Mulan : le remake live Disney bientôt repoussé à son tour ?

Marion Barlet | 26 juin 2020
Marion Barlet | 26 juin 2020

Mulan est l'un des deux blockbusters les plus attendus cet été, mais tout porte à croire que le film sera reporté.

C'est l'incertitude qui taraude le plus Disney en ce moment  : Mulan pourra-t-il sortir comme prévu ? La crise pandémique continue de perturber l'économie, la vie sociale et l'industrie cinématographique, par les mesures sanitaires qu'elle oblige. Si les salles de cinéma ont rouvert en France, depuis le 22 juin, aucun gros film n'a tenté sa chance, et les fans de blockbusters attendent Mulan et Tenet avec impatience.

 

photo, Yifei LiuAttaquons l'exercice... à un mètre de distance

 

Le film de Christopher Nolan pose de sérieux doutes, depuis l'origine, sur sa date de sortie ; le réalisateur a tout fait pour maintenir un lancement estival et être le premier gros film post-coronavirus, mais la situation semble se détériorer à mesure que la date fatidique approche. D'abord décalé du 17 au 31 juillet, Tenet s'est repris deux semaines de sursis et ne sortira que le 12 août aux États-Unis - en attente d'une nouvelle date française, possiblement le 12 août aussi.

La fuite en avant du métrage puzzle temporel permet à Mulan de conserver le statut de premier gros film hollywoodien à sortir cet été. Sauf que c'est complètement improbable, comme le rapporte le site The Hollywood Reporter. Si Tenet s'est tiré en août, c'est parce que la ville de New York a annoncé ne pas pouvoir assurer la réouverture des cinémas en juillet et que Los Angeles n'a toujours pas donné son feu vert. Ces réserves sont donc valables pour la princesse guerrière comme pour Tenet, et il paraît impossible que Disney maintienne une sortie le 24 juillet - et a fortiori le 22 en France.

 

photoOn se déplace en août

 

Prendre le risque de sortir le métrage avec une partie des salles fermées dans les métropoles, et éventuellement des salles à moitié vides, n'est pas un pari que Mickey peut se permettre alors qu'il a déjà beaucoup perdu. D'autant que l'autre réservoir à spectateurs est la Chine et qu'avec la résurgence de cas de Covid-19, le pays ne semble pas prêt à assumer un lancement filmique de cette ampleur.

Après le report de mars, le film de Niki Caro avec Yifei Liu semble condamné à repousser encore sa date de sortie, au moins de quelques semaines. L'avantage ? Cela laissera de l'espace aux petits films, dont beaucoup de sympathiques sont diffusés actuellement dans les salles françaises. On vous conseille notamment The Hunt (la critique ici) et La Communion, nommé aux Oscars, et ressorti pour la reprise en France (critique là).

 

photo, Yifei LiuMulan n'arrive pas à dérouiller la Covid

commentaires

Simon Riaux - Rédaction
26/06/2020 à 15:15

@MwaiMan

Parce que pour l'essentiel, la politique a un impact beaucoup plus dur à quantifier que la crise sanitaire. Que jusqu'à présent, les tensions bien réelles entre Chine et Etats-Unis n'ont pas mis de coup d'arrêt aux exportations croissantes de films hollywoodiens.

Enfin, repousser pour espérer un succès ou le consolider c'est une chose, mais un studio comme Disney, à fortiori quand il a investi aussi massivement ces quinze dernières années a un besoin vital de sortir ses films pour ne pas subir les contrecoups d'une mauvais année d'exploitation.

MwaiMan
26/06/2020 à 15:07

Je ne vois pas pourquoi vous ne prenez pas en compte la politique internationale dans cet article, trump relance sa guerre commerciale en plein covid, détient en prison une mandarin du régime, la Chine n'est pas connue pour être une démocratie, la censure chinoise peut très bien interdire le film sur son sol en représailles en prétextant n'importe quoi, voir le public chinois pourrait en faire lui même le boycott, ce qui est déjà arrivé dans maintes autres affaires.

Si Disney est intelligent, il devrait attendre l'élection, Biden s'il gagne sera moins clivant, ce qui permettrait de lancer le film en 2021 avec beaucoup moins de risque d'échec complet.

votre commentaire