Sentinelle : une bande-annonce explosive pour le rape and revenge Netflix

Geoffrey Nabavian | 5 mars 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Nabavian | 5 mars 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Sentinelle est un polar d’action français du réalisateur de La Terre et le sang où Olga Kurylenko venge sa sœur violée.

L’héroïne de Sentinelle, Klara (Olga Kurylenko, James Bond girl dans Quantum of Solace), est une soldate traumatisée par ce qu’elle a vécu lors de la guerre en Syrie. De retour en France, elle patrouille dans les rues de Nice dans le cadre de l’Opération de surveillance Sentinelle (mise en place après les tueries de début 2015) : l’occasion pour elle de vivre près de sa mère et de sa sœur, et d’oublier ses traumatismes.

Hélas, un soir tout bascule pour elle : lors d’une sortie en boîte de nuit, sa sœur Tanya (Marilyn Lima, vue dans Une sirène à Paris ou la série Skam France) rencontre un homme et le suit. Elle est retrouvée sur une plage, violée et gravement blessée. Découvrant que l’homme en question est le fils d’un individu puissant vivant sur la Côte d’Azur, le russe Leonid Kadnikov (Michel Nabokoff, vu dans la série Platane), Klara décide de faire justice elle-même, en utilisant ses compétences militaires.

 

photo, Olga KurylenkoElle a toutes les armes pour faire respecter la loi, la vraie

 

Alors que le Women’s History Month a débuté aux États-Unis, Netflix semble vouloir emboîter le pas : le film Moxie (dont notre critique est à lire ici) décrit la lutte contre le sexisme dans un lycée et la série Sky Rojo, qui suit la cavale de trois femmes pour échapper à des proxénètes, sera en ligne le 19 mars.

Le polar d’action français Sentinelle paraît dans la lignée de Sky Rojo, en plus dramatique. Surtout, il marche dans les pas du rape and revenge. L’un des exemples du genre reste A Gun for Jennifer dans lequel des femmes forment un groupe armé tuant ou castrant les violeurs. Un film « jouissif à regarder, pour une fille », selon Virginie Despentes.

 

 

La bande-annonce de Sentinelle montre bien que le film est un polar d’action, avec scènes de bagarre nombreuses, mais également un drame. On peut imaginer que cette vengeance va permettre à l’héroïne jouée par Olga Kurylenko d’exorciser ses traumatismes de guerre.

À la réalisation, on retrouve Julien Leclercq, remarqué pour La Terre et le Sang, autre polar français avec fusillades sorti sur Netflix (dont notre critique est à retrouver ici). Il a également pu diriger Jean-Claude Van Damme dans Lukas, ainsi que Sami Bouajila et Kaaris dans Braqueurs, film policier dont Netflix a commandé une série dérivée. Sentinelle est disponible sur Netflix dès ce 5 mars 2021.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
rientintinchti
05/03/2021 à 22:18

@ la rédac
Me censurer car je dis que c'est le genre de daube à la Caroline Fourest.
Voyons...C'est pas un peu abusé!!!
On n'a plus le droit d'avoir des idées différentes? Tout ça car j'exprime des idées sur un ton satyrico-sarcastique.
Alors que vous promouvez des ordures genre Polanski vous vous faites apôtres de la pensée et unique et de la bienpensance en me censurant. N'est-ce pas contradictoire pour ne pas dire hypocrite?
Je suis si triste et je me sens jugé et abandonné. Je crois que je vais prendre un xanax au prozac.

Kyle Reese
05/03/2021 à 20:11

@Andarioch1

D'accord avec toi sur L'intervention. J'ai bcq aimé, ainsi que Dans la brume.
Comme quoi il existe des prods de genre français plutôt réussies même si loin d'être parfaite.
Je pense qu'il faut les soutenir c'est tellement rare et surement difficile à produire.
Pour le coté "jouissif" de voir un violeur se faire dézinguer au ciné ... oui c'est un peu comme pour ces satanés terroristes fou de dieu. Ca fait du bien parfois de voir de vrais méchants, pas en collant avec des super pouvoirs hein, des méchants qui existent IRL se faire dégommer durement.

Andarioch1
05/03/2021 à 18:23

Et dans la foulée fais toi la terre outragée.

Une réflexion sur la remarque de Despentes, à savoir: jouissif à regarder, pour une fille
C'est con et sexiste comme remarque. Je suis père de deux filles et je peux vous assurer que de voir des violeurs subir le pire est jouissif pour moi aussi.

Andarioch1
05/03/2021 à 18:20

@Terryzir

Mate l'intervention. D'abord le film est une tuerie et Olga y est sublime ( à tous les niveaux). Et d

Free Spirit
05/03/2021 à 17:33

pourquoi pas ?? Un film à Découvrir...

Snake
05/03/2021 à 15:11

Ce pitch putain mdr.
Le rape and revenge est un nouveau genre de cinema ?
Je suis mort.

JR
05/03/2021 à 15:09

Encore un film qui semble briller par son originalité... Tant dans la forme que le traitement...

Mais qui valide les projets chez Netflix, c'est dingue...

Zapan
05/03/2021 à 14:33

Elle était très bien dans " Dans la brûme". Ca fait plaisir de la revoir dans une production hexagonal cette chère Olga.

Terryzir
05/03/2021 à 14:08

@Kyle Reese
Olga Kurylenko est très inconstante, sauf dans pas mal de daubes que seule une Milla Jovovich pourrait lui ravir...
Excepté le Malick en 2012, rien de franchement remarquable. Et c'est bien dommage car c'est une excellente actrice (contrairement à Milla), sous-exploitée par des beaufs comme Julien Leclercq chez qui elle gâche son talent. C'est triste.

@Sanchez
Oui, c'est plutôt ça le scoop ! Qui ose encore financer ce sagouin ?

Sanchez
05/03/2021 à 13:30

Le plus impressionnant c’est de voir qu’on permet à Julien Leclercq de continuer à faire des films

Plus
votre commentaire