Star Wars : Mark Hamill a été très déçu par la conclusion de la trilogie originale

Déborah Lechner | 18 mai 2020 - MAJ : 18/05/2020 08:36
Déborah Lechner | 18 mai 2020 - MAJ : 18/05/2020 08:36

Grâce à Luke Skywalker, Mark Hamill est devenu une figure immortelle de la culture populaire, ce qui ne l'empêche pas d'avoir été en désaccord avec les studios. 

Parmi tout ce qui a été reproché à la trilogie Star Wars de Disney (et il y a de quoi dire), le traitement hasardeux du personnage de Luke Skywalker a dérouté plus d'un fan, mais aussi Mark Hamill, qui a campé le Jedi pendant plus de 40 ans et n'a pas forcément apprécié son évolution. Les Derniers Jedi de Rian Johnson nous a présenté un viellard exilé qui a tourné le dos à la Force et à ses proches, portant un coup à la figure mythique, maladroitement remise sur son piedestal dans L'Ascension de Skywalker, qui signe la dernière apparition de l'acteur (et normalement du personnage) dans l'univers.

Et c'est dommage parce qu'on aurait vraiment aimé s'en souvenir autrement, tel qu'il était en 1983 à la fin du Retour du Jedi de Richard Marquand par exemple, quand la franchise appartenait encore à George Lucas et sa société de production Lucasfilm et que les fans venaient d'apprendre avec stupeur sa filiation. Au début, Mark Hamill n'était pourtant pas très emballé par la direction que prenait son personnage, beaucoup trop sage à son goût

 

Photo Daisy Ridley, Mark HamillCourse de relai à l'aveugle

 

Comme il l'a confié lors d'un podcast d'Entertainment Weekly, il aurait bien aimé que Luke suive les traces de son père et tutoie le Côté Obscur sous l'influence de l'Empereur Palpatine et Dark Vador, au lieu de se comporter en noble héros :

"Je me souviens de m'être plaint à George Lucas de quelque chose dans la Vengeance du Jedi [ndlr : avant que le titre ne soit changé par Le Retour du Jedi]. Je lui ai dit : 'C'est tellement prévisible et évident', et il m'a répondu : 'Mark, n'oublie pas, c'est pour les enfants". Son intention première était de faire des films pour les enfants, les adolescents et les plus jeunes. On y apporte notre sensibilité d'adulte et c'est pour ça qu'on faisait fausse route".

"Il sait ce qu'il veut, et j'ai compris qu'il avait raison. Il a dit : "Les fins de tous les contes de fées sont bien ficelées". Parce que je pensais qu'après L'Empire contre-attaque, on allait vraiment devenir fou avec le dernier, mais il y a une bonne raison pour laquelle George est à sa place et moi à la mienne."

"Je pensais que je devenais mauvais parce que je m'habillais tout en noir. J'ai pensé que j'allais passer du Côté Obscur dans le dernier film. Et, bien sûr, il aurait fallu se racheter. Ça correspondait à ce que j'avais ressenti dans l'épisode précédent, mais tous les acteurs veulent jouer leur propre jumeau maléfique."

 

Photo Mark Hamill, Dark VadorComme un air de famille 

 

À cette époque, la prélogie était encore à l'état de foetus dans l'esprit de George Lucas, bien qu'il exploitera au début des années 2000 cette descente du Côté Obscur de la Force avec le jeune Anakin Skywalker (Hayden Christensen), juste avant qu'il prête allégeance au Seigneur Sith et abandonne son identité pour devenir le méchant le plus iconique du cinéma. 

Et même si Mark Hamill a eu quelques désaccords avec le père fondateur de l'univers, l'acteur a été beacoup plus virulent à propos des choix de Disney, notamment pour Les Derniers Jedi qu'il a longtemps critiqué avant de retourner sa veste. Le visage de Luke Skywalker avait même parlé de ses craintes à propos du ryhtme accéléré des sorties et de la possible lassitude du public, en plus de son agacement vis-à-vis du studio qui a selon lui trop écarté George Lucas du développement de la trilogie. 

