Kaamelott : sans James Bond et Marvel, carton assuré pour le film ?

Geoffrey Crété | 5 octobre 2020 - MAJ : 05/10/2020 13:44
Geoffrey Crété | 5 octobre 2020 - MAJ : 05/10/2020 13:44

Kaamelott - Premier Volet sortira le 25 novembre, et sans blockbusters (James Bond avec Mourir peut attendre, Marvel avec Black Widow...), il a le champ libre.

Wonder Woman 1984, Black Widow, Mourir peut attendre... La fin d'année devait être riche de blockbusters, avec l'espoir d'un grand retour du business du popcorn après la sortie de Tenet à la fin de l'été. Mais le score très tiède au box-office du film de Christopher Nolan a indiqué le contraire, entraînant avec lui tous les autres, si bien que les trois derniers mois de 2020 se sont vidés côté Hollywood. Avec James Bond repoussé à avril 2021, il n'y a plus que Dune et WW 1984, en théorie (et a priori Monster Hunter finalement avancé à décembre).

Ainsi arrive Kaamelott - Premier Volet. Programmé à l'origine pour novembre, le film d'Alexandre Astier avait été avancé à juillet, avant d'être remis à sa place en novembre, face à la fermeture des salles dans le cadre de la pandémie. Et ce qui avait l'air d'un créneau compliqué semble désormais être devenu un boulevard : Kaamelot a tout pour être un carton.

 

 

Jusqu'à très récemment, novembre était un mois très chargé : Black Widow le 6 novembre, Mourir peut attendre le 11 novembre, Kaamelot : Premier volet le 25 novembre. Même sans Godzilla vs. Kong (prévu à l'origine pour novembre aussi), c'était un énorme défi pour l'ambitieux film français tiré de la série culte. Sauf que tout ça a changé depuis, et que Kaamelot reste quasi seul dans ce champ de ruines.

Car rayon spectacle, il n'y plus grand-chose : les zombies de Peninsula (le 21 octobre), la magie de Sacrées sorcières (le 18 novembre), la curiosité Comment je suis devenu super-héros (le 16 décembre), et bien sûr Dune et Wonder Woman 1984 censés arriver fin décembre. Seul gros concurrent hollywoodien au milieu des comédies (L'origine du monde, Aline, Les Tuche 4) et possibles bonnes surprises (La Nuée, Saint Maud, Mandibules) : Soul, le nouveau Pixar, qui sortira en face de Kaamelot (si Disney ne change pas d'avis)

C'est donc quasiment un boulevard pour le film d'Alexandre Astier, qui voit ses chances d'attirer un large public monter en flèche. Sa sortie sera plus que jamais un événement, et il a une longue période pour s'installer en salles sur plusieurs semaines, probablement jusqu'à fin décembre. Une situation magique, vu qu'en temps ordinaire, la carrière d'un film est vite ralentie par une grosse nouveauté.

 

Photo Alexandre AstierBen voyons, mon colon

 

Et ça ne sera pas de trop pour Kaamelot - Premier volet. Car succès à la télévision ne rime pas forcément avec succès au cinéma, surtout dix ans après. En 458 épisodes, diffusés entre 2005 et 2009, Kaamelott s'est constitué un gros cercle de fans, et tout le monde se demande si ce sera suffisant dans les salles de cinéma.

Astier pourra compter sur ceux qui connaissent les répliques par coeur, le suivent jusque dans ses conférences sur l'astronomie, et rêvent de ce film depuis des années... mais quid des autres, qui se souviennent vaguement de Kaamelott sur M6 ? Le réalisateur, acteur, scénariste, producteur et compositeur est le premier à le dire : le film a été pensé pour tout le monde, les fans et les néophytes.

À ne pas négliger : si la série est surtout populaire en France, elle a eu une carrière internationale, notamment au Canada. Ce qui élargit sa vie, au-delà de nos frontières.

 

photo KaamelottQu'est ce qu'ils foutent ces cons de Saxons ?

 

Premier volet espéré d'une trilogie, ce Premier volet a coûté dans les 15 millions d'euros. À titre de comparaison, c'est plus que Dans la brume (11 millions), proche de Boule et Bill et Les Profs 2 (16 millions), mais moins que Le Chant du loup (20 millions). Et c'est bien moins que les récents Dany Boon (plus de 30 millions pour Supercondriaque et Raid dingue).

