Matrix 4 : Lana Wachowski va encore révolutionner l'industrie d'après une actrice

Déborah Lechner | 14 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Déborah Lechner | 14 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Une des nouvelles actrices du casting de Matrix 4 pense que la réalisatrice Lana Wachowski va une nouvelle fois transformer l'industrie avec son blockbuster.

Le prochain volet de la saga Matrix a beau être un événement attendu par de nombreux fans de la trilogie originale depuis son annonce, cette suite (et non un prequel) qui débarquera finalement avec 4 mois d'avance en décembre 2021, garde toujours son scénario sous clé. Les seuls indices dont dispose le public reposent ainsi sur le casting, qui marquera le retour de Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss pour reformer le couple emblématique de Neo et Trinity, ce qui est déjà un premier point rassurant.

 

Keanu ReevesSecret bien gardé

 

Ils ne seront pas les seuls visages connus à réapparaître à l'écran puisque Jada Pinkett Smith reprendra le rôle de Niobe, Lambert Wilson celui du Mérovingien et, comme on l'a appris plus récemmentDaniel Bernhardt incarnera une nouvelle fois l'Agent Johnson, qui pourrait donc avoir plus d'importance qu'avec son rôle très secondaire dans Matrix Reloaded.

Même si l'absence de l'iconique Morpheus de Laurence Fishburne et du redoutable Agent Smith d'Hugo Weaving (qui aurait dû renfiler les lunettes noires), va chambouler plus d'un fan, la saga va introduire plusieurs nouveaux personnages, dont on ne connaît pas encore l'identité. Ces nouvelles recrues seront campées par Jonathan GroffPriyanka ChopraYahya Abdul-Mateen II (qui continue également son ascension hollywoodienne dans Mad Max : Furiosa), Neil Patrick Harris (dans un rôle apparemment mineur), Ellen Hollman et Jessica Henwick

 

photo, Jessica HenwickJessica Henwick dans Underwater

 

Les nouveaux membres de la distribution ne tarissent évidemment pas d'éloge sur le blockbuster, et après les dithyrambes de Neil Patrick Harris et Yahya Abdul-Mateen II, c'est au tour de Jessica Henwick (UnderwaterIron FistGame of Thrones) de chanter les louanges de la réalisatrice Lana Wachowski, qui rempile cette fois sans sa soeur Lilly. Lors d'une interview avec Comic Book, l'actrice a parlé de l'impact que pourrait avoir Matrix 4 sur l'industrie :

"Il y a des moments sur le plateau où Yahya et moi, on se regarde et on se dit juste : ‘Matrix 4’. Des moments où on doit se pincer pour y croire. Lana fait des choses très intéressantes d’un point de vue technique, de la même façon qu’elle avait créé un style à l’époque. Je pense qu’elle va encore une fois transformer l’industrie avec ce film. Il y a des installations de caméras que je n’avais jamais vues auparavant. C’est à peu près tout ce que j’ai le droit de dire".

 

photoÀ peu près la seule certitude de Matrix 4

 

Si Matrix a effectivement révolutionné le genre de la science-fiction en lui prêtant un propos métaphysique et une réflexion avant-gardiste sur la place de la technologie, sa technique innovante et son identité visuelle ont également marqué en profondeur la façon de faire hollywoodienne, ce qui fait que la cinéaste est attendue au tournant sur ce point. Dans une précédente interview, Neil Patrick Harris avait teasé une évolution de style de la part de la réalisatrice, et il serait temps de découvrir de premiers aperçus pour comprendre un peu mieux de quoi il retourne. 

Pour patienter jusque-là, on revient sur la conclusion mal-aimée Matrix Revolutions qu'on défend dans le dossier juste ici, mais aussi sur le controversé Matrix Reloaded de ce côté.

Tout savoir sur Matrix 4 : Resurrections

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Sébastien
16/10/2020 à 00:33

Tous ces effets d'annonce creux et vides sont fatigants et ne peuvent que décevoir.
Quand on fait monter l'attente au-delà du raisonnable, on se prend en général des kilotonnes de fans en colère dans la tronche en finissant par se plaindre des "haters" qu'on a créé sciemment.
Matrix 4 n'arrivera jamais à la cheville de Matrix 1 comme toutes les suites possibles et imaginables.
Enfoncez-vous bien ça dans le crâne une bonne fois pour toutes!

Mikusssss
15/10/2020 à 14:03

Fan de matrix à l'époque même le jeu sur la PlayStation très heureux d'avoir un 4eme volé.
Il faut profiter un maximum de ces acteur car ils vieillissent aussi un peu comme le dernier Rambo Sylvester Stallone à plus que bien fait de retourner

la Bi o logie est une science dure
14/10/2020 à 11:36

Larry et Andy Wachowsky ont pondu un tres bon premier volet, le deuxieme est mauvais, et le troisieme volet Matrix n'est pas deshonorant
quant aux soeurs Wachowsky , elles ont me rdé avec Jupiter Ascending, et je ne les ai pas suivi avec leur film qui dure 3H avec Tom Hanks,
donc ces Realisateurs ont la Pression

MystereK
14/10/2020 à 11:31

GLACTUS dans un article de juillet sur Scorsese il est mentionné 4x le fait qu'il est réalisateur, on ne vous a pas vu intervenir !!!!

john1
14/10/2020 à 10:08

j'espère qu'il tiendra plus de matrix 1 car les 2 suites sont...écœurantes.
Ce qu'il y a a craindre c'est un reboot/remake déguisé de matrix.

Garm
14/10/2020 à 09:59

Galactus, tu veux l’appeler comment toi? Que ça te déplaise ou non, l’article traite d’une personne qui a fait le choix d'être de sexe féminin, il est donc normal de parler de réalisatrice.
C’est son cul et c’est pas a toi de décider de son genre.

MacReady
14/10/2020 à 09:54

@Galactus

Effectivement, c'est pas comme si on lisait "le réalisateur" dans une news sur Scorsese ou Fincher, afin d'éviter de répéter 8 fois le nom dans un article.
Mais on a surtout compris où est l'agacement je crois.

Galactus
14/10/2020 à 09:40

Je pense qu'on a bien compris que dorénavant c'est une REALISATRICE (3 X le mot).

Kyle Reese
14/10/2020 à 08:57

Et bien tant mieux.
Matrix fut une révolution avec un style et des sf. a l’époque jamais vu.
Puisse le 4 en faire autant.
Le directeur des sf de l’époque et toute son équipe étaient à la pointe.
Je ne sais pas si Lana a repris la même équipe. Je me rappelé qu’elle avait bossé avec un chercheur de Berkeley université Paul Devebec une pointure dans la capture de la lumière et des images réel destination de l éclairage 3D entre autre. Un véritable pionnier.
On aura dans doute de belles surprises.

Tom’s
14/10/2020 à 08:48

Bien Le film doit passer par une évolution intelligente de l’utilisation de ces effets culte même si entre le 1er et le second Et son budget démesuré as tout permis sauf d’être créatif à mon sens .

votre commentaire