Justice League : une actrice du film apporte son soutien à Ray Fisher contre la Warner et Joss Whedon

La Rédaction | 12 septembre 2020 - MAJ : 12/09/2020 12:16
La Rédaction | 12 septembre 2020 - MAJ : 12/09/2020 12:16

Le conflit opposant l'acteur Ray Fisher à la Warner et à Joss Whedon concernant la production de Justice League tourne à la guerre de tranchées.

Verra-t-on un jour le bout de l'histoire de Justice League ? Chaque nouveau coup d'éclat semble être le dernier, mais à chaque fois un nouveau noeud émerge du sac. Dernier fil tiré en date, le comportement de Joss Whedon, semble-t-il imbuvable et irrespectueux lors du tournage additionnel du film, dénoncé publiquement par Ray Fisher / Cyborg, accompagné d'une tentative d'initimidation de la Warner lorsque l'acteur aurait tenté une première fois d'évoquer le sujet.

 

Photo Ray FisherRay Fisher n'est pas content, au cas où vous en douteriez

 

Désormais ce sont les réseaux sociaux qui s'emparent du sujet, et bien évidemment cela prend des proportions de plus en plus polarisantes, poussant notamment Jason Momoa / Aquaman à lui aussi sortir du bois et apporter son soutien à Ray Fisher. Moins d'une semaine plus tard, c'est au tour de Kiersey Clemons / Iris West de rejoindre le "camp" du super-héros, publiant le hashtag #IStandWithRayFisher accompagné d'une photo extrait du Snyder Cut... d'elle-même (?).

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

#IStandWithRayFisher

Une publication partagée par Kiersey (@kiersey) le

 

 

Bon, nous on aurait mis une photo de la personne défendue, mais peu importe. Ce qu'il est intéressant de relever c'est que d'une part, le poids et le nombre des voix rejoignant Ray Fisher commence à peser bien lourd dans la balance, tandis que personne ne semble défendre la Warner et son réalisateur. D'autre part, il est à noter également que Kiersey Clemons n'a probablement pas mis un pied sur le plateau tenu par Joss Whedon, étant donné que son personnage n'apparaît pas dans la version cinéma du film. Ce qui peut signifier deux choses.

Soit elle ne fait que suivre le sens du vent et parle sans savoir ou sans vécu direct. Soit au contraire, elle est elle-même passée par des épreuves similaires à ce qu'aurait subi Ray Fisher, et à ce moment-là ce ne serait pas tant Joss Whedon qu'elle viserait que l'équipe de production Walter Hamada, Geoff Johns et Jon Berg, déjà directement mis en cause par les accusations de Ray Fisher. Les voir remis à leur tour au centre de la cible aurait alors tendance à confirmer que l'ambiance était catastrophique dès le premier jour de tournage et que Justice League a été sabordé par ses executive. Voilà qui promet pour la suite...

 

photoPhoto probablement non représentative de l'équipe de production

commentaires

Rorov94
14/09/2020 à 16:20

@xav
Normal quoi!la routine hollywoodienne qui,en temps normal,aurait eu aucun écho.
Mais bon,blm est passé par là...alors le 1er acteur black qu'on enverra chier quand il va demander un café à une stagiaire va se plaindre et nous expliquer que c'est du harcèlement voir du racisme(ben tiens!)alors qu'en fait,le dit stagiaire est juste une grosse feignasse!
Nouvelle tendance hollywoodienne:
Le performer activo-chouineuse un syndicat avec comme adhérents:Boyega,Fisher,Munn,Riley,Ryder....

xav
14/09/2020 à 10:11

@RobinDesBois et @Rorov94
Ce que ça laisse entendre, c'est qu'ils dénoncent une atmosphère bien plus grave que juste l'inconfort du tournage ou la frustration de voir ses personnages réduits au montage. En tout cas c'est ce que je comprends. Si c'était juste un caprice de star qui fait sa diva et qui n'aime pas son rôle, il n'y aurait pas de commission d'enquête. Des réalisateurs tyranniques, dont les acteurs racontent que le plateau de tournage était un enfer, il y en a toujours eu, mais là je crois qu'on parle d'autre chose. On est plutôt sur du harcèlement moral et des intimidations, des jeux de pouvoir, des menaces. Des actes illégaux et condamnables en justice.
Et c'est pas étonnant. Faire de si gros reshoot avec des acteurs qui avaient signé pour un film différent, et dont aucun n'est motivé par ce qui se passe, et qui ont l'impression qu'on est en train de détruire leur travail collectif, ça ne se fait pas de gaité de cœur, et pour forcer tout le monde à travailler, les producteurs pourraient avoir usé de moyens de pression exceptionnels et peut-être à la limite de la malhonnêteté.

Rorov94
14/09/2020 à 07:55

Quand je lis les interview ou regarde les making-of de SERENITY,AVENGERS...les acteurs et actrices sont dithyrambique sur le professionnalisme et la gentillesse de Whedon:Gina Torres(pas réputée pour avoir sa langue dans sa poche!),Nathan Fillion(idem),tous le cast de AVENGERS...bref.
Bizarre,birarre....j'espère qu'on assiste pas à une énième déclaration post blm qui pu le communautarisme et qui serai prêt à sacrifier un réal sur l'hôtel de l'activisme.
Attention,je considère que Whedon s'est gauffré avec son JLA de m... donc je juge son taf',pas le bonhomme!
Fisher fait son Boyega et crache dans la soupe...maintenant meetoo en remet une couche avec Daisy Riley!bandes de pleureuses!
Ça chiale dans sa piscine à beverly hills en sirotant un cocktail pendant que ça matte un les portoricains qui nettoient leurs voitures ou piscine...

alulu
12/09/2020 à 18:59

Playmobil, en avant les histoires ♪♫ ♩

Andarioch1
12/09/2020 à 17:13

Bon résumons:
Fisher accuse sans preuve NI argument ou exemple Whedon et la Warner d'avoir été méchants avec lui
Monoa le soutien, sans plus de détail
Une coupée au montage que personne ne connait ("le poids et le nombre des voix rejoignant Ray Fisher commence à peser bien lourd" ahah, vous m'avez fait bien marrer sur ce coup là^^) rejoins la "meute" alors qu'elle n'a probablement même jamais croisé Whedon de sa vie

Hollywood est en feu, on court au massacre, l'affaire Weinstein c'est oui-oui à la piscine à côté.

*soupir*

RobinDesBois
12/09/2020 à 16:11

" Les voir remis à leur tour au centre de la cible aurait alors tendance à confirmer que l'ambiance était catastrophique dès le premier jour de tournage et que Justice League a été sabordé par ses executive. Voilà qui promet pour la suite... "

Que Justice League ai été sabordé tout le monde le sait le résultat parle de lui même. Maintenant je ne vois pas le "problème" s'il l'a été. Ca ne regarde finalement que les spectateurs qui ont passé un moment désagréable et les poches de la Warner. Il me semble qu'il n'y pas une clause qualité qui engage la production dans le contrat d'un acteur pour lui assurer que le film sera nécessairement bon.

Quand à l'ambiance je vois pas où est le problème non plus. A moins que Whedon et l'équipe dirigeantes se soient comportées comme des brutes, aient sérieusement menacés et intimidés les acteurs ça reste un souci qui ne regarde personne d'autre que les personnes concernées.

Pourquoi ces acteurs cherchent-ils à nous prendre à témoin ? On est censé pleurer pour eux parce qu'ils ne se sont pas éclatés pendant les phases reshooting d'une entreprise vouée à l'échec ? Whedon est venu comme simple exécutant faire les conneries exigées par la Warner pour foutre en l'air le travail de Snyder. Certains rôles ont été minimisés comme celui de Ray Fisher, d'autre peut être carrément supprimés comme celui de cette actrice, le reste du cast était déjà passé à autre chose et n'était plus dans le délire (moustache Caville, problèmes perso d'Affleck et sa prise de poid etc) et à cela s'ajoute un réal très distant qui n'assure ce rôle que parce qu'on lui a promis un Batgirl à la clef et qui se fout totalement de ce projet alors que Snyder était très impliqué et savait motiver tout le monde par sa vision et sa passion. Tu m'étonnes que l'ambiance devait pas être terrible mais ça fait parti du métier. Un acteur qui découvre l'envers du décors et qu'un lieu de tournage c'est pas le monde des bisounours il peut pas garder ça pour lui ? Il n'y a vraiment plus aucune décence, ce milieu est devenu un championnat de larme.

Rayan Montreal
12/09/2020 à 15:41

Qui ??

Matrix R
12/09/2020 à 15:21

Ce mec fait du buzz

Rouge carré
12/09/2020 à 15:15

Oui clairement inutile ces articles de ce pauvre type qui n’a aucune actu et qui pleure parce qu’il s’est fait chahuter sur un tournage.

Eddie
12/09/2020 à 14:27

Pas lu non plus c tout sauf du ciné... du sociétal opportuniste pour les acteurs de ce vaudeville

Plus

votre commentaire