Selma : si le film n'a pas eu d'Oscar, c'est à cause de l'activisme de son équipe selon David Oyelowo

La Rédaction | 7 juin 2020
La Rédaction | 7 juin 2020

L'acteur principal du biopic sur Martin Luther King pense que l'Académie a boycotté le film à cause de l'engagement de son équipe auprès de Black Lives Matter.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps après la pandémie pour que les sujets chauds récurrents ressurgissent, et ceux des tensions raciales et des violences policières sont brutalement revenus outre-Atlantique avec la mort filmée de l'Afro-Américain George Floyd des mains de la police lors d'une interpellation. Le racisme est donc au coeur de l'actualité américaine (voire mondiale) ces jours-ci et certaines paroles se libèrent autout de ce sujet qui dérange, jusque dans le milieu du cinéma.

 

photoSelma raconte la marche protestataire historique de Martin Luther King

 

David Oyelowo s'en est ainsi pris à l'Académie des Oscars, qu'il accuse d'avoir boycotté le film Selma (où il tient le rôle principal et interprète Martin Luther King) lors de la cérémonie de 2015 à cause de l'activisme et du soutien affiché des membres de l'équipe du film au sein du mouvement Black Lives Matter. Voici ce qu'il raconte à ScreenDaily :

"Il y a six ans, la sortie de Selma a coïncidé aver le meurtre d'Eric Garner (un Afro-Américain décédé lors de son interpellation suite à un plaquage ventral, NDLR). C'est la dernière fois que nous avons utilisé le slogan 'I Can't Breathe'. Je me souviens de la première projection de Selma, nous portions des t-shirts avec le slogan en signe de protestation. Les membres de l'Académie ont appelé le studio et nos producteurs pour dire 'comment osent-ils faire ça ? Pourquoi ils remuent la merde ? Nous ne voterons pas pour le film parce que nous ne pensons pas qu'ils devraient faire ça'.

 

photoPas banal comme geste

 

C'est en partie pour cela que le film n'a pas reçu ce que les gens croient qu'il aurait du recevoir et qui a généré #OscarsSoWhite. Ils ont utilisé leurs privilèges pour boycotter un film en fonction de ce qu'ils jugent important dans le monde."

Une déclaration aussitôt soutenue sur Twitter par la réalisatrice elle-même Ava DuVernay, et qui ne va pas aider l'Académie à s'affranchir de cette image qui lui colle à la peau et dont elle n'arrive pas à se défaire depuis, malgré le choix de Chris Rock comme maître de cérémonie et les récompenses reçues par Get Out, Moonlight ou Green Book : Sur les routes du Sud.

De notre côté, on est un petit peu gênés de dire que, boycott ou pas, le film Selma en lui-même n'était malheureusement pas très réussi, et que cela n'aide pas non plus... Mais le mieux est encore de vous forger votre propre opinion, et cela tombe bien, la Paramount le met à disposition gratuitement en VOD pendant tout le mois de juin.

 

Affiche officielle

commentaires

Rorov94
07/06/2020 à 21:09

Je respect le mouvement blm sans aucune ambiguïté dès lors que cela concerne les usa:le meurtre de Floyd est insoutenable.
Mais en France la tendance qu'on certains à défendre les salopards qui jouent aux c... et pourrissent la vie des citoyens honnête de toute cultures,pour utiliser les médias comme contre pouvoir afin préserver son caïda...je vomi dans ma bouche.
Le pauvre Georges Floyd,qui était honnête et faisait pas chier son monde,n'aimait pas et n'aurait pas soutenu le mouvement «adamesque».
Et puis généraliser TOUTE la police faut pas deconner...
Sans oublier les bien pensants qui sont loin de préoccupations quotidienne:Sy,Jordana,Kassovitz,Maiga,Foïs...
Sûr,t'es pas emmerdé à L-A,dans les beaux quartiers de Toulon,vers Neuilly sur Seine...comme tu peu l'être dans le 93,94...
C'est pas les bavures de CERTAINS ripoux qui vont nous font du mal,ils vont payer!C'est la voyoucratie qui gangrène la plupart de nos cités!Et là je vois personne mettre un genou à terre avec un poing levé...et ce pour 2 raisons:
-la majorité de bons citoyens à peur des représailles.
-les autres en profite pour se rendre intouchables par la grâce de CERTAINS médias afin de continuer leur magouilles.
Heureusement le cinéma nous fait évader de ce bordel!
Sauf que LA HAINE va ressortir...et m....!

Numberz
07/06/2020 à 21:08

@geoffrey

Pour la défense de Rorov, j'ai un peu ressenti la même chose avec votre tournure de phrase.

Numberz
07/06/2020 à 20:56

@ah ouais. Merci. Merci de venir relativiser. Y a des jours où quand je vois certains com je perd la fois. Merci de prouver qu'on peut être militant et objectif, qu'on peut être blanc et objectif, qu'on peut être noir et objectif. et que oui, parfois, on peut être noir et malheureusement ne pas l'être.

Ah ouai
07/06/2020 à 20:36

Je suis militant black lives matter, on me traite de black panther dans mon cercle, on se moque de moi même parfois sur ma passion sur le sujet, voilà d'où je pars, et voici mon avis:

Ce film est nul et chiant, Ava duvernay n'a de talent que son carnet d'adresse, et elle a l'occasion de traiter de sujets essentiels et importants qui sont ignorés par les médias et les canaux culturels, et en fait des merdes peu inspirés.
"Dans leur regard" ça fonctionne à peu prêt car on ne se base que sur les faits pour avancer dans le récit, mais aucun talent pour le faire. N'est pas Shondah Rhimes qui veut...

Geoffrey Crété - Rédaction
07/06/2020 à 19:40

@Rorov94

C'est une simple tournure de phrase pour rappeler que la base reste la qualité discutable du film... parce que si on était gênés par ce genre de choses, ça se saurait. On a par exemple été qualifiés de racistes pour avoir descendu Black Panther, ou sexistes pour avoir eu un avis mitigé sur Wonder Woman. Mais ça reste en marge, globalement tout le monde fait la part des choses.

Rorov94
07/06/2020 à 19:36

P....EL!vous vous «sentez gênés»par ce que vous n'avez pas aimé le film!?
C'est à ça qu'on voit qu'on marche sur la tête!
Vous vous sentez gênés par peur d'être traités de racistes...
Alors que vous faites juste votre taf'.
Voilà,certains y sont arrivés...
Quelle tristesse!

Numberz
07/06/2020 à 18:00

Moi, ce que j'aime, c'est qu'il y a toujours un exemple pour confirmer certains faits. Merci

Maski makki
07/06/2020 à 17:10

Casser vous bande raciste

alulu
07/06/2020 à 17:09

Bof le film.

Numberz
07/06/2020 à 14:37

Le film était pas terrible du tout.
Parcontre, Le majordome, 12 years a slave, get out, Moonlight. Des films ayant été nominés ou récompensés. Mais des bons films. Un raccourci dans le temps, Selma sont des films oubliables.
C'est un peu comme les films SOS fantômes et Charlie's angels. Des daubes.
La victimisation devient vraiment fatiguante.

Plus

votre commentaire