En effet, Godzilla vs. Kong d’Adam Wingard a incité de nombreux spectateurs à se déplacer pour assister au combat de titans sur un écran de taille correspondante. Après un démarrage flamboyant à l’international (en particulier en Chine) dès le 24 mars 2021, on était forcément curieux de connaître les chiffres d’un box-office américain en berne.

 

photo"La loi, c'est moi !"

 

Bonne nouvelle, avec sa sortie le 31 mars, le blockbuster de la Warner a réalisé le meilleur démarrage d’un film sur le sol américain depuis le début de la pandémie mondiale. Avec pas moins de 9,6 millions de dollars récoltés sur 2 409 cinémas, Godzilla vs. Kong a dépassé le précédent détenteur du record, à savoir Wonder Woman 1984 et ses 7,5 millions de dollars de recettes.

D'un côté, les dernières aventures de l'Amazone guerrière ont profité de la période a priori plus fructueuse des fêtes de Noël, mais de l'autre, elles sont sorties dans un nombre de salles moins important (2 150). Si cet écart peut ne pas paraître immense, il est bon de préciser que Godzilla vs. Kong est le premier film à atteindre une distribution aux US sur plus de 3 000 écrans depuis le début de la crise, puisque la chaîne de multiplexes Regal a de nouveau ouvert certains de ses établissements à partir de ce vendredi 2 avril. 

 

photoGodzilla évoluant tranquillement dans les eaux troubles du box-office

 

Pour rappel, la France va de son côté devoir faire preuve de patience, puisque le blockbuster a été repoussé (pour le moment) à la date du 19 mai. Pour autant, cette distribution à deux vitesses n’a pas empêché la rencontre des deux figures du MonsterVerse d’assurer un retour prochain à la normale. En à peine une semaine, Godzilla vs. Kong a ainsi accumulé 132 millions de dollars au box-office mondial. Un score impressionnant quand on sait que Wonder Woman 1984 en a récolté 165 millions sur l’entièreté de son exploitation, et que Tenet de Christopher Nolan, autre blockbuster de la Warner sorti pendant que la pandémie battait son plein, a doucement atteint les 363 millions.

Du coup, en attendant notre tour, on vous renvoie à nos classements des cinq meilleurs films Godzilla, et des cinq pires.

Tout savoir sur Godzilla vs. Kong

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Hocine
06/04/2021 à 18:36

@Kyle Reese

Je suis plus attaché aux films qui font la part belle aux acteurs et aux histoires.
J'ai le tort de penser que les meilleurs effets visuels sont encore les acteurs.
Les films commerciaux sont aujourd'hui bourrés d'effets spéciaux mais il nous manque les acteurs qui nous font rêver: où sont les Paul Newman, Steve McQueen, Robert Mitchum, John Wayne, Humphrey Bogart, James Stewart, Henry Fonda, Gary Cooper, James Cagney, Marlon Brando ?
Lorsque Martin Scorsese a comparé les films Marvel aux parcs d'attraction, je le comprends.

Hocine
06/04/2021 à 18:23

@Prouttom
Je suppose que la définition, la forme et la perception par le public du blockbuster au cinéma, ont évolué au fil du temps.
Par le passé, le blockbuster semblait s'adresser à un public adulte d'abord: par exemple, Intolérance de D.W.Griffith en 1916, Autant en Emporte le Vent en 1939, et puis, dans les années 1970, des films comme Airport, Le Parrain, L'Exorciste, L'Arnaque, Chinatown, La Tour Infernale et même, Les Dents de la Mer.
Si ces films étaient faits aujourd'hui, les studios hésiteraient probablement à les financer et les classeraient parmi les films à budget moyen.
Star Wars aura probablement été le prototype du blockbuster qui s'adresse à un public d'adolescents d'abord. L'ironie est que le succès du Parrain aura contribué à la concrétisation et au financement de Star Wars.
Peu de personnes ne croyaient à Star Wars à l'époque, qui était considéré comme un projet absurde. Ce qui était considéré absurde à cette époque, est devenu une valeur sûre aujourd'hui: Godzilla vs. Kong.
Quand on regarde les films Warner prévus cette année, seul Cry Macho fait figure de film pour un public adulte d'abord. Et qui parle de Cry Macho aujourd'hui ?

storm
06/04/2021 à 12:09

285 milions a travers le monde dont 50 millions au usa ca reste faible mais pour la sitaution covid ya espoir dy voir une suite. ce que je souhaite bien évidement...

alulu
05/04/2021 à 10:47

@Ethan

Oui peu importe le genre tant que l'on trouve l'ivresse. À la question, film d'action et cinéma d'auteur, pour ma part, elle ne se pose même pas. Tu peux trouver des thèmes récurrents chez certains réals, c'est le cas pour Nolan, McTiernan et compagnie.

Ethan
05/04/2021 à 08:36

@alulu
A l'inverse je pense que les films quelque soit sont genre c'est une émotion. Quand j'entends films d'auteur pourquoi un mission impossible ne serait pas un film d'auteur?

simonns
04/04/2021 à 23:01

Un mélange de King Kong,Godzilla,Pacific rim,transformers et Batman vs Superman ca donne Godzilla vs King Kong à voir juste pour les combats impressionnant le reste a oublier.

alulu
04/04/2021 à 21:58

@Kyle Reese

Je te rejoins finalement pour les séries, c'est vrai que ça déborde de tous les cotés et au final c'est tant mieux. Par-contre pour les films, tu en trouves rien que pour la période 2000 à maintenant. La trilogie de Planète des singes, John Rambo, Interstellar, Le dernier Train pour Busan, Les Missions impossibles, Jack Reacher le 1er et Greenland, qui moi perso m'a bien fait kiffé et.....

Prouttom
04/04/2021 à 21:05

@hocine

Y a une partie de ta liste qui ne sont pas dans la même catégorie que ceux que j ai pu énoncer.
Le parrain, les dents de la mer, retour vers le futur, Batman , tu parles de films qui ont été fait par des auteurs, ça n est pas la même catégorie. Moi je parlais de films popcorn, divertissant et bien mené. Je ne les mets pas dans la même catégorie, mais effectivement ça fait longtemps qu il n y a pas eu un film du calibre d Indiana Jones ou un bon arme fatale.. quoi qu il y avait eu the good guys qui était vachement bien.

Kyle Reese
04/04/2021 à 20:07

@alulu

Autant pour les séries je suis bien d’accord. C’est riche de tous les côtés. Autant pour les blockbusters ou grand films je trouve que ça baisse niveau qualité et même quantité. Mais c’est un phénomène assez récent, je parle surtout des gros et très gros budgets. Je me,fais peut être des idées ... ou pas. :)

alulu
04/04/2021 à 14:46

Tu sais ce qui était mieux avant? C'est avant que tu dises que c’était mieux avant :)

À toute les époques, il y a eu des bons blockbusters et d'autres pourris et je ne parle même pas des bons qui n'ont pas cartonnés et qui ont trouvés un public par la suite. Grease que je n'ai jamais vu, il me semble qu'il est taxé de ringard tout comme le seront probablement certains superslips. Et c'est idem pour les séries, Mr Robot, Gangs of London, Better call Saul sont la crème des séries et ça se passe là maintenant.

Plus
votre commentaire