Idris Elba ne croit pas à la censure de l'art contre le racisme

Mathias Penguilly | 16 juillet 2020 - MAJ : 16/07/2020 15:05
Mathias Penguilly | 16 juillet 2020 - MAJ : 16/07/2020 15:05

Alors que le mouvement Black Lives Matter provoque des bouleversements à Hollywood, l'interprète d'Heimdall dans le MCU ne soutient pas la censure.

Depuis quelques années, l'industrie du cinéma américain connait de nombreuses controverses quant à l'inclusion de minorités devant et derrière la caméra. La cérémonie des Oscars 2016 avait, par exemple, été sévèrement critiquée pour son manque de diversité via le hashtag #OscarsSoWhite, avant la victoire compliquée de Moonlight (Barry Jenkins) l'année suivante. Le nouvel élan qu'a connu le mouvement Black Lives Matter à la fin du mois de mai 2020 n'a pas épargné Hollywood qui s'est à nouveau retrouvé dans la tourmente.

Tandis que l'Académie des Oscars a pris des mesures pour recruter plus de membres issus des minorités (notamment des personnes de couleur), plusieurs diffuseurs ont également amendé leur stratégie. C'est notamment le cas de la plateforme HBO Max qui, après un lancement complexe aux États-Unis, a fait parler d'elle pour avoir - provisoirement - retiré le film Autant en emporte le vent de son catalogue, à cause de sa "romanisation" de l'esclavagisme. Le moins qu'on puisse dire, c'est que la décision n'a pas fait l'unanimité, y compris parmi les acteurs noirs.

 

Photo Ava DuVernayAva DuVernay (gauche) récemment intronisée au Comité directeur des Oscars

 

L'acteur britannique Idris Elba, connu pour Pacific RimPrometheus, ou encore les séries Sur écoute et Luther, a notamment soutenu à l'hebdomadaire Radio Times, qu'il valait mieux éviter toute censure selon lui :

"Pour se moquer de la vérité, vous devez connaitre la vérité. Mais censurer des thèmes racistes dans un spectacle - attendez une minute... Je pense que les spectateurs doivent savoir que des gens ont fait des films comme ça. Par respect pour l'époque [que nous traversons] et le mouvement, le fait que des commissaires et des archivistes retirent des choses qu'ils estiment particulièrement décalées en ce moment... Je comprends et tant mieux pour eux. Mais je pense qu'à l'avenir, les spectateurs devraient savoir que la liberté d'expression est acceptée, tout en étant avertis à propos de ce dans quoi ils mettent les pieds.

Je ne crois pas à la censure, je pense que nous devrions être autorisés à dire ce qu'on souhaite dire, parce qu'après tout, nous sommes des conteurs d'histoires."

 

Photo Idris ElbaÀ Idris Elba, on ne raconte pas d'histoires !

 

Ces remarques font écho à la décision d'HBO Max qui avait retiré le film légendaire de Victor Fleming après une tribune du réalisateur John Ridley, publié dans le Los Angeles Times. Finalement, la plateforme a réintégré le film à son catalogue, moins d'un mois après son retrait. Cette fois-ci, le film est accompagné d'une vidéo de 4 minutes dans laquelle une universitaire en études cinématographiques explique ce que certains pourraient trouver gênant dans le film, ainsi qu'un débat plus long explicitement intitulé L'héritage compliqué d'Autant en emporte le vent.

L'acteur a finalement soutenu la méthode adoptée, en louant le système de référencement cinématographique au Royaume-Uni :

"Je crois vraiment à la liberté d'expression. Le problème avec la liberté d'expression, c'est que ce n'est pas approprié à tout le monde. C'est pour ça qu'on a un système de classement : on vous dit que ce contenu en particulier est référencé U [accessible à tous], PG ["parents guidance", soumis à la supervision des parents], 15, 18, X [interdit aux moins de 18 ans, remplacés par le R18 au cours des années 80]..."

