Disney reconnaît (un peu) que Mulan a été un sacré bordel

Geoffrey Crété | 13 novembre 2020
Geoffrey Crété | 13 novembre 2020

Le boss de Disney, Bob Chapek, a reparlé de la sortie de Mulan sur Disney+, et évoque les problèmes autour.

Le remake live de Mulan aurait-il pu amasser un milliard de dollars au box-office comme Le Roi Lion et La Belle et la Bête, ou "seulement" 300-400 millions pour Dumbo et Maléfique : Le Pouvoir du mal ? C'était la grande question à l'époque où le film de Niki Caro devait sortir en salles. Mais 2020 est passé par là, et Disney en a décidé autrement : le blockbuster à 200 millions est sorti sur Disney+.

Cette décision a provoqué de vives réactions notamment du côté des exploitants, mais ce n'était qu'une vague dans le raz-de-marée d'emmerdes du film. Soutien de l'actrice Yifei Liu aux brutalités de la police de Hong Kong, absence du personnage de Li Shang prétendument pour servir #MeToo, manque de diversité dans l'équipe, remerciements aux autorités de la région de Xinjiang où le peuple ouïghour serait persécuté... les appels au boycott et autres polémiques contre Disney ont jalonné la vie de Mulan en 2020.

Avec en plus un échec au box-office chinois (où le film est sorti en salles), et un bilan financier opaque côté américain, il y avait de quoi se demander si tout ce bruit avait finalement tué Mulan. Les paroles officielles de Disney penchent tout de même vers le positif, du moins en surface.

 

photo, Yifei LiuAffronter le flop, comme un homme

 

Lors du bilan business du quatrième trimestre 2020, le boss de Disney Bob Chapek a ainsi déclaré que le studio était "satisfait des résultats de Mulan" sur ce créneau de Premium SVoD. C'est bien joli, mais difficile de ne pas relever quelques signaux indiquant autre chose.

Premièrement : Disney a très (trop ?) vite annoncé que Mulan serait disponible gratuitement pour les abonnés Disney+, avant même que le film ne soit vendu à 29,99 dollars sur leur plateforme. Difficile d'y voir énormément de foi. Deuxièmement : le studio n'a pas fait le même choix pour Soul, le prochain Pixar, qui sortira simplement sur Disney+ pour Noël. Difficile d'imaginer que si Mulan avait été un franc succès, Mickey n'aurait pas reproduit la stratégie commerciale.

Bob Chapek a néanmoins reconnu que la trajectoire de Mulan avait été compliquée : "Malheureusement, Mulan a rencontré des controverses aux États-Unis et à l'international. Mais nous avons vu suffisamment de résultats positifs avant que cette controverse commence. Nous tenons quelque chose avec cette stratégie d'accès premium."

Tremblez. Et préparez-vous peut-être pour Black Widow.

 

photoLe cinéma comme un passage chez Starbucks

 

Disney devrait donner des chiffres clairs et nets le 10 décembre, lors de leur prochain gros bilan, mais pour les observateurs, Mulan n'a pas été un franc succès. Notamment parce que Disney n'a pas fanfaronné à ce sujet. À noter d'ailleurs que le vrai carton de Disney+ s'appelle Hamilton, comédie musicale de Broadway qui a été un phénomène sur la scène SVoD.

En attendant de savoir à quel point Disney a perdu des billets verts sur Mulan, la machine de guerre Disney+ continue sur sa lancée : Mickey a désormais 73,7 millions d'abonnés dans le monde (et 36,6 supplémentaires avec Hulu, également possédé par Disney). C'est encore loin des 150 millions d'Amazon Prime Video et des 200 de Netflix, mais avec les séries Marvel (WandaVision dès janvier 2021) et Star Wars, l'empire Disney a bien préparé sa contre-attaque.

Notre bilan complet sur les échecs et réussites de Disney+, par ici.

 

Tout savoir sur Disney

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

lepasseur
14/12/2020 à 09:58

Ce film n'a pas d'émotion ni d'humour. Je partage une partie de la vision de @Kyle Reese : Le principal défaut est l'hybridité de l'ensemble.
Le spectre du dessin animé empêche le film de prendre son envol pour revisiter la légende de Mulan. Disney aurait dû faire un choix et non chercher à tout cumuler. Pourtant quelle plaisir ça aurait été un film ancrée dans la culture chinois et narrant la légende originelle.

Seul l'esthétisme global restera dans mes souvenirs.

