Hellraiser : Clive Barker veut récupérer son bébé, et menace le remake et la série

Marion Barlet | 16 juin 2020 - MAJ : 16/06/2020 17:50
Marion Barlet | 16 juin 2020 - MAJ : 16/06/2020 17:50

Hellraiser a été écrit et réalisé pour la première fois par Clive Barker, qui a lancé des poursuite judiciaires pour récupérer les droits... et contrecarrer les projets à venir ?

En 1986, le romancier Clive Barker publie Hellraiser, et réalise son adaptation pour le grand écran dès l'année suivante. Hellraiser - Le pacte est un succès commercial et encaisse 14 millions de dollars pour un investissement d'1 milion, et devient vite culte. A partir de là, les aventures à base de Cénobites, de masochisme et de malfaisance sadique se convertissent en franchise juteuse, avec pas moins de neuf suites qui se sont enchaînées. Malgré le succès du premier opus (audacieux, cruel, novateur), le britannique Clive Barker n'est plus présent à la réalisation, mais seulement en tant que producteur exécutif sur quelques films.

Après la bouse Hellraiser : Judgment en 2018, et la flopée de créations indigentes qui ont précédé, les fans espéraient que les mauvaises mains arrêteraient de toucher à l'univers. Mais David S. Goyer et la société Spyglass Media Groupe vont tenter l'aventure et repartir de zéro dans un remake qui intrigue, tandis que HBO adaptera une série du film culte. Le nom Hellraiser semblait donc avoir de (beaux) jours devant lui...

 

Les Evangiles EcarlatesSéance d'acuponcture pour se détendre avant la bataille juridique

 

... sauf que Clive Barker veut récupérer les droits de la franchise. Son avocat Larry Zerner a communiqué l'information par tweet, afin de mettre un petit coup de pression aux adversaires de son client.

 

 

"Pour ceux d'entre vous qui aiment le procès de Vendredi 13, maintenant il y a celui de Clive Barker, qui a demandé un jugement déclaratoire lui permettant de mettre fin à son transfert de droit d'auteur de 1986 et de les récupérer sur la franchise Hellraiser."

 

photoVendredi 13 ceinturé par les droits d'auteur

 

La référence à Vendredi 13 a de quoi faire peur, tant le procès entre Horror Inc., Victor Miller (scénariste du film original) et Sean S. Cunningham (réalisateur et producteur du film original) est un casse-tête. Miller voulait récupérer les droits depuis 2016 et les a obtenus, avant que Cunningham ne rouvre le dossier juridique parce qu'il voulait produire un nouveau film de la franchise. En conséquence, la franchise est totalement à l'arrêt.

Le site BloodyDisgusting a demandé des informations supplémentaires à l'avocat de Miller, qui a répondu que les démarches pour récupérer les droits d'auteur n'aboutiraient (si elles sont validées) à rien de concret avant le 19 décembre 2021, et que les producteurs pouvaient donc légalement sortir un film avant cela... mais pour ce qui suivrait, ce pourrait être plus compliqué.

 

Photo HellraiserC'est le Jugement de Jugement qu'il faudrait surtout rendre

 

Tout comme pour Vendredi 13, Barker veut récupérer les droits sur l'histoire qu'il a créée, et tout ce qui est lié au premier scénario, qui appartiennent pour le moment à la boîte de production. En revanche, il ne pourrait obtenir aucun droit sur les éléments qui ont été ajoutés dans les suites. Ceci dit, rien n'empêcherait Barker de signer un contrat - tout n'est pas voué à finir en procès et en projet annulés en cours de route.

Elément "amusant" : le réalisateur de la série HBO annoncé, David Bruckner, a longtemps été attache à un nouveau Vendredi 13... il doit prier pour que l'histoire ne se répète pas.

Les affaires de droits d'auteur peuvent poser de sérieux problèmes, à moins que les parties ne réussissent à trouver un terrain d'entente - le cas de Terminator est symptomatique, entre James Cameron, Gale Anne Hurd et Skydance Media. L'autre cas qui a marqué l'industrie du cinéma est celui, récent, de L'Homme qui tua Don Quichotte, et qui a opposé l'ex-producteur Paulo Branco et le réalisateur Terry Gilliam.

 

photoViens signer le contrat, n'aie pas peur

Tout savoir sur Hellraiser - Le pacte

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Kespo
29/07/2020 à 22:57

L'idéal serait qu'il accepte d'être producteur exécutif sur la série et valide le produit fini
Il a écrit une suite avec comme héros le détective de l'occulte Harry D'Amour (déjà interprété par Scott Bakula dans le sous-côté Lord Of Illusions et son superbe vilain Nix ) appelée Les Evangiles Ecarlates qui pourrait être une excellente inspiration pour cette série
Ou si on s'inspire des comics, l'arc des Harrowers serait excellent car confrontant un groupes d'humains "élus" avec les Cenobites
Les scénaristes choisis sont très compétents et vu la "richesse" de l'univers, ainsi que le niveau graphique de certaines séries actuelles (Channel Zero s3 & s4), ont les moyens de nous pondre une petite pépite bien déviante
Ayons foi, le fond à déjà été touché
Les deux premiers films resteront des classiques car uniques

Philippe Sangeronimo
17/06/2020 à 18:45

Les 4 premiers films sont geniaux

Stridy
17/06/2020 à 18:11

C'est vraiment horrible de voir la saga sortir de nouveaux épisodes lamentables juste pour ne pas perdre les droits... Fuck les weinstein là dessus.

Ce qui est sur c'est que Barker ne réalisera rien lui même vu son état de santé. :(

Du coup l'option HBO était intéressante.

Vampyre
17/06/2020 à 10:19

Est-ce pour qu'on arrête de faire n'importe quoi avec son roman où juste pour l'argent ? Le premier cas est louable vu ce qu'est devenue la franchise. Le second l'est beaucoup moins... ????

shion
17/06/2020 à 09:21

si c'est pour faire une bousse

Numberz
17/06/2020 à 07:01

@ pseudo

Il a une tête de lit clouté

Pseudo
17/06/2020 à 02:50

Jamais vu, mais comment il fait pour dormir avec sa tête?

Numberz
16/06/2020 à 21:25

Je suis dégouté ce soir, ma femme m'a dit Cenobite.

Blague à part, Mr barker a raison. Même si j'apprécie les 3 premiers, et aller me Derrickson pour Inferno, le reste c'est du gros caca. Petite coup de cœur quand même pour les comics USA sortis en France.

grigori
16/06/2020 à 19:18

on est de tout coeur avec toi, clive

PepsiMan
16/06/2020 à 19:00

Et il a totalement raison. À part son film et sa suite directe, tous les autres produits audiovisuels estampillés Hellraiser sont des merdes honteuses.
Il est temps que le patron récupère ses droits.

Plus

votre commentaire