Autant en emporte le vent : Olivia de Havilland, la dernière légende d'Hollywood est décédée

Mathias Penguilly | 27 juillet 2020 - MAJ : 27/07/2020 12:14
Mathias Penguilly | 27 juillet 2020 - MAJ : 27/07/2020 12:14

Début juillet, l'actrice d'Autant en emporte le vent avait soufflé sa cent quatrième bougie. Elle s'est éteinte dans sa maison parisienne.

Après la disparition de Kirk Douglas en février dernier, on l'avait souvent décrite comme la dernière grande star de l'âge d'or hollywoodien (qui débute avec la disparition du cinéma muet dans les années 30 et se termine à la fin des années 50). D'après Lisa Goldberg, son agent, l'actrice Olivia de Havilland est décédée le 26 juillet 2020, "en paix et de cause naturelle", dans sa demeure française où elle vivait depuis plus de 60 ans.

Mariée avec un ancien journaliste de Paris Match, l'actrice s'y était installée au début des années 60, alors que ses apparitions sur grand écran se faisaient de plus en plus rares. En 1965, elle est devenue la toute première femme à présider le jury du Festival de Cannes.

 

photo, Autant en emporte le ventLady Hamilton, au chevet de son époux

 

Devenue célèbre pour son interprétation de Melanie Hamilton dans la fresque sudiste Autant en emporte le vent (nommée aux Oscars de 1940, elle perdit face à sa partenaire de jeu, l'actrice Hattie McDaniel), elle s'est notamment illustrée en donnant plusieurs fois la réplique à l'acteur Errol Flynn. Ensemble, les deux acteurs ont tenu l'affiche de neuf longs-métrages, parmi lesquels Les Aventures de Robin des boisCapitaine Blood et Les Conquérants.

Côté potins hollywoodiens, elle faisait très régulièrement la une de la presse people pour la guerre ouverte qu'elle livrait à sa sœur, l'actrice Joan Fontaine. Havilland lui en voulait depuis sa victoire aux Oscars 1942, lors desquels les deux femmes étaient en compétition. À l'image de nombreux acteurs du Golden Age hollywoodien, sa carrière s'est beaucoup tassée à partir du début des années 60. On ne l'avait plus vu sur les écrans de cinéma depuis Le cinquième Mousquetaire en 1979 (elle y jouait "la Reine Mère").

Récemment, à l'occasion de son 104e anniversaire, nous avions fait un long portrait de la carrière de l'actrice, revenant sur ses plus grands succès, sa profonde rivalité avec sa sœur ainsi que sa réputation - elle était connue pour son indépendance d'esprit et son fort caractère. Vous pouvez le retrouver juste ici.

 

photo, Olivia de Havilland, Errol FlynnGoodbye Olivia

Tout savoir sur Olivia de Havilland

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Jacques
29/07/2020 à 11:24

Reposez en paix Madame Olivia de Havilland .

Bubble Ghost
27/07/2020 à 19:04

Effectivement, moi aussi, je n'aurais rien contre un petit article sur John Saxon, gueule inoubliable de l'age d'or de la série B.

Numberz
27/07/2020 à 17:45

Un siècle s'éteint. Magnifique actrice. C'est fou, avec la quantité de DVD de vieux films, je me rend compte que j'en ai que deux ou trois avec elle.

Brasch-Eazy-E
27/07/2020 à 17:19

Je ne comprends pas ces éloges funèbres pour une actrice qui a joué dans un film raciste. C'est indigne ! Pensez à tous ces malheureux esclaves qui se retournent dans leurs tombes !

Opale
27/07/2020 à 17:00

@Dirty Harry tu a fais ma journée là! ^^Merci! RIP Madame.
Une pensée pour ce bon vieux John Saxon, en effet, sacrée gueule qui disparait aussi...

Matthew Crane
27/07/2020 à 15:39

Et rien sur John Saxon?

Dirty Harry
27/07/2020 à 13:36

Et bien ça y est, elle est maintenant allé rejoindre Vivien Leigh, Deborah Kerr, Errol Flynn dans l'Olympe des vedettes du Hollywood des débuts, lorsque les images de cinema impressionnaient les gens (avant que nous vivions cernés et bombardés d'images par de multiples médias, celles-ci étaient iconiques et rares) lorsque le glamour des vedettes charmait plus qu'une "femme forte random" qu'on nous sert aujourd'hui avec les Rey, les Furiosa et autres amazones aussi attirantes qu'un pare-choc de tracteur. RIP Grande Dame.

TheJoker
27/07/2020 à 12:48

Respect R.I.P

votre commentaire