Kyle Reese
15/11/2020 à 21:12

Vu et je suis très mitigé et je pense que Disney ne pouvait réussir son coup de toute façon.
Mulan est un film trop hybride. Hybride quant à la nature du public visé, enfants, jeunes adultes, adultes, mais aussi au niveau géographique, public occidental, public asiatique, hybride au niveau culturel dans sa fabrication, la réalisatrice n'ayant aucune culture asiatique à la base alors qu'elle dirige une équipe au contraire totalement asiatique connaissant parfaitement les codes du genre. Hybride quant à ce qu'il est niveau histoire. Un remake du DA ou l'histoire original de la légende ? A force de vouloir parler au plus grand nombre et satisfaire tous les publics bah on se plante.
Il y a du bon. Certaines paysages, décors sont vraiment très beau avec une lumière soignée.
Le cast réuni est franchement de 1er classe avec les acteurs connu qui font plaisir à voir même si pas toujours bien utilisé (Gong Li par exemple aurait pu avoir des moments sans son maquillage) et les petits jeunes qui sont plutôt bon. L'histoire, pas le scénario, est bonne même si je ne connais pas l'histoire originale de la légende chinoise. La musique est pas mal. Le film n'est donc pas le remake du dessin animé et c'est tant mieux. Le DA Mulan est très beau mais ne pouvait être transposé tel quel c'est évident. Alors quoi faire ? Ben faire un Mulan à la sauce Wu xia pan pardi et en voilà une idée qu'elle est bonne. Sauf que ... un Wu xia pan sans un réalisateur spécialiste du genre aux manettes est voué à l'échec et ça donne quelque chose d'hybride qui tire vers le moyen, le plutôt fade même s'il y a de beaux moments. Disons que pour un spectateur qui ne connait rien à ce genre, ça peut être intéressant et assez frais surtout pour les plus jeunes. Mais pour un spectateur affranchit qui en a vu quelques uns, comme moi (Des Tsui Hark et ses productions, des Zhan Yimou et d'autres sortie dans les années 80-90) même si je ne suis pas du tout un spécialiste, bah Mulan est très light et très très frustrant. Il manque du dynamisme, de la folie, de la rage et d'autres ingrédients qui font toute la saveur de ce genre de film et qui manque cruellement à Mulan. Cela se traduit par des séquences d'actions qui commencent généralement plutôt bien mais qui s'arrêtent beaucoup trop tôt et qui ne montent quasiment pas en puissance ce qui frustre bcq au final. Alors est-ce que tout cela en fait un mauvais film ... la réponse n'est pas si simple car comme je l'ai dit il y a de bons moments, de l’émotion, de l'action pas trop mal, d'excellents acteurs et parfois de très belles images et une belle moral progressiste avec pourtant des valeurs classiques. Donc je n'ai pas passé un mauvais moment.
Mais peut être que le gros inconvénient finalement de Mulan c'est que ça parle de guerre, Mulan est un soldat, et une guerre c'est sale, il y a du sang, des morts et des larmes or à part les méchants rien de tous cela dans le films. Ok sur c'est du Disney. En DA l'édulcoration de la guerre peut passer, pas en film réel. Donc voilà un film hybride qui était voué dés le départ à l'échec, sauf si Disney avait voulu grandir et faire un film adulte pour les jeunes adultes en engageant un vrai réal du genre et en se privant d'une partie de son public le plus jeune. Et pourtant je dois le dire j'ai plus de sympathie pour ce Mulan raté que pour le Roi Lion qui n'est qu'une démonstration technique, certes réussi mais seulement cela.
Un Mulan avec les mêmes moyens, les mêmes acteurs et Tsui Hark ou un réal plus jeune du même niveau aujourd'hui (ça existe ?) cela aurait donné quelque chose de fabuleusement épique, de grandiose car cette histoire est transgénérationnel et universelle.
Une occasion manqué. Dommage.

Meme
14/11/2020 à 09:26

Nullissime, tout le charme du dessin animé de mon enfance annihilé par la bien pensance

Alaindubourgdubrin
14/11/2020 à 01:27

à la rédaction

Bonjour.
Pourquoi avoir supprimé mon analyse du film?
Il n'y avait pourtant rien d'insultant envers quiconque.
Par ailleurs, il n'y avait pas d'autre lien vers un autre site.
Merci

Phil06
13/11/2020 à 17:36

C’etait surtout nul.

votre commentaire