 

Photo Idris ElbaLa censure, ce n’est pas cool

 

D'après Idris Elba donc, un système d'avertissement vaut mieux qu'un système de censure. À l'affiche de la dernière saison de la série policière anglaise Luther l'année dernière, l'acteur a depuis fait des apparitions dans Fast & Furious : Hobbs & Shaw et l'adaptation ratée de la comédie musicale Cats. Il devrait prochainement passer du MCU à l'univers DC en jouant le rôle du héros Vigilante dans The Suicide Squad de James Gunn.

 

khanTiger King

commentaires

Rebelle33
02/08/2020 à 11:02

Enfin, une voix qui sort de l'ordinaire dans ce concert de "bêtises" en tous genres!!!
Je salue la lucidité et le courage de cet acteur que je ne connaissais pas et qui, de fait, grandit quelque peu la profession!!!

AmenGerwan
19/07/2020 à 14:31

Il est dans le vrai

Mwaiman
17/07/2020 à 11:04

Les gens confondez pas la liberté d'expression américaine avec la liberté d'expression française.
Là-bas y'a pas de limite, vous pouvez menacer avec arme quelqu'un, brûler une croix devant une maison en tenue de fantôme et le faire en étant député, y'a pas de souci, vous le faites à un gars d'écran large, vous verrez la patrouille vous cherchez. Faut remettre ses paroles dans le contexte us et pas en tirez des conclusions par rapport à ce que vous connaissez en france.

K2000
17/07/2020 à 09:40

+1 The Riddler
Il faut voir comment liberté d'expression a évoluée...je parlerais de liberté d'expression dorénavant "lissée" et la censure est un des outils de ce lissage. Il semblerait que nous tendions de plus en plus vers ça. Avis sensé aussi d'Idris Elba!

The riddler
17/07/2020 à 08:20

Le problème de la liberté d'expression, c'est qu'elle ne peut exister qu'entre les mains de gens raisonnés et intelligents. Pas au sein d'un groupuscule hystérique et bien pensant. Autant dire que la liberté d'expression n'existe plus.

Rudy Mako
17/07/2020 à 01:41

Hypocrites va! Si mettre fin au racisme au cinoche, présuppose une valorisation parce qu'on vaudrait pas choquer, autant laisser.
Le cinéma c'est majoritairement peuplé des caucases et blondinet (toutes mes excuses je veux pas choquer qui que ce soit). C'est normal, que les plus grands soient blancs. C'est vrai que parfois il y a des injustices, mais, la vie c'est comme ça

beutenhemm
16/07/2020 à 23:25

Y'a trop de manip., De fausses vérités, trop de fakes faites vérités officielles.Pour des gens intelligents, ouverts d'esprit, curieux, comme vous les copines, combien de Bolosses, etroits, hermétiques, bas du front.
Faut , malheureusement être pro actif.

alulu
16/07/2020 à 20:47

"Mais je pense qu'à l'avenir, les spectateurs devraient savoir que la liberté d'expression est acceptée, tout en étant avertis à propos de ce dans quoi ils mettent les pieds."

Ça pourrait être tout aussi bien la contextualisation d'une œuvre qui serait sujet à polémique que d'un avertissement à l'anglaise. Exactement comme pour Autant en emporte le vent et pourtant certains criaient à la censure. Il ne donne pas son avis sur sa préférence entre la méthode "Autant en emporte le vent" qui est au final un avertissement et la méthode anglaise. Là ça n'a vraiment rien à voir, il préfère un avertissement à de la censure. Je pense que n'importe qui de sensé pense comme lui.

Hunter Arrow
16/07/2020 à 20:46

Comme toujours avec Idris Elba : de la classe. Et plus que ca, de l'intelligence.

Flash
16/07/2020 à 19:11

Un avis sensé , ça fait toujours plaisir à entendre.

Plus

votre commentaire