Man of Steel : le scénariste dévoile une scène supprimée qui justifiait la fin controversée

Déborah Lechner | 27 juillet 2020 - MAJ : 27/07/2020 08:59
Déborah Lechner | 27 juillet 2020 - MAJ : 27/07/2020 08:59

Man of Steel a mis à mal les valeurs du super-héros dans un final qui a choqué plusieurs fans, mais que défend le scénariste David S. Goyer

Deux ans et demi après Justice League, on ne sait toujours pas où et quand le Superman d'Henry Cavill fera son retour dans le DCEU. L'avenir du super-héros semble toujours très incertain, malgré la volonté de l'acteur de reprendre le costume et les rumeurs qui prédisent l'apparition du Kryptonien dans plusieurs films du DCEU à venir. Mais contrairement à Wonder WomanAquaman et Shazam!, aucun deuxième volet sur l'Homme d'acier n'est officiellement au programme, alors que le premier film est sorti il y a déjà 7 ans.

Zack Snyder a récemment dévoilé un court extrait du Snyder Cut avec Superman dans son costume noir, et il faut encore une fois regarder en arrière pour découvrir de nouvelles facettes du super-héros. Lors de la Comic Con at Home, le co-scénariste de Man of Steel, David S. Goyer (The Dark Knight RisesBladeBatman v Superman : L’Aube de la justice), est revenu sur une scène supprimée du scénario qui aurait peut-être préparé le public à la fin controversée du film, défendue en avril dernier par Michael Shannon.

 

Photo Henry CavillBad guy

 

Pour rappel, dans les dernières minutes du blockbuster, Superman se retrouve obligé de tuer le Général Zod (Shannon), un dangereux Kryptonien, pour protéger une famille terrienne qu'il voulait décimer. Cet acte allant à l'encontre de son éternelle image de boy-scout a choqué plusieurs fans, mais ce dénouement tragique qui a profondément marqué le personnage aurait pu prendre plus de sens grâce à une idée sous forme de flash-back finalement abandonnée :

"Nous avons écrit une scène qui n'a pas été filmée et dans laquelle Jonathan emmène le jeune Clark à la chasse où ils tuent un cerf, et le jeune Clark est juste horrifié. Jonathan lui dit : "C'est une chose puissante que de prendre une vie, même si tu y es forcé". C'est une scène que je trouvais intéressante et qui n'a pas été prise pour le film, nous ne l'avons jamais filmée".

 

Concernant l'ultime affrontement entre Superman et son ennemi qui a défrisé quelques fans attachés à la pureté et les valeurs du super-héros, le scénariste et le reste de l'équipe avaient la volonté de présenter une histoire plus réaliste malgré le fait qu'elle parle d'extra-terrestres surpuissants, avec un personnage principal plus crédible et donc forcément moins infaillible :

 

photo, Kevin CostnerLe jeune Clark Kent et son père Jonathan Kent (Kevin Costner)

 

"On a voulu le coincer dans une impasse. Il y avait cette décision éditorial [dans les comics] selon laquelle Superman ne tue pas, c'est une règle, mais c'est surtout une règle imposée à un monde fictif [...] Je comprends tout à fait que beaucoup de gens aient eu un problème avec ça. Quand vous participez à ce genre d'adaptation, vous voulez être aussi respectueux que possible du matériau de base, mais vous ne pouvez pas non plus vous protéger de l'échec.

Il faut prendre de grands virages pour être récompensé. [...] On a essayé de raconter une autre histoire de Superman, qui n'avait jamais été racontée auparavant et qui nous a demandé de faire de grands changements. On en a discuté pour savoir si les gens l'accepteraient ou non, et l'équipe éditoriale de DC l'avait accepté, ce qui ne veut pas dire que ce n'était pas une erreur, mais si vous restez assis là et que vous dites : "Je ne veux pas prendre de risque ou j'ai peur d'offenser une partie du public", je ne pense pas que ce soit une façon particulièrement saine d'essayer de faire un film ou une série. 

Une raison pour laquelle la fin alternative beaucoup plus soft n'a pas été choisie. Dans cette version, Superman devait emprisonner Zod dans un cryopode, une capsule cryogénique kryptonnienne permettant de garder son hôte en vie sur une très longue période, et l'envoyer dériver indéfiniment dans l'espace. Cette idée n'a pas trouvé preneur du côté du scénariste qui a déclaré avoir eu la désagréable impression "de jouer au flic" dans l'histoire qu'il voulait raconter.

