Après Avatar et autres en Nouvelle Zélande, d'autres grosses productions vont pouvoir reprendre au Royaume-Uni

Camille Vignes | 6 juillet 2020
Camille Vignes | 6 juillet 2020

Après la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni s'apprête à lâcher du lest côté sanitaire... et à reprendre la production d'un énorme blockbuster. 

Après avoir tremblé de toute part, fermé portes et frontières et s’être confiné à cause du coronavirus, le monde reprend peu à peu ses habitudes de vie, même s’il le fait pour le moment à un rythme moins effréné et plus local qu’avant. Déjà la Nouvelle Zélande annonçait il y a à peine deux jours rouvrir ses frontières pour accueillir les membres des castings et équipes de tournage de plusieurs productions, dont celles des suites d'Avatar ou encore de la série Le Seigneur des anneaux.

Or le Royaume-Uni, toujours faible de ses dizaines de milliers de morts dûs au virus, n’aura pas attendu beaucoup de temps pour prendre une décision plus ou moins similaire à son homologue insulaire d'Océanie. L'annonce ne concerne en effet pas directement sept productions, comme l'a fait la Nouvelle Zélande, mais le pays a décidé de publier rapidement de nouvelles instructions à suivre pour les membres de l'industrie cinématographique. Très bientôt, donc, certaines productions seront autorisées à accoster sur les rives du pays pour y poser leurs caméras et tourner sans qu’aucune quatorzaine ne soit imposée, à partir du moment où tout ce beau monde se déplacera en petit comité. 

 

James CameronÀ quand les prochaines photos prises sur des plateaux de tournage ? 

 

Les raisons avancées par le secrétaire d'État à la culture (relayées par Deadline) sont simples : le pays est extrêmement compétitif sur le marché, "les plus gros blockbusters et les séries les plus qualitatives sont réalisés sur le territoire anglais". Grâce à ses atouts (de créativité, d'expertise et en matière de politique sur les taxes) le cinéma est une belle ressource pour l’économie du pays et, sans surprise, a un rôle à jouer dans la relance de cette dernière. 

Avec ces nouvelles mesures à venir, des super-productions comme Mission : Impossible 7 et 8 pourraient bientôt reprendre. D’ici septembre le film avec Tom Cruise devrait de nouveau repartir en tournage - certains pensent même que ce pourrait être plus rapide que ça puisque l’acteur aurait déjà été aperçu en train de se préparer dans le pays à reprendre son rôle. 

 

photo, Tom CruisePrêt à mettre sa pâtée au coronavirus 

 

Ce relâchement à venir des règles sanitaires, Ben Roberts, le chef exécutif du British Film Institute, l’a salué avec soulagement (lui aussi relayé par Deadline), rappelant que la reprise des productions cinématographiques et télévisuelles permettrait de "générer des emplois et d'en garantir de nouveaux à ceux qui travaillent au sein de cette l’industrie".

L'annonce du gouvernement anglais ne devrait en effet pas uniquement concerner la franchise avec Tom Cruise, même si c'est évidemment une grosse annonce que celle du retour en production des deux prochains films de la saga. Non, cette décision était à prévoir puisqu'elle suit celle du 3 juillet dernier où le gouvernement expliquait réfléchir sur de nouvelles règles à mettre en place pour les 50 pays représentant le moins de risques pour eux. 

 

photo

commentaires

Oui
06/07/2020 à 12:07

C est vrai que maintenant le royaume Unis va changer de politique du conservatisme au Labour en passant par l annulation du brexit et le viol d une décision d un peuple

Nyl
06/07/2020 à 09:43

Décision compréhensible mais irrationnel, compte tenu de la situation las bas.
J'espère pour les britanniques, que le coronavirus ne va pas devenir plus fort, à cause de ces relâchement.

votre commentaire