Demon Slayer : Le train de l’infini continue de battre des records et défonce Tenet

Antoine Desrues | 14 décembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Antoine Desrues | 14 décembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

On n’arrête plus le phénomène Demon Slayer, qui a dépassé les recettes de Tenet à l’international, et s’approche du record d’une certaine Chihiro...

Malgré la déception permanente qu’a été l’année 2020, il y a quelques rares élus qui en sont sortis grandis. C’est notamment le cas de Demon Slayer : Le train de l'infini, film d’animation japonais et suite d’une série à succès (elle-même basée sur un manga, vous suivez ?) qui a connu une impressionnante success-story. Profitant de l’ouverture des salles dans certains territoires et du manque de blockbusters américains, le long-métrage, déjà hautement attendu par les fans, a profité d’un bouche-à-oreille ravageur.  

Nous avons déjà évoqué le parcours de ce bulldozer, qui s’est hissé à la troisième place des plus grands succès de l’histoire du box-office japonais. Mais après avoir dépassé les recettes de La Reine des neiges (25,5 milliards de yens), plus gros carton de Disney au Pays du Soleil levant, le film est allé encore plus loin.

 

photo"Je suis ceinture noire d'harmonica !"

 

Pour son neuvième week-end d’exploitation, la production de la Toho et d’Aniplex a dépassé la barre symbolique des 30 milliards de yens récoltés (30,3 pour être précis). Le seul autre film à avoir réalisé cet exploit n’est autre que Le Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki (30,8 milliards de yens, sans compter l’inflation). Demon Slayer pourrait donc faire trembler le détenteur du record depuis 19 ans.   

La performance est d’autant plus impressionnante que Le Train de l'infini a réalisé de très beaux scores à l’international, malgré le contexte sanitaire. En se reposant principalement sur le Japon, Taiwan, Hong Kong, Singapour et le Vietnam, le film a atteint les 310 millions de dollars de recettes, devenant le troisième plus gros succès de 2020 à l’international (sans compter le marché américain). S’il s’est positionné derrière les films chinois The Eight Hundred (474 millions de dollars) et My People, My Homeland (431 millions), Demon Slayer a dépassé le Tenet de Christopher Nolan et ses 303,5 millions de dollars.  

 

photoUne métaphore du film et de son succès...

 

Si le poids lourd de l’auteur d’Inception a tout de même récupéré 360 millions de dollars de recettes mondiales, il l’a fait avec un panel de territoires bien supérieur à celui du Train de l’infini, qui pourrait d’ailleurs le dépasser. Selon Deadline, le film d’animation a amené de nombreux spectateurs à assister à plusieurs visionnages, et la Toho a prévu de sortir une version 4DX dans certaines salles à compter du 26 décembre.  

Autant dire que ce raz-de-marée a prouvé que les productions locales peuvent très bien s'imposer face aux monstres américains, surtout dans un contexte aussi exceptionnel. Si la Warner a gardé la face et a cherché à relativiser l’échec de Tenet au vu des conditions de sa sortie, le succès de Demon Slayer n'a fait que remuer le couteau dans la plaie.  

Pour les plus impatients, il faudra néanmoins attendre pour découvrir Le Train de l’infini. La société de distribution Wakanim, qui s’occupe déjà de la série, a annoncé vouloir sortir le long-métrage en salles en France. Aucune date de sortie n’a pour l’instant été communiquée.  

Tout savoir sur Demon Slayer : Le Train de l'infini

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Bkiki
16/12/2020 à 17:19

What about season 2

FNK
16/12/2020 à 02:57

Le succès de ce film est d'autant plus impressionnant qu'il s'agit d'une suite de la série animée, dont le visionnage est nécessaire au préalable pour tout comprendre. Ce n'est donc pas un film que l'on peut aller voir comme ça, sans rien connai5de l'univers.

Andrew Van
15/12/2020 à 07:08

XD les Japonais ont l'art de faire des cartons avec des "petits" films de fan service, ni bons ni mauvais mais surtout absolument inexportable....

Pseudo
15/12/2020 à 04:19

OK mais est-ce que c'est bien au moins?

Bob
14/12/2020 à 19:16

Une vérité que l'on ne dit pas: La diversité n'est pas bankable en asie. Donc dans la cas Tenet.. ça n'a pas aidé.

votre commentaire