Watchmen : le réalisateur de Jason Bourne a failli faire un film à la Joker

Antoine Desrues | 4 janvier 2021
Antoine Desrues | 4 janvier 2021

Attaché au projet Watchmen bien avant Zack Snyder, Paul Greengrass est revenu sur ses ambitions, et n’a pas hésité à comparer son film à la démarche de Joker.

Le comics Watchmen a longtemps fait partie des projets réputés inadaptables au cinéma. Pourtant, entre le film de Zack Snyder et la série HBO de Damon Lindelof (notre critique enthousiaste par ici), le chef-d'œuvre super-héroïque d’Alan Moore et Dave Gibbons a connu une belle vie sur les écrans, grands comme petits.

Néanmoins, d'autres réalisateurs se sont attaqués à cette adaptation titanesque. Alors que Darren Aronofsky a jeté les gants aux alentours de 2004, c’est Paul Greengrass, réalisateur de Bloody Sunday, de la plupart des volets de Jason Bourne et de Green Zone qui s’était attelé à la tâche. Contrairement à la version (un peu) copier-coller de Snyder, le réalisateur avait choisi de s’éloigner d’une fidélité trop importante au matériau d’origine, notamment en posant l’univers du long-métrage non pas dans les années 80, mais dans un monde contemporain.

Au micro du podcast Happy. Sad. Confused, Greengrass est revenu sur ses intentions, à commencer par sa quête d’un réalisme assez novateur pour l’époque, annonçant un regard nouveau sur le genre, entériné par la trilogie Dark Knight de Christopher Nolan.

 

photoDéconstruction d'un projet fantasmatique

 

“Quelle que soit cette vision, elle ne s’est jamais articulée clairement parce que le film ne s’est jamais fait”, a exprimé d’un air amusé Greengrass lorsque la question lui a été posée. “J’adore le roman graphique, et j’apprécie le film de Zack [Snyder] par ailleurs, qui en est une interprétation très fidèle. De mon point de vue, je ne voulais pas faire une adaptation fidèle, et c’était peut-être une tentative désastreuse et sans doute la raison pour laquelle je n’ai pas pu faire le film. [...] Je voulais croire que ces personnages vivaient dans le monde réel et que la plupart de leurs pensées et de leurs actions étaient délirantes.”

Au vu de cette description, il est intéressant de voir comment la vision de Paul Greengrass s’est imposée dans le cinéma super-héroïque, et ce même quinze ans plus tard, avec un film comme Joker de Todd Phillips. Le cinéaste n’a d’ailleurs pas hésité à lui-même tracer un parallèle entre les deux œuvres :

 

photoÇa avait l'air d'être de la bombe quand même...

 

“Attention […], je ne dirais pas que j’ai eu l'idée en premier parce que ce n’est pas vrai et j’ai trouvé que Joker était un film absolument brillant. Mais il y a quelque chose dans Joker qui partageait une même qualité. Le Joker était dans un monde réel, et il était rempli d'illusions. [Mon scénario reposait sur le fait que] les identités des super-héros résidaient dans leur esprit, et étaient des délires intérieurs et non une réalité. Et l’idée aurait été de voir où [ces deux idées] se rejoignent, si ça fait sens”.

À vrai dire, Paul Greengrass a été attaché à plus d’un projet autour de super-héros, puisque la Fox l’a brièvement contacté pour un crossover finalement abandonné, qui aurait regroupé tous les personnages Marvel possédés par le studio à l’époque (à savoir les X-Men, les 4 Fantastiques, Deadpool ou encore Daredevil). Le réalisateur serait d’ailleurs partant pour un blockbuster de ce type. Pour ce qui est de Watchmen, il s'est toujours montré curieux face au potentiel de sa vision :

 

photo, Tom Hanks, Helena ZengelLa Mission, nouveau film de Greengrass bien loin des super-héros

 

“Je ne suis pas sûr que ça aurait marché, mais j’y ai toujours pensé. Je pense que Christopher Nolan l’a fait d’une bien meilleure manière que moi avec Batman. […] Gotham était l’endroit parfait pour faire vivre ces personnages dans un monde qui semble réel, mais qui ne l’est pas.”

En tout cas, Watchmen n’a depuis cessé de déchaîner les passions. C'est pourquoi on a consacré un dossier au film controversé de Zack Snyder. Et puis de son côté, Paul Greengrass a réalisé La Mission sorti en décembre 2020 aux Etats-Unis et prochainement disponible sur Netflix en France (possiblement en février).

Tout savoir sur Watchmen

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire