Marianne : le créateur de la série Netflix raconte ses projets pour la suite annulée

Mathias Penguilly | 21 août 2020 - MAJ : 21/08/2020 16:49
Mathias Penguilly | 21 août 2020 - MAJ : 21/08/2020 16:49

Petite sensation de la rentrée 2019, Marianne a été très plébiscitée à l'étranger. Pas suffisamment pourtant pour que Netflix commande une seconde saison.

Avec MarianneSamuel Bodin (TankLazy Company) s'est essayé au genre horrifique pour le leader de la SVoD. Très clairement inspiré des classiques de l'horreur à l'américaine, la série en huit épisodes a été adoubée à l'étranger, mais pas en France ; à croire que depuis Marseille, la critique française se pince le nez dès que sort une série estampillée d'un N rouge. Malgré de véritables défauts (que nous développons dans notre critique), la série était une vraie belle surprise et on est toujours dégoutés de ne pas connaître la suite des aventures de Camille, Emma et de son personnage Lizzie Larck.

La fin de la saison 1 laissait clairement la porte ouverte à une suite, malheureusement Netflix a finalement décidé d'annuler la série horrifique. Le créateur a donné une interview à Bloody Disgusting dans laquelle il s'est confié sur les raisons derrière cette annulation ainsi que sur la trajectoire de la saison 2.

 

photo, Victoire Du BoisSyndrome de la page-pas-blanche-du-tout

 

Tout d'abord, le cinéaste explique que c'est essentiellement le public français qui a, malgré lui, causé l'échec de la série en détaillant :

"Au début, on ne savait pas trop quels chiffres Netflix allait regarder pour donner le feu vert à la saison 2, si c'était les chiffres internationaux ou les chiffres français. Quand on fait un film d'horreur en France, on compte sur l'international [...] parce qu'il y a des fans du genre très investis en France, mais c'est une petite niche.

Ce qu'on a appris plus tard c'est que pour une série française, Netflix regarde seulement les chiffres du nombre d'abonnés français qui ont regardé TOUTE la saison. Marianne a très, très bien marché dans le monde et j'en suis ravi, mais le nombre de Français qui ont fini la saison 1 n'était pas assez élevé pour que Netflix commande une saison 2."

Nous voilà prévenus. Si Plan Cœur a été renouvelé et pas Marianne, c'est peut-être parce que nous avons collectivement des goûts discutables. Tâchons de s'en rappeler lorsque Netflix proposera à nouveau de la fiction française.

 

photo, Victoire Du Bois, Lucie BoujenahCrise d'identité entre les Dolmens

 

Dans le cadre de l'entretien, Samuel Bodin a également raconté la trajectoire qu'aurait pu prendre l'intrigue dans une éventuelle seconde saison et justement il semblerait qu'il se soit inspiré de séries Netflix plus populaires :

"Avec la première saison, le thème était l'amitié et le pardon [...], accepter ses amis tels qu'ils sont, malgré les erreurs qu'ils ont faites. Pour la seconde saison, on voulait vraiment parler d'amour. Parce que dans les premiers épisodes, elle se dit qu'elle est amoureuse, mais ce n'est pas vrai, c'est l'idée d'amour qu'elle se fabrique dans sa tête. 

Dans la deuxième saison, on voulait qu'elle tombe amoureuse d'une femme plus âgée et une romancière très élégante et sophistiquée. Emma détestait ce qu'elle écrivait et elle la rencontre dans d'étranges circonstances et tombe vraiment très amoureuse. L'histoire raconte les erreurs qu'on peut faire quand on tombe vraiment amoureux et cette femme va l'utiliser de manière diabolique et vraiment malveillante."

Quand Marianne se la joue Carol : une trajectoire vraiment étonnante (et pas tant si atypique que ça).

 

photo, Victoire Du BoisGuillaume Musso a-t-il autant honte de ses bouquins qu'Emma ?

 

D'après son créateur, la deuxième saison aurait également parlé de maternité et de démons, Emma portant le bébé de Marianne, y compris après qu'elle se soit débarrassée de la sorcière. Samuel Bodin a insisté sur le fait que lui et son équipe voulaient vraiment "en faire une série féministequi aurait exploré le traitement des corps féminins, de leur liberté et de la violence qu'ils subissent.

