Wonder Woman 1984 : vers une sortie à la Mulan, chez Disney ?

Geoffrey Crété | 5 novembre 2020
Geoffrey Crété | 5 novembre 2020

Warner Bros. maintient que Wonder Woman 1984 sortira en salles, comme prévu... même si l'option d'une sortie Premium VOD à la Mulan, chez Disney, aurait été discutée.

Même sans Dune, qui a été repoussé à septembre 2021, le studio Warner Bros. aura été l'un des seuls à jouer le jeu du cinéma en cette chaotique année 2020. Alors que Disney (Mulan, Jungle Cruise), Sony (S.O.S. Fantômes : L'Héritage, Morbius), Universal (Fast & Furious 9Halloween Kills), ou encore Paramount (Top Gun : Maverick) ont retiré leurs pions un à un, la Warner a maintenu le cap avec détermination. Quitte à servir de test pour l'industrie, en prenant de sérieux risques.

Alors que l'été s'était vidé de ses blockbusters, il y a ainsi eu Tenet de Christopher Nolan, attendu comme le messie en septembre, et censé relancer la machine des salles de cinéma. Malgré un score honnête dans certains territoires comme la France (2,3 millions d'entrées, un peu moins que Dunkerque), le bilan est pourtant problématique : moins de 350 millions au box-office mondial pour un film au budget officiel de 200 millions (hors marketing).

Christopher Nolan est le premier à ne pas être rassuré par les conséquences, mais Warner Bros. semble bel et bien garder espoir avec l'arme de destruction massive Wonder Woman 1984.

 

photo, Gal GadotJe vais te ramener ce public en salles moi

 

Warner a beau avoir décalé d'autres films prévus fin 2020 directement en 2021 (Godzilla vs. Kong et Conjuring 3 : sous l'emprise du diable à mai et juin 2021), la suite de Wonder Woman est en première ligne. Gal Gadot devait revenir sauver le monde en juin, puis en août, puis en octobre, avant d'être maintenant programmée pour le 30 décembre en France. Ce à quoi pas grand monde ne croit encore, vu la pandémie rampante.

En Europe, les salles de cinéma ont à nouveau été fermées dans plusieurs territoires comme la France. Aux Etats-Unis, les grandes villes comme New York et Los Angeles n'ont pas repris l'activité, alors qu'elles sont majeures pour un tel film. Sachant que la promo d'un blockbuster commence généralement six semaines avant sa sortie, Warner Bros. doit très vite décider : si Wonder Woman 1984 sort bien fin décembre, la machine doit être lancée sans plus tarder.

 

photo, Gal GadotProtection maximale des intérêts des boss

 

La grande question qui se pose au-delà de la sortie salles est l'alternative VOD, Warner Bros. ayant son propre service de streaming, HBO Max. Deadline dit avoir entendu que le studio envisageait une exploitation plus courte en salles (moins d'un mois) avant de basculer en Premium VOD. Ce qui pourrait ressembler au cas Mulan chez Disney : la sortie cinéma avait été simplement annulée, et le film vendu pour 29,99 dollars sur Disney+, comme un événement. Une stratégie qui n'a pas été reprise pour Soul, le prochain Pixar, qui sortira simplement sur la plateforme.

Deadline précise que leurs sources chez Warner ont nié tout ça, mais d'un côté comme de l'autre, rien d'officiel.

A noter que HBO Max n'est pas encore disponible dans plusieurs territoires, dont la France, ce qui rendrait une telle sortie plus compliquée - la carrière d'un blockbuster hors Etats-Unis est très importante.

 

photo, Gal Gadot, Chris PineNoël a été annulé et remplacé par un fond vert, merci

 

Une telle idée peut sembler absurde vu que le premier Wonder Woman a encaissé plus de 820 millions au box-office, et que le studio visait certainement le milliard comme avec Aquaman. Mais tout est possible en 2020. Le nouveau James Bond, Mourir peut attendre, aurait ainsi pu être vendu pour une somme astronomique à un Netflix ou Apple TV+, pour limiter la casse d'une sortie plusieurs fois repoussée.

Deadline précise par ailleurs que la Warner ne tremble pas trop côté marketing sur WW1984 : seulement 20 millions auraient jusque là été dépensés pour la promo jusque là. A titre de comparaison, la MGM perdrait 1 million par jour sur Mourir peut attendre, d'ici la sortie, selon The Hollywood Reporter.

Que va t-il advenir de Wonder Woman 1984 ? La Warner devrait vite annoncer un éventuel retard, et nul doute que la concurrence guette. Notamment Screen Gems avec Monster Hunter, le film d'action avec Milla Jovovich qui a été avancé au 30 décembre, et vise de toute façon le marché asiatique. En France, il est toujours annoncé pour... fin avril 2021.

