Contagion : bientôt une suite pour le cauchemar pandémique de Soderbergh ?

La Rédaction | 30 décembre 2020 - MAJ : 30/12/2020 13:41
La Rédaction | 30 décembre 2020 - MAJ : 30/12/2020 13:41

Depuis que la covid-19 s’est abattue sur le monde, de nombreux spectateurs repensent à Contagion de Steven Soderbergh... qui pourrait bien lui donner une suite. 

C’est un des cinéastes américains les plus prolifiques et versatiles, capable de s’aventurer du côté du cinéma, des séries, d’enchaîner des projets sophistiqués, expérimentaux, ou très grand-public. Plus jeune récipiendaire de la Palme d’or pour Sexe, mensonges et vidéos, il s’est illustré aussi bien du côté d’Ocean's Eleven, que de Piégée ou The Knick. 

 

photo, Gwyneth Paltrow"Je crois que je couve quelque chose"

 

Quand il présente Contagion au Festival de Venise en 2011, le film, tourné dans la quasi-clandestinité, en un temps record et avec un casting à tomber par terre, fait mouche. Mais c’est presque dix ans plus tard qu’est apparue l’évidence de sa dimension visionnaire. Une pandémie partie d’Asie, issue de l’élevage non-régulé d’animaux voués à l’alimentation, une chaîne de transmission entre chauve-souris, porc, humain, et une frénésie internationale pour parvenir à fabriquer un vaccin, dans une atmosphère de délire général et de fake news... voilà qui rappellera beaucoup de choses, à beaucoup de monde. 

On ne s'étonnera donc pas qu'encore tout récemment, Jude Law ait rappelé que sur le tournage du long-métrage, plusieurs des experts dépêchés pour accompagner le réalisateur et le renseigner quant à la crédibilité du récit aient alors prédit l'avènement d'une pandémie en mode Covid-19.

Et logiquement, le podcast Happy Sad Confused a demandé au metteur en scène s’il comptait prolonger ce récit, soudain remis en pleine lumière. 

 

photo, Jude Law"Et mon hydroxychloroquine alors ?"

 

“J’ai un projet en développement, sur lequel je travaille avec Scott Z. Burns, qui est une suite philosophique de Contagion, située dans un contexte différent. Quand vous verrez les deux films, ils vous feront l’effet de deux frères, aux coiffures différentes. Scott et moi nous sommes demandés quel pourrait être le prolongement d’un récit du type Contagion, et nous nous sommes mis au boulot. On devrait sans doute presser un peu le pas.” 

Scott Z. Burns était déjà le scénariste de Contagion, et voir le duo créatif s’allier pour lui donner une suite “philosophique” a de quoi exciter. Quant à la nécessité d’accélérer le processus de fabrication... s’il y a bien quelqu’un capable d’y parvenir, c’est Steven Soderbergh. 

Tout savoir sur Contagion

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Mokuren
02/01/2021 à 11:32

Cela fait un bail que je l'ai vu au cinema, mais à l'époque, je ne partageais pas l'enthousiasme général. Le film comportait des idées intéressantes mais l'écriture du récit et des personnages était médiocre et sans saveur. D'ailleurs, je ne me souviens véritablement d'aucune scène de ce film, ce qui est rare. Après, si vous affirmez qu'il y a tout plein d'éléments visionnaires dedans, pourquoi pas, mais cela n'enlève pas son côté insipide. Je pressens aussi qu'avec la crise actuelle, beaucoup de gens vont aller chercher des "prédictions" dans les oeuvres du passé...
Enfin, je trouve ce projet de suite totalement opportuniste et même de très mauvais goût dans le contexte actuel. Je préfère attendre la suite de Kingdom avec sa pandémie de zombies médiévaux. Au moins je sais que je vais m'amuser.

Pseudonaze
31/12/2020 à 07:18

Pas vraiment compliqué d'être prophétique, il suffit simplement d'imaginer les pires horreurs que l'homme est capable de faire subir à ses congénères et à la nature...

Nan
31/12/2020 à 04:40

Contagion est aussi ennuyeux que Maria Cotillon à elle-seule, dont le ridicule ne fait encore une fois qu'éclater.

Brady
30/12/2020 à 20:34

"tourné en un temps record" alors que selon Imdb, il fut tourné de septembre 2010 à février 2011, soit cinq mois... "un temps record" perso, c'est une, deux ou trois semaines voire un mois pas plus.

alulu
30/12/2020 à 18:05

Un film ennuyeux à mourir, heureusement que j'avais mes vaccins à jour.

Ethan
30/12/2020 à 17:33

Visionnaire peut-être, on connaît toujours pas l'origine.
Pour l'instant c'est plutôt gentil
On est loin d'isoler les gens malades par la force comme c'était le cas dans Sliders, un monde malade. Peut-être que nous en sommes qu'au début

Miel
30/12/2020 à 17:12

En vrai les gars ils est tout pourri ce film, sérieux je vous vois tous venir là, ça y est c'est un classique en devenir on dirait, wesh je vous le répète il est médiocre ce film. A tous les niveaux

Kyle Reese
30/12/2020 à 16:04

Il m'a l'air bien ce film, pas vu, aller hop sur ma liste maintenant qu'on en est à la vaccination.

T.
30/12/2020 à 15:42

C'est dingue comme ce film était finalement un film d'anticipation avec des détails très poussés (le virus qui débarque de Chine, la contagion qui prend par surprise les Etats, les hopitaux submergés, une défiance grandissante envers les dirigeants et une sorte de professeur Raoult interprété par Jude Law qui est surmédiatisé car il aurait trouvé un médicament fonctionnel par lui même).

Jacques
30/12/2020 à 14:47

Handmaid's Tale , série dystopique elle aussi prophétique ( le masque porté voir cousu sur les femmes dans la dernière saison diffusée quelques mois avant la "pandémie" Covid est assez déconcertante.

Plus

votre commentaire