La série aurait aussi continué son exploration de la psyché d'une artiste littéraire, Emma ne réussissant plus à écrire à un bon livre, même en acceptant de poursuivre la saga "Lizzie Larck". De manière très intrigante, le cinéaste a ainsi expliqué qu'il a dû "trouver des manières de faire comprendre au public les changements de style, [de la bonne écriture à la mauvaise] parce que la littérature fait partie intégrante de Marianne".

 

photo, Alban LenoirUn vrai look de prof d'Histoire-Géo

 

Malheureusement, ces idées resteront sur le papier puisque la saison 2 n'a pas été commandée. Samuel Bodin cependant, "voulait vraiment faire trois saisons, trois actes, trois gros chapitres". Le cinéaste a de nouveaux projets cependant, dont un nouveau film d'horreur à l'américaine intitulé CobwebAucune date de sortie n'a été précisée pour l'instant.

 

affiche finale

Tout savoir sur Marianne

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Tiki
20/11/2020 à 22:50

Faut être une sous mer.. pour ne pas permettre la suite de cette série.

Harley
26/08/2020 à 22:23

J'ai adoré la série, oui un peu prévisible mais tellement agréable à regarder. Sur Netflix il est bon d'avoir autre chose que de l'Américain.

Yolanda
25/08/2020 à 19:08

Tant mieux ! Que ce soit le pitch sans intérêt ou les rebondissements qu'on voyait venir trois épisodes à l'avance ... Où est l'intérêt ... Je l'ai regardé parce que je me suis dit en France on a bien créé l'horreur en littérature mais visiblement on ne sait pas le retranscrire en vidéo.
Même pas un moment de malaise ...
Pire film d'horreur de la décennie . (J'irai dire même depuis les années 2000 mais je veux rester gentil )

Isabo
24/08/2020 à 18:19

C'est plus que dommage de nous priver e cette géniale série française que j'ai adoré.
Essayez un éventuel financement par les fans, ça s'est déjà vu.

Lolo
24/08/2020 à 16:06

J'ai tellement aimé la série que j'ai eu du mal a apprécier de regarder autre chose. Je pensais tout le temps à la série en me disant que c'était dommage qu'il n'y ai pas de livres ni de la série ni (pourquoi pas) de Lizzie Lark. C'est grâce à cette série que j'ai découvert vraiment ce que j'aimais comme genre. Je suis frustrée qu'il n'y ai pas.la possibilité d'en avoir plus , même si la série peut totalement se terminer à la fin de la saison 1 et puis à nous de créer notre propre fin .

Viviane93
24/08/2020 à 10:38

Dommage j'aurais bien aimé voir la suite

Amel261013
23/08/2020 à 17:18

MOI j ai adoré cette série que j ai regardé au moins 10 fois ...belle surprise de Netflix car il faut avouer que les films proposés bof bof..la au moins il y en avait pour tout le monde . Et connaissant la fin de la 1ere serie on ne pouvait pas nous laisser comme cela sans rien c est ridicule ,je suis très déçue car au final c est encore et toujours les séries bidons qui gagnent . La nous avions une série française qui changait un peu du reste .

Bender
23/08/2020 à 09:04

Tristesse !
Nous sommes privé de la suite à cause du public français qui préfère "plan cœur" plutôt qu'une bonne surprise qu'à être cette série !
"Marianne"
C'est bien dommage malgré cet quelques défauts j'ai passer de bon moment.

Alexandre Bahloul
23/08/2020 à 01:41

Le pitch de la saison 2 donne vraiment envie, ça aurait pu être vraiment intéressant, c'est vraiment dommage. Quand on aime l'horreur, cette série est un tel plaisir à regarder, les séquences horrifiques ( notamment épisode 1 et 5 ) sont tellement réussies c'est génial de bout en bout

Lewy
22/08/2020 à 19:29

Dommage, j'avais adoré cette série. Les productions horreur françaises sont souvent de bonne qualité et cette série le prouve aisément.
Des défauts ? Sûrement, mais on sent que la série était pleine de bonnes intentions, alors on développe un affect particulier avec elle je trouve.

Plus

votre commentaire