En passant pécho : le film Netflix dévoile une bande-annonce ultra-vulgaire et enfumée

Geoffrey Nabavian | 13 janvier 2021 - MAJ : 15/01/2021 16:41
Geoffrey Nabavian | 13 janvier 2021 - MAJ : 15/01/2021 16:41

Le film En passant pécho reprend l’univers de la web-série culte de 2012, et poursuit les aventures de ses deux héros dealers déjantés et trash avec les mêmes acteurs.

En 2012, la web-série En passant pécho imaginait sur YouTube les aventures déjantées de deux dealers, très portés eux-mêmes sur les joints, dotés de langues bien pendues et adeptes des punchlines dans leurs conversations. Une production pour Internet co-signée par Julien Royal – jeune réalisateur par ailleurs fils de François Hollande et Ségolène Royal – que l’on retrouve aujourd’hui aux commandes de son adaptation par Netflix.

Dans cette série pour la toile imprégnée par un esprit très générationnel, entre rap, références à la pop culture retro ou encore cannabis, les rôles principaux étaient tenus par Nassim Lyes (acteur vu depuis sur Netflix dans les séries Marseille et The Spy) et Hedi Bouchenafa (lui aussi vu dans Marseille ou dans Nicky Larson et le parfum de Cupidon). Ces deux interprètes reviennent dans le film Netflix.

 

 

La bande-annonce dévoilée par Netflix donne à retrouver le principe de base de la web-série originale, à savoir les conversations, proches par certains côtés de celles de la série Bloqués avec Orelsan et Gringe (en plus vulgaire et déjanté). L’écriture des dialogues, elle, ne s’est pas assagie, et les deux personnages en rajoutent dans les punchlines plus ou moins inspirées, entre deux prises de drogue (ou de ce qu’ils ont sous la main).

Format long-métrage oblige, les images donnent aussi à voir des scènes d’action ou de bagarre, suggérant que l’intrigue – qui voit les deux anti-héros essayer, une nouvelle fois, de « sortir de la galère », par l’intermédiaire du mariage de la sœur de l’un d’eux avec un baron de la drogue – va quitter le cadre strict des conversations et être un peu plus mouvementée.

 

photoUn gros deal ? Oui, mais avec Netflix !

 

La bande-annonce laisse ainsi présager, par certains côtés, un croisement entre la série de base et le style de certaines productions Besson façon comédies rapides avec délinquants.

Au sein du casting, on retrouve Fred Testot (ancien compère d’Omar Sy dans le duo comique Omar et Fred), Vincent Desagnat (compagnon de sketches de Michaël Youn), mais aussi les rappeurs Sadek (vu dans Tour de France, avec Gérard Depardieu) et PLK, présent dans la bande-annonce.

Le film En passant pécho sortira sur Netflix le 10 février.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Bob
16/01/2021 à 21:44

France = shithole.
C'est a vomir.

Cuttyflam
15/01/2021 à 17:19

La France, ce pays devenu wesh wesh.

cinemateur
15/01/2021 à 16:21

Bon c'est clair que si le nom Royal n'était pas du lot, jamais ceci aurait vu le jour.... Ahh le pouvoir de maman et papa a du faire son p'tit bonhomme de chemin.

Quand je pense que certains scénaris dorment dans des tiroirs et que des etrons pareils trouvent des financements... C'est à pleurer

La France du futur
15/01/2021 à 13:57

Je trouve pas qu'ils surjouent, je trouve même pas qu'ils jouent la comédie, on dirait presque un documentaire. Co-signé par Julien Royal haha...

Terry crew
14/01/2021 à 09:47

I D I O C R A T Y

Ssirdi
14/01/2021 à 09:13

Aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille, aille...
Je vois ça, j'ai mal à mon cinéma français.
Et je pense que je vais souffrir encore plus quand je vais ouvrir Netflix et voir ce film en 'N°1 en France'.

joe nie
14/01/2021 à 09:10

Je crois que j'ai fait un AVC

Joe Staline
14/01/2021 à 08:25

Le pire de la France réuni dans une bande annonce. Il fallait le faire, c'est fait. Passons à autre chose.
PS: si financer l'oeuvre de fiction Française, c'est financer ce genre de chose, autant s'abstenir. Pour la connerie, y a déjà Hanouna et Bartès.

Kyle Reese
13/01/2021 à 21:22

Et c'est là, après cette bande annonce que je me dis ... je suis vieux, ça doit être ça ...
C'est un peu comme pour PNL

Wolf
13/01/2021 à 18:40

Je viens regarder les 7 épisodes et c'est pas mal en vrai ya un vrai travail de réal et c'est surjouer mais c'est "bien" surjouer dans le sens où c'est fais exprès pour faire rire. Du coup je connaissait pas mais je regarderai le film !

Plus

votre commentaire