 

Tout savoir sur Wonder Woman 1984

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

kamalajones
06/11/2020 à 17:10

quand ça ne veux pas ça ne veux pas qu'es ce que vous voulez y faire ce film est pas le film de l'année ni de l'année 2021 on peut trés bien s'en passer prenez soin de vous et de vos proches, le cinéma est non essentiel pour ma part et l'industrie du ciné à déjà assez de film donc le cinéma est mort nini c'est franchement pas vrai stop de véhiculer des idéologies sans réelle preuve

WonderBras Woman
05/11/2020 à 19:09

il vaut mieux que ce film deviant reste au chaud dans son disque dur DCP crypté,
preservons les neurones des Gens, halte à la pollution visuelle, et audio
il ya des secteurs essentiels , des biens essentiels, et des secteurs, Bien Non Essentiels
ce cinema là est Non Essentiel of course, directive du NWO

Geoffrey Crété - Rédaction
05/11/2020 à 17:04

@CRUZ

En tout cas, on n'a jamais dit tout ça il me semble, on essaie toujours de jouer la nuance, en donnant les faits, les rumeurs, les inquiétudes :)

PS : Là encore, je préfère dire que je ne sais pas. Notamment parce que la situation dure, qu'aucun horizon n'est encore dégagé, et que l'urgence et les dégâts vont amener à beaucoup de dommages collatéraux, décisions hâtives et peut-être créer des précédents. D'autant que Disney, par ex, n'avait pas attendu 2020 pour vouloir basculer une partie de leur business sur la SVOD, donc dans une certaine mesure, c'est juste une accélération à laquelle on assiste. Avec un rééquilibrage à prévoir.

CRUZ
05/11/2020 à 17:01

Merci Geoffrey

C'est juste que de lire et relire ou entendre des choses comme "Disney ne sortira plus de films au ciné", "Mulan a cartonné, les cinés sont morts", "Disney va racheter Netflix, Apple, Amazon et Warner mouaaahahaha", "je préfère le pop corn salé moi" ça devient chiant à force et même plus drôle


PS : OK pour l'exploitation ciné dans le contexte actuel mais vu que ça ne va pas durer, quand les cinés seront totalement reouvert et open bar, le cinéma va gentiment remettre la vod et le Streaming à sa place de média pour les séries et films à moyen budget

major fatal
05/11/2020 à 15:58

Réponse.......Non!

Geoffrey Crété - Rédaction
05/11/2020 à 15:48

@CRUZ

Oui... et Tenet a prouvé que la sortie salles était tout sauf très rassurante. Surtout avec la part des exploitations. D'où ces questionnements.
C'est pour ça que comme on l'écrit, l'option serait peut-être une exploitation salles type gros événement, et vite une fenêtre de VOD spéciale après. Histoire de manger à tous les râteliers, profiter éventuellement d'un début 2021 toujours aussi morne côté blockbuster, et trouver un équilibre.

Pour Mulan, non seulement on a rapporté les chiffres puis les détails du cabinet (qui a rapidement et officiellement nuancé et précisé les données), mais on a couvert le bide chinois avant ça, et encore par la suite.

Et oui, comme rappelé dans l'article : Soul qui ne sort pas en PVOD c'est évidemment un choix très clair sur le bilan de Mulan, on l'a déjà dit lors de l'annonce.

Tous ces sujets sont régulièrement traités, mais comme beaucoup de données ne sont pas partagées, que la plupart des analyses se basent sur des estimations, et que plein de choses sont très floues, on réunit un max d'éléments pour revenir sur le sujet. On l'a déjà abordé, et on le refera, par écrit et en vidéo.

CRUZ
05/11/2020 à 15:43

Un film avec ce budget ne peut pas se rentabiliser via la vod, ou alors faut vraiment que le film cartonne sur plusieurs semaines.

On l'a vu avec Mulan et les "vrais chiffres" (pas les faux chiffres de Yahoo finance... Coucou Écran Large... Vous êtes pas les seuls à vous être fait avoir et n'avoir pas fait de news sur le démenti du fameux calcul, on s'en fout de toute façon) donc... Avec les vrais chiffres Mulan n'a pas atteint les 100M suite à sa première semaine et ensuite le film s'est écroulé, et vu qu'en Chine le film a bidé fort on peut en déduire que c'est un échec (moins médiatique que Tenet mais pas moins réel) d'ailleurs Mulan aussi à servi de test à l'industrie pour comprendre que sortir un blockbuster à 200M de budget n'était pas rentable... Vous voulez une preuve Écran Large : aucun autre studio n'a mis un blockbuster en vod... Ils sont tous décalés à 2021 pour une sortie ciné, même le 007 de la mgm n'a pas réussi à se vendre à Netflix car le budget est trop conséquent pour que l'offre de Netflix rembourse le prix du film et paye la prod et les pourcentage "bonus" des uns et des autres

Une analyse sur la pertinence de la vod des blockbuster (budget mini de 180M) et pourquoi l'exploitation ciné à encore de beaux jours devant elle serait cool (et même Disney seront de la partie avec leur très gros films type Marvel etc)

Bref on est ensemble les gars

H1n8
05/11/2020 à 15:40

Les râleurs râlent. Ceux qui ont compris le titre et lu l'article comme moi, ne disent rien.

Rayan Montreal
05/11/2020 à 15:24

Ah je suis pas le seul a l avoir remarqué ^^

Simon Riaux - Rédaction
05/11/2020 à 15:23

@Rayan Montreal

La formule "à la" vous indique précisément que non.

Plus

votre commentaire