Justice League : Ray Fisher (Cyborg) règle ses comptes une bonne fois pour toutes avec la Warner

Déborah Lechner | 14 janvier 2021 - MAJ : 14/01/2021 09:08
Déborah Lechner | 14 janvier 2021 - MAJ : 14/01/2021 09:08

Si on pensait qu'après le départ de Ray Fisher du DCEU sa guerre contre la Warner serait terminée, c'est qu'on est allé un peu vite en besogne.

Précédemment dans le feuilleton Ray Fisher vs Warner : on apprenait au début du mois de janvier qu'avec la polémique entre l'acteur et plusieurs exécutifs du studio, dont Walter Hamada (l'actuel président de DC Films), le personnage de Cyborg avait été retiré du scénario de The Flash dans lequel il devait apparaître aux côtés d'Ezra Miller. The Wrap avait alors publié un rapport précisant que la décision avait été prise par Fisher en personne après d'Hamada ait renouvelé son contrat pour trois ans.

Ce qu'avait presque aussitôt démenti l'interprète du super-héros, avant qu'un représentant de Warner lui demande clairement de tourner la page maintenant que l'enquête interne lancée en août 2020 a dévoilé ses conclusions et annoncé des "mesures correctives", notamment l'éviction de Joss Whedon dont la carrière semble désormais très compromise. Mais Ray Fisher a maintenu ses positions, publiant une nouvelle tribune assassine sur Twitter dans laquelle il revient sur le rôle de Cyborg qui lui a été retiré et qui n'avait apparemment rien d'un caméo. 

 

Photo Ray FisherRay Fisher garde la Warner dans sa ligne de mire

 

"J’ai reçu la confirmation officielle que la Warner se passera de moi pour The Flash. Je ne suis pas d’accord. Mais la décision ne me surprend absolument pas. Malgré cette idée fausse, la participation de Cyborg dans The Flash a été bien plus importante qu'un simple caméo et bien que je déplore cette occasion perdue de ramener Victor Stone à l'écran, mettre en lumière le comportement de Walter Hamada sera une contribution bien plus importante pour notre monde."

Dans son long message, Fisher réitère ainsi ses accusations contre Walter Hamada qui aurait selon lui tout fait pour couvrir les agissements de Geoff Johns, qu'il a pointé du doigt comme complice de Joss Whedon peu après ses premières accusations. Il serait même prêt à passer au détecteur de mensonges pour prouver ses dires :

"Walter a volontairement envoyé de fausses informations à mon sujet à The Wrap. [...] Malgré tous les efforts de Walter, l'enquête sur [ndlr : les reshoots de] Justice League a pu mettre au jour le comportement raciste, oppressant, discriminatoire et les représailles de Geoff Johns pendant son mandat chez les associés de WarnerMedia. Elle a également conduit à la séparation plus immédiate des chemins entre WarnerMedia et Joss Whedon."

 

photo, Justice LeagueRay Fisher dans la peau de Victor Stone

 

"Je maintiens que Walter Hamada est inapte à occuper un poste de direction et je suis prêt, à tout moment, à me soumettre à un test polygraphique pour étayer mes affirmations à son encontre. Je ne sais pas combien de cas d'abus Walter a tenté de couvrir dans le passé, mais j'espère que l'enquête de la Justice League sera le dernier."

D'après lui, le président de DC Films aurait donc fourni de fausses informations à la presse, ce qu'avait déjà plus ou moins dénoncé Jason Momoa en septembre dernier, quand il avait expliqué que la Warner avait essayé de détourner l'attention pour étouffer cette affaire de plus en plus gênante pour le studio. 

L'affaire devrait donc faire du bruit encore un moment, au moins jusqu'à la sortie de Zack Snyder's Justice League sur HBO Max dans les semaines ou les mois à venir. D'ici là, on revient sur tous les projets DC en cours chez la Warner de ce côté, tandis que notre critique de Justice League est juste ici

Tout savoir sur Justice League

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Gloss
16/01/2021 à 15:12

Je peux comprendre les accusations pour Joss Whedon, mais pour Geoff Johns je n'arrive toujours pas à y croire, étant fan de ses comics qui ne démontrent absolument aucun signe de racisme ou de quelconque maltraitance de ses personnages.
Et comme dit RobinDesBois, ça fait des mois qu'il a commencé et il n'a toujours pas l'air d'aller plus loin (plus de précisions et de vrais accusations), même s'il reste toujours assez influent…

RobinDesBois
14/01/2021 à 18:06

@Greg Fascinant comme quiconque se plaint et accuse sur tweeter sans apporter la moindre preuve de ce qu'il dénonce est censé avoir raison par défaut.

Aucun autre acteur n'a corroboré ses accusations de racisme (ce qui ne signifie évidemment pas que ça soit faux) et il n'a jamais expliqué ce qu'il reprochait vraiment à Whedon et à Johns. Rien ne te permet d'affirmer que c'est un opprimé dans cette histoire pas même ses dires puisqu'il n'a jamais rien expliqué.

Trucbidule
14/01/2021 à 15:39

@Pete... oui

Greg
14/01/2021 à 14:37

Fascinant comme les gens aux commentaires les plus virulents sont toujours plus apte à défendre les oppresseurs que les opprimés...

Pete
14/01/2021 à 14:35

@Trucbidule Et toi, tu y crois à ta démonstration en bois ??

Benasi
14/01/2021 à 14:31

Pleureuse, génération Tweeter.

RobinDesBois
14/01/2021 à 14:30

@Trucbidule exactement. Un test va juste révéler qu'il croit ou ne croit pas à ce qu'il dit (si ces tests sont fiables ce dont je n'ai aucune idée) à moins qu'il ai des précisions et des exemples concrets et précis et apporter ce dont on peut douter puisqu'il a toujours été très évasif et continue à l'être même après la fin de l'enquête et avoir été débarqué officiellement du MCU.

Si c'est juste à cause d'une mauvaise ambiance sur le plateau, d'une mésentente avec le réal remplaçant, de conflits artistiques et du fait qu'on ai coupé des scènes de son personnage à l'écran bah ça n'est pas du racisme ça fait parti du métier, ça arrive régulièrement sur des tas de projets et en particulier des blockbusters.

Dougie Jones
14/01/2021 à 14:27

Il devient pathétique le bonhomme là ????

RobinDesBois
14/01/2021 à 14:20

Il a pété une durite.

""Je maintiens que Walter Hamada est inapte à occuper un poste de direction et je suis prêt, à tout moment, à me soumettre à un test polygraphique pour étayer mes affirmations à son encontre. Je ne sais pas combien de cas d'abus Walter a tenté de couvrir dans le passé, mais j'espère que l'enquête de la Justice League sera le dernier."

Ce qui serait bien c'est de savoir de quoi il les accuse exactement parce que ça fait des mois qu'il beugle mais il n'a jamais donné la moindre précision de ce qu'il reproche à Whedon et Johns. Ils sont "racistes, opressant, discriminatoires" ok on a compris mais pourquoi ? Ils ont fait quoi ? C'est juste le sentiment qu'il a ou il a des exemples précis à donner qui l'attesteraient ? Au détecteur de mensonge il compte juste dire "ils sont racistes" ?

Gemini
14/01/2021 à 13:56

Encore un qui joue les victimes.. il va finir dans les téléfilms de noël.

Plus

votre commentaire