Chaos pour Justice League, Tom Hardy prépare une baston, corruption sur Netflix et Emily in Paris ?

La Rédaction | 23 février 2021 - MAJ : 23/02/2021 15:44
La Rédaction | 23 février 2021 - MAJ : 23/02/2021 15:44

Justice League lève enfin le voile sur sa création chaotique, Tom Hardy prépare la bagarre, tandis que Netflix et Emily in Paris sont accusés de corruption.

Alors que le Snyder Cut approche, les langues se délient et on découvre enfin ce qui s’est passé sur le tournage du premier Justice League. Et le chaos fut bien au-delà de ce qu’on imaginait. Du côté de Netflix, tout va bien, puisque le très apprécié Gareth Evans, réalisateur de The Raid et Gangs of London va retrouver Tom Hardy pour Havoc, premier film qu’il réalise avec la plateforme dans le cadre d’un tout nouveau contrat d’exclusivité. Du côté des Golden Globes, une enquête accusant l’institution de corruption revient sur la présence surprenante de la série Emily in Paris parmi les nommés. 

Notre Simon vous cause de tout ça, mais aussi des recos de rédac, où on trouve la très attendue saison 2 de For All Mankind et des nouvelles du lancement de STAR sur Disney+.

 

Tout savoir sur Justice League

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Marc
24/02/2021 à 17:02

Dans toute la France il y a 5241 salles de Cinéma fermés ! Rien à ajouter.

Nico
23/02/2021 à 20:50

Effectivement , l article de Vanity Fair est excellent

Emily chez les bisounours
23/02/2021 à 19:47

la serie avec Emily in Paris ne nous montre pas le Paris Reel,
pub mensongere
demandez aux touristes Japonais ou maintenant les touristes chinoisce qu'est le syndrome Japonais ou chinois et vous comprendez vite mdr

Kyle Reese
23/02/2021 à 17:59

Je viens de lire l'article en effet passionnant avec de belles photos de touranges (le Joker qui se prend pour Jésus) et ça confirme tout ce que je pense de Snyder, au delà d'un réalisateur passionné avec une vision, un homme bon.
Pour info on apprend que le Hallelujah de Leornard Cohen qu'il a mis dans le premier teaser était la chanson favorite de sa fille décédé. Il n'a pas été payé pour cette version avec la condition qu'il soit libre de faire ce qu'il veut. Il dit qu'il a terminé sa version pour sa fille, qui était aussi passionné que lui pour les super héros et autres personnages fantastique, le film lui est dédiée.

votre commentaire