Présenté comme un film d'aventure, de comédie et de dark fantasy, Kaamelott - Premier Volet avait attiré l'attention dès son premier teaser, visionné plus de 8 millions de fois en 48 heures, soit un score de blockbuster. La preuve que le film a de quoi rassembler plusieurs millions de spectateurs en salles, en France ? Surtout dans une situation si compliquée, avec des restrictions sanitaires ? Réponse dès le 25 novembre.

 

Tout savoir sur Kaamelott - Premier Volet

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

mayukawa
15/10/2020 à 18:52

Kaamelott pas une série humoristique? Arrêtez votre masturbation intellectuelle. Quand 75% de la saga repose sur des saynètes, et que grâce au succès Mr Astier a poussé plus avant son ambition de faire une épopée avec les moyens récoltés, oui, Kaamelott EST une série comique dans sont ensemble, qui change totalement de registre et de format sur la fin quitte à se détourner de ce qui l'a fait connaitre, n'en déplaise aux fans hardcore de Astier.

Pour le succès assuré du film à venir, revenez quand vous aurez quitté la francophonie et que vous arrêterez un peu le chauvinisme à deux balles et les raisonnement fallacieux. Même hors crise covid, le film aurait de toute façon eu un succès immense grâce à sa longue attente et sa fanbase essentiellement française, répartie dans l'Europe, c'est sûr. Mais au final, le film au box office mondial serait de toute façon au niveau d'une production française quelconque, et aurait du succès au niveau de cette dite production.

Mettre au même niveau de succès Kaamelott et d'autres oeuvres qui elles ont un succès mondial, basé sur la bonne audience qui en découle, c'est comme comparé un film indépendant à gros budget et un film de Christopher Nolan. Allez en Chine, en Russie, au Japon, en Australie ou autre (quittez l'Europe), et faites un calcul des recettes pour Kaamelott, hors ventes dvd d'une SERIE COMIQUE, en vous basant que sur le film à venir. Demandez aux résidents de ces pays hors de la France (oui, grande nouvelle, La France ce n'est pas le monde), si ils connaissent Kaamelott, et ensuite revenez comparez.

Un succès? Oui, assurément. Un phénomène mondial, oui... Quand on est français est que le monde c'est Paris et rien d'autre, plus les alentours jusqu'aux frontières.

Maxproducts
12/10/2020 à 10:03

C'est un coup de Poker que tente Astier avec "Kameloot"! Fan de la série TV, j'attends avec impatience le Film. Good Luck Mr Astier ?

Vince Axl
08/10/2020 à 20:19

@Turpinethierry, Kaamelott n'étant pas une série humoristique... T'as rien compris toi, t'es complètement passé à côté.

Si c'est pour dire des énormités pareilles abstiens-toi quoi.

Perceval
06/10/2020 à 15:52

et toc remonte ton slibard lothar

Simon Riaux - Rédaction
06/10/2020 à 12:48

@Turpinethierry

Cette grosse bande de nazes a déjà reporté, avec tristesse, que le film de Spielberg a été repoussé d'un an, il y a plusieurs semaines, et que par conséquent, bah il n'a pas de raison d'être commenté dans cet article.

Si vous lisiez mieux et plus souvent nos nazeries, vous vous épargnerez ce genre d'embarras.

Turpinethierry
06/10/2020 à 12:44

Rien à branler de Kameloot, Astier ne m'a jamais fait rire. En revanche, le truc étonnant c'est que cette bande de nazes d'écran large n'évoque même pas le west side story de spielberg prévu en décembre. (!?) Première l'avait également snobé dans le numéro de janvier et leur top 20 des films les plus attendus. C'est quoi ce "nouveau" monde de metde ?????????

Manu
06/10/2020 à 08:17

On en a gros sire !!

Xehanort
06/10/2020 à 07:43

Sauf si on se prend un autre confinement.

Damien
06/10/2020 à 03:36

Même si James bond et autres Marvel étaient sortis en novembre , Kamelott aurait été un carton assuré. Alors la question est vite répondu. Oui il va marcher fort et même très fort

PatrickJammet
06/10/2020 à 00:21

Peut-être jolie réflexion. De'Wilhelm/Guillaume le Heaume... "En 2021"... Affûte encore ta Casquette, une faille, une anticipation; Jackosphère; Clavier Univ'... Ah ha ah ha, ha!? https://youtu.be/52HQv6lUoqg

Plus

votre commentaire