Vu qu'on n'aura probablement pas de nouvelles de Superman avant un moment encore, la prochaine fois qu'on le verra ce sera dans le Snyder Cut de Justice League diffusé au premier semestre de 2021 sur HBO Max. En attendant, notre critique de Man of Steel est juste ici

 

photoLe Général Zod (Micheal Shannon)

Tout savoir sur Man of Steel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Kay1
29/07/2020 à 10:45

@m1pats Quels arguments ? Relis ton message précédant , ça t’évitera de passer pour le roi des abrutis mais tu sembles de complaire la dedans !
Tu réagis comme un gamin a qui ont a volé les bonbons ! T’es juste un troll comme on en voit des milliers sur internet !

Pseudonaze
28/07/2020 à 18:57

Tout le monde semble avoir oublié qu'à la fin de Superman 2 des deux Richard (Donner/Lester) Superman assène un bel uppercut au général Zod alors que ce dernier a perdu tous ses pouvoirs, l'envoyant vers une mort certaine puisqu'il tombe dans une crevasse apparue dans la forteresse de la solitude...

M1pats
28/07/2020 à 17:12

@Kay1 si tu comprend pas mes arguments achete toi un cerveau, merci.

Kay1
28/07/2020 à 16:52

@reeves Tu peux ne pas aimer , mais de là à dire que c’est des films pour adolescents attardés ! Tu n’as pas le monopole du goût tu sais !

@m1pats Toi t’es le plus marrant ! Si tu confirmes les dires de Reeves , que dire des films Marvel qui pour la plupart sont tout juste moyens ? Que c’est des films pour gosses décérébrés ? T’es à la fois le plus gros hater et fanboy que j’ai pu voir sur un site . Il y’a jamais un seul de tes arguments qui fait mouche , quitte à ce que tu dises des conneries et être extrémiste. Je sais pas quel âge tu as , il va falloir que tu grandisses un jour !

M1pats
28/07/2020 à 16:39

@Reeves je suis bien d accord avec toi superman c est une bite. avec un préservatif mais principalement le superman de snyder

Reeves
28/07/2020 à 05:27

Ont s'en calisse,c'est des film pour adolescents retarder,des super héros en collant avec des laser dans les yeux,quelle connerie.

Jlc
27/07/2020 à 20:35

Superman qui homicide ZOD c'est comme si Conan roulait une pèle aux chameaux qu'il croise ....
C'est pathétique !

alulu
27/07/2020 à 17:45

"Car, ne pas oublier que ce qui fait la quintessence de Superman, c'est l'éducation qu'il a reçu de ses parents."

Tout à fait. Limite pour avoir un Superman moins boy scout, il aurait été plus pertinent que le bébé débarque dans une famille moins "américana" dans l'esprit.

Superman est face à un dilemme, le général Zod ou la famille terrienne. Cette scène sans l'ajout fonctionne car elle montre bien par son choix que Superman s'est assimilé finalement.

Flo
27/07/2020 à 14:28

... pourquoi écrire une scène teasant de manière cruciale la fin du film, la justifiant un peu mieux, si c'est pour ne pas la filmer ? Incompréhensible !

En absence de cette scène dite "réaliste" (alors que l'existence de Superman et de sa Bonté hors-norme est tout sauf réaliste)... Il valait mieux choisir de filmer la fin "Soft".
Ça fait pas "flic"... Ça fait Samaritain, tout en que le film passe son temps à décrire, soit l'inverse d'un soldat.
Seule incohérence de ce bon Film, avec aussi la mort de Jonathan Kent (on peut supposer qu'il cachait ses problemes cardiaques et sa fin prochaine?).

Buchor
27/07/2020 à 13:38

Il est dommage que la scène n'ait pas été dans le film.
Car, telle que décrite, elle aurait apporté plusieurs éléments : prendre une vie ne se fait pas à la légère, tu risques malheureusement un jour d'y être confronté et, surtout, ça apporte un exemple supplémentaire d'enseignement donné à Clark. Car, ne pas oublier que ce qui fait la quintessence de Superman, c'est l'éducation qu'il a reçu de ses parents.

Plus

votre commentaire