Scott Pilgrim : Edgar Wright tease un nouveau projet autour de son film culte

Déborah Lechner | 29 juin 2020 - MAJ : 29/06/2020 09:26
Déborah Lechner | 29 juin 2020 - MAJ : 29/06/2020 09:26

Il y a 10 ans, personne n'imaginait qu'un énorme bide comme Scott Pilgrim pourrait marquer à ce point la culture populaire et ses adeptes. 

Scott Pilgrim d'Edgar Wright fait partie de ses oeuvres boudées qui ont finalement été réévaluées à la hausse avec le temps, pour devenir un de ces plaisirs kitschs et régressifs dont on parle avec amour dans le dossier consacré au film. Lors de sa sortie désastreuse en 2010, l'adaptation des comics de Bryan Lee O'Malley a ainsi plongé tête la première dans une piscine vide avec seulement 47 millions de recettes dans le monde dont 31 millions à domicile, pour un budget de 60 millions de dollars (hors inflation et hors frais marketing).

Mais avec un peu de retard, le film a finalement était un immense succès critique pour son hommage sincère à la culture geek et fait aujourd'hui partie du gratin de la filmographie d'Edgar Wright, notamment connu pour la trilogie Cornetto. Pour rappel, le film raconte comment Scott Pilgrim, un jeune musicien maladroit campé par Michael Cera, tente de séduire Ramona (Mary Elizabeth Winstead) en combattant ses sept anciens petits-amis tous pourvus de super-pouvoirs. 

 

photo, Mary Elizabeth Winstead, Michael CeraMary Elizabeth Winstead et Michael Cera

 

À l'occasion des 10 ans de Scott Pilgrim, le réalisateur est récemment revenu sur son petit bijou et le fait que personne ne croyait à son succès, dans une interview d'Entertainment Weekly où il a affirmé être fier de son film et de son parcours. Et si un deuxième opus n'a jamais vu le jour, l'univers coloré et survolté du personnage n'aurait pas été abandonné pour autant d'après le cinéaste :

"Il y a des projets, rien d'officiel encore, mais il y a des projets pour revisiter le matériel en animation. Nous avons parlé avec Bryan [Bryan Lee O'Malley] et avec Jared [Jared LeBoff, producteur exécutif] pendant un certain temps en se demandant : 'et si nous faisions quelque chose avec les comics sous forme animée ? On en discute en ce moment même' ".

 

photo, Michael CeraThe show must go on 

 

Si on est tout de suite tenté de penser à une série ou un film animés qui ramèneraient Chris EvansBrie LarsonAnna Kendrick ou encore Bill Hader au casting, le cinéaste n'a pas dévoilé la nature exacte de ces mystérieux projets en discussions. Si cela venait à se concrétiser, il ne faudrait pas non plus s'attendre à une suite, étant donné que le nouveau projet devrait au contraire "revisiter" l'univers et ses personnages. Il faut également garder en mémoire le court-métrage animé Scott Pilgrim vs. the Animation diffusé la même année que la sortie du film sur Adult Swimm. Pour l'instant, rien n'est encore officiel, mais le simple fait d'en parler donne un peu d'espoir, même si on pourrait tout aussi bien craindre une extension à outrance de la franchise pour en faire un énième univers étendu. 

Alors qu'il se faisait discret depuis Baby Driver en 2017, le réalisateur sera de retour avec le film Last Night in Soho, en salles le 28 avril 2021.

 

Affiche

 

commentaires

Raoul
29/06/2020 à 23:57

Film génial, tellement drôle et rafraichissant. Un de ces films qui reste gravé dans la memoire assez précisément tellement c'est une claque visuelle

Leland
29/06/2020 à 14:17

Depuis quand faut-il avoir été un succès pour devenir culte ? Si cette notion est bien évidemment subjective, une rapide recherche permet de lister tous les films "cultes" qui ont connu une sortie en salle médiocre ; citons rapidement les exemples les plus fameux : Blade Runner, Donnie Darko et même des classiques très respectés comme "il était une fois en Amérique".

Perso, j'avais adoré Scott Pilgrim à sa sortie. ça ressemblait à rien de connu avec son déluge d'idée visuelles cassant les codes 10 ans avant Ready Player One et cette générosité similaire dans les clins d'oeil à la culture "geek"(pas un énorme succès non plus). Peut-être qu'il aurait connu un bien meilleur succès s'il était était sorti aujourd'hui tout en étant peut-être considéré plus mainstream par la même occasion.

Geoffrey Crété - Rédaction
29/06/2020 à 14:06

@Pete

Sachant que la définition de culte est toujours vague et sujet à débat...
Mais un film qui, suite à un bide en salles (mais après un enthousiasme énorme autour du projet, notamment au Comic-Con, cathédrale du genre qui colle bien au terme de "culte" dans les comportements), a reçu tant d'amour, est si souvent remis sur la table, a eu une belle carrière vidéo et a trouvé une seconde vie depuis... on peut légitimement le définir comme culte.
Il n'y a qu'à voir les réactions dès qu'on en reparle ces dernières années, chez nous et un peu partout : le film résonne avec beaucoup de spectateurs, et pas dans un cliché de cinéphilie radicale, mais bien de divertissement, de film méga-cool, avec un réalisateur de plus en plus adulé.

Pete
29/06/2020 à 13:58

Vision quelque peu cinéphilo-centrée !
Scott Pilgrim est un film bien trop confidentiel pour être légitimement qualifié de "culte".

votre commentaire