Twilight : Anna Kendrick compare le tournage à une prise d'otage

Mathias Penguilly | 9 juin 2020
Mathias Penguilly | 9 juin 2020

Dans la peau d'un personnage secondaire dans quatre des cinq films de la saga, l'actrice se souvient de conditions de tournage déplorables.

Avant de devenir la tête d'affiche de la moitié des comédies hollywoodiennes, Anna Kendrick s'est faite connaître avec le rôle de Jessica Stanley, l'amie de la taciturne Bella Swan dans la franchise Twilight. À l'époque déjà, elle jouait la comédie, apportant une dose d'humour bienvenue dans un teen drama très premier degré.

Dans un livre publié en 2016, elle affirmait ainsi que la saga était pour elle "le gagne-pain le plus ridicule qui soit" : le cachet important lui avait permis de jouer dans d'autres films qui payaient peu, mais dont le projet lui plaisait. En 2010, elle partage ainsi l'affiche avec George Clooney pour In the air, ce qui lui vaudra une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle a ensuite accepté le rôle principal dans la franchise Pitch Perfect, qui a fait d'elle est une figure incontournable de la comédie américaine, à l'affiche d'au moins trente films en moins de dix ans.

Comme pour Robert Pattinson et Kristen Stewart, Twilight a donc été un véritable tremplin pour sa carrière, mais selon elle, c'était aussi une expérience particulièrement éprouvante.

 

photo, Anna Kendrick, Kristen StewartLa cantine du lycée, une prise d'otage gustative

 

Le tournage de la saga était en effet situé à Portland dans l'Oregon, une région forestière de la côte Ouest des États-Unis particulièrement pluvieuse. Originaire d'un autre Portland à l'autre bout du pays (dans le Maine sur la côte Est), l'actrice se souvient des conditions climatiques difficiles, auxquelles elle ne s'était pas préparée. Dans une vidéo rétrospective de sa carrière réalisée par Vanity Fair, l'actrice s'est confiée :

"Le premier film que nous avons tourné, je me souviens d'avoir été malheureuse et d'avoir eu très froid. Mes converses étaient complètement trempées, et je me disais 'c'est un super groupe de personnes, et je suis sûr qu'on serait amis dans un autre contexte, mais là tout de suite j'ai juste envie de tuer tout le monde'... Même si, au final, ça rapproche. C'est comme si on traversait tous ensemble une situation traumatisante. Genre, imaginez un groupe de personnes qui survit à une prise d'otages, cela crée forcément des liens indéfectibles."

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a le sens de la métaphore subtile !

 

Photo Anna Kendrick, Hailee SteinfeldPitch Perfect, une prise d'otage du box-office

 

Aujourd'hui, Kendrick est à l'affiche de Love Life, une comédie romantique sirupeuse en dix épisodes, diffusée sur la plateforme HBO Max. Il s'agit pour l'instant d'un des rares contenus originaux de la nouvelle plateforme lancée par les studios Warner. Un produit d'appel très discret, complètement effacé par les débats sur le Snyder Cut et qui pourrait expliquer le lancement chaotique de la plateforme.

Quant à la saga Twilight, Stephenie Meyer vient de publier Midnight Sun, une réécriture du premier volet du point de vue d'Edward Cullen. Heureusement que son interprète est accaparé par son rôle de The Batman ! Personne n'a vraiment envie de revoir les vampires les plus mous de l'univers sur nos écrans, pas vrai ?

 

photo, Anna KendrickSon nouveau gagne-pain : Love Life, la nouvelle anthologie romantique d'HBO Max

Tout savoir sur Twilight, chapitre 1 : Fascination

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Rick-ornichon
10/06/2020 à 22:43

@Madolic
Nan mais à un moment faut arrêter les caprices de petite précieuse quoi. La meuf elle a été payée plusieurs centaines de milliets de dollars pour 2-3 semaines de taf avec un contrat négocié par don agent stipulant un intérêt sur les bénèf, elle a gentiment dit oui pour rempiler et ramasser sa fortune...
Bordel quand tu vois des Bale qui maltraitent leur corps pour des rôles sans réclamer plus, des Di Caprio qui tournent avec Innaritu dans des conditions glaciales et très archaïques, des mec qui enfilent des prothèses et autres costumes pour aller tourner dans le désert, des Cruise ou Craig qui se fracassent de partout pour leurs films... faut arrêter de venir chialer sous prétexte que ses baskets étaient mouillées et se prétendre de la profession quoi...
C'est pas être rageux, c'est dénoncer le manque d'objectivité et de discernement, surtout à l'égard du reste du monde qui ne pète pas dans la soie contrairement à elle.
Tu m'étonne que Pattinson vrut absolument tirer un trait sur cette franchise. Quand tu vois la maturité du gars, ça doit rendre dingue de bosser avec de pareilles princesses...

M13
10/06/2020 à 20:03

Moi ps je veux TROP voir Midnight sun au cinéma twilight pour moi sa été une de mes série de film préféré dont je ne me lasse pas!!

Lalalere
10/06/2020 à 18:03

"Une prise en otage" il fait peut être pas exagéré !

Dudu
10/06/2020 à 17:13

@zetagundam
Toi Hulk ! Toi, personne en colère ... MDR

Madolic
10/06/2020 à 09:59

Les rageux dans les coms !
Elle admet elle-même que c'était ridiculement bien payé mais du coup elle devrait juste sourire comme une poupée de porcelaine ?
Elle a très bien le droit de dire qu'elle n'a pas appréciée les conditions de tournage en comparaison aux autres tournage qu'elle a fait !
Faut tjr que ça râle sans déc.

Rick-ornichon
10/06/2020 à 08:47

C'est tellement triste. Allez j'vais essayer de pleurer...

Opale
10/06/2020 à 07:27

Pauvre petite actrice traumatisée... Laisse tomber ce métier difficile et va à l'usine! Mes Converse étaient trempée... Je rêve!!!^^^^^^^

Pilutte
10/06/2020 à 06:37

Eh ben! Quelle ingratitude, à l'époque elle était bien contente de jouer le rôle et d'être à l'affiche d'une grande franchise,et maintenant on crache dans la soupe.
N'est est ce pas sa frustration de n'avoir pas été Bella qui la fait râler?

zetagundam
09/06/2020 à 19:46

On vit vraiment dans un monde de dingue !

C'est bien beau de venir réclamer la discrimination positive pour n'importe quelle communauté, de lutter contre le sexisme ou de je ne sais quel autre problème mais cela ne leur traverserait l'esprit de s'attaquer à la véritable racine du problème qui est la précarité ?

C'est noble de venir faire la morale à chaque prise de parole mais dans ce cas qu'ils aient au moins la décence de ne pas venir pleurer sur leurs sorts car quand on a la chance de toucher en 3/4 mois au moins la moitié de la somme que touchera une personne lambda dans toute sa carrière professionnel (sans parler des avantages qui vont avec) on évite de venir pleurer sur des conditions de travail "difficile".
Que toutes ces personnes aillent faire un tour à l'usine, derrière un comptoir, un bureau, ou je ne sais quelle autre tâche abrutissante ou encore aider les communauté dans le besoin

Dirty Harry
09/06/2020 à 16:25

Et ceux qui font des courts métrages non payés dans des conditions nazes ont encore moins de confort que cette privilégiée !
Non mais je te ferai bosser ça à l'usine une fois dans la vie pour que ces gens arrêtent de dire n'importe quoi...

votre commentaire