Apple TV+ signe un deal avec Martin Scorsese après son contrat avec Leonardo DiCaprio

Déborah Lechner | 12 août 2020
Déborah Lechner | 12 août 2020

Après son passage remarqué sur Netflix avec The Irishman, le cinéaste continue de se rapprocher de la plateforme de streaming concurrente.  

La guerre du streaming n'a pas de temps à perdre. Alors qu'Apple TV+ a été lancé aux États-Unis en novembre 2019, la plateforme concurrente du géant Netflix n'a pas traîné pour s'offrir des gros noms de l'industrie, comme Ridley Scott ou Idris Elba, afin d'étoffer son catalogue de programmes originaux. Après avoir tout récemment signé un first-look deal avec la société Appian Ways, créée par Leonardo DiCaprio en début des années 2000, Deadline nous a appris qu'Apple TV+ venait également de décrocher un autre précieux contrat exclusif et pluriannuel avec Sikelia Productions. La société de production de Martin Scorsese, à qui on doit SilencePort Authority ou encore The Irishman, a notamment collaboré avec celle de l'acteur de The Revenant pour Shutter Island et Le Loup de Wall Street

 

Photo Jesse Plemons, Ray Romano, Robert De Niro, Al PacinoVive le petit écran 

 

Cet accord survient deux mois et demi seulement après qu'un premier rapprochement ait eu lieu entre le monstre sacré du cinéma et la plateforme de streaming. Pour son prochain film, Killers of the Flower Moon, Scorsese aurait demandé un budget pharaonique dépassant les 200 millions de dollars, qui aurait remis en cause l'accord qu'il avait avec la Paramount, surtout après les performances catastrophiques du très beau Silence au box-office (23 millions de recettes pour un budget d'environ 46 millions). D'autres studios ont donc participé à des enchères pour remporter le gros lot. 

Apple TV+ a fini par doubler Netflix, qui avait déjà raflé les droits de distribution de The Irishman à la Paramount à cause de son budget trop élevé, et devient ainsi le producteur du long-métrage, tandis que la distribution à l'international sera toujours assurée par la Paramount, assurant un passage en salles avant sa diffusion sur la plateforme de SVOD. Toujours d'après Dealine, le deal impliquera des projets de films ou de série que Scorsese produira (via sa compagnie) ou réalisera et sur lesquels Apple TV+ aura la priorité.

De son côté, Killers of the Flower Moon devrait être disponible en 2021. En attendant, notre critique de The Irishman est juste ici

 

Affiche française

Tout savoir sur Martin Scorsese

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

RobinDesBois
13/08/2020 à 03:38

@Kyle Reese Bien vu. Malheureusement on ne verra pas la plupart de ces films dans une salle de ciné :(

"Apple TV+ a fini par doubler Netflix, qui avait déjà raflé les droits de distribution de The Irishman à la Paramount à cause de son budget trop élevé, et devient ainsi le producteur du long-métrage, tandis que la distribution à l'international sera toujours assurée par la Paramount, assurant un passage en salles avant sa diffusion sur la plateforme de SVOD."

Mais quel est l'intérêt pour Apple si le film sort 36 mois plus tard sur sa plateforme (en France en tout cas) ?

Nicotine46
12/08/2020 à 19:30

Deux petites erreurs dans l'article :
- "Alors qu'Apple TV+ a été lancé aux États-Unis en novembre 2019". En fait elle a été lancé dans plus de 100 pays (dont la France) en novembre 2019.
- "De son côté, Killers of the Flower Moon devrait être disponible en 2021". Malheureusement non car à cause du coronavirus, le tournage qui devait avoir lieu en mars a été reporté de près d'un an en février 2021. Donc on peut s'attendre à une sortie en 2022.

Kyle Reese
12/08/2020 à 16:46

@Baretta

En effet j'ai un peu zappé ça.
Du coup c'est tout bénéf pour toutes les parties ce genre de contrat.
En espérant que ça va engendrer de bons projets.

Baretta
12/08/2020 à 16:06

@Kyle Reese oui et non ils ont juste la priorité mais si ils disent non il peut aller voir ailleurs, ce qui n’était pas le cas pendant l'age d'or, en plus ils ont une grosse part du gâteau car il produise tout et livre le produit clé en main sans qu'il ait un droit de regard dessus.
En gros comme avec paramount si le budget ne leur convient pas ils iront voir qui ils veulent.

Gambit
12/08/2020 à 14:08

Superbe et glaçant livre-enquete, traduit sous nos latitudes et à lire impérativement:la note américaine de David Grann.Une vague d'assassinats perpétrée contre une communauté amérindienne, au début du 20e siècle et qui deviendra une des premières affaires du FBI. Mais 200 millions de dollars ? Papi Scorsese commence à perdre la boule.. L'histoire est principalement circonscrite à la reserve indienne, dans de vastes zones désolées, de surcroit.. Je suppose surtout qu'il voulait gonfler son salaire de réalisateur et de producteur.. Ce n'est plus pour l'amourt de l'Art.. enfin si son film permet de mettre en avant un peuple et une ethnie qui ont toujours bravé avec dignité et sagesse les souffrances et turpitudes liées à leur histoire.

Eddie Felson
12/08/2020 à 12:30

&KyleReese : c’est vrai

Kyle Reese
12/08/2020 à 10:47

Tout ça me fait penser aux contrats d’exclusivité des acteurs et réalisateurs à l’age d’or d’Hollywood.
Le monde du cinéma se transforme, sous la pression de la pandémie actuellement, mais l’histoire se répète.

votre commentaire