Mais le personnage de Luke Skywalker est loin d'être le point le plus critiquable de Star Wars : L'Ascension de Skywalker auquel on a un consacré un dossier complet. On parle également du futur de la franchise juste ici, maintenant que Taika Waititi a été engagé pour réaliser un Star Wars et que la trilogie de Rian Johnson ne donne aucun signe de vie. 

 

Affiche

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Whynot
19/05/2020 à 18:48

Heuuu vous avez pas regardé Star Wars 8 enfaîte? Luke redevient le Luke qu'il était petit à petit pendant TOUT le film. Son personnage dans le 9 est le même qu'à la fin du 8. La postlogie a des problèmes c'est certain mais elle est largement plus regardable que la prelogie avec son Sw1 et ses blagues forcées qui ne m'ont pas fait rire quand j'étais gosse et encore moins aujourd'hui et son Sw2 tellement gênant quand il y a Padmé et Anakin à l'écran... Et ça ne s'arrange pas dans Sw3.
Aussi, les fans sans arguments qui se plaignent que Disney veut se faire de l'argent avec une franchise qui a toujours été une marque bah les gars vous êtes stupides enfaite ? Lucas a tout pensé pour faire de l'argent avec Star Wars et les meilleurs exemples sont tous les changements entre Sw2 et 3 avec l'armure des clones, les vaisseaux etc. Enfin bref

Nyl
18/05/2020 à 12:25

@Jomini

Tu as raison. Pas comme s'il avait doublé le Joker dans la série 92 de Batman ou qu'il jouait dans diverses séries.
Certes, Luke Skywalker occupe une grande place dans sa carrière mais il n'est pas connu que pour cela.

Jomini
18/05/2020 à 11:56

Demain, Mark Hamill vous expliquera en quoi son repas de la veille l'a énormément déçu !

C'est bien de critiquer, mais le gars est loin d'être un excellent acteur et il ne survit que grâce à l'aura qu'il a acquis avec Star Wars. Et maintenant qu'il en a définitivement terminé avec le rôle, il n'hésite pas à critiquer à tout va : c'est simple, tous les articles le concernant ou toutes ses prises de paroles ont pour objectif de critiquer quelque chose de la saga

Jake Skywalker
18/05/2020 à 11:49

Les problèmes dans la prélogie sont simples : les dialogues et la direction d'acteurs, on peut ajouté le surplus de CGI (surtout dans le 2) mais ça ça passe encore. Dans la trilogie originale, seuls les Ewoks peuvent poser problème mais Georges voulait vendre des peluches...
Pour ce qui des 7,8 et 9 il y a trop de soucis à énumérer.

Ben
18/05/2020 à 11:44

On peut tourner cette saga dans tous les sens, mon avis que Mark Hamill touche un point essentiel, Star Wars a toujours été pensé par LUCAS pour des enfants et ces enfants ont grandi et ont toujours souhaité des films bien plus matures.

Le Retour du Jedi est effectivement très parlant, le titre, les rumeurs sur la mort de Han Solo, le basculement de Luke... sont des évènements qui auraient été dignes de l'Empire Contre Attaque, plutot que les Ewoks et une 2nde Etoile de la Mort.

La dernière trilogie n'a faut que refléter cette ambivalence, et n'a pas su quelle ton choisir. A part celui du dollard...

Pseudo1
18/05/2020 à 10:02

Le 1 est peut-être pour les gosses, mais il vieillit clairement mieux que le 2 (revu les 6 récemment et franchement, on prend davantage de plaisir devant le 1 que le 2 qui a l'air d'être fait pour les midinettes avec sa love-story à 2 balles).
Bon après, je n'apprécie pas non plus le 3 : énormément de bonnes idées, mais la réalisation et le jeu d'acteur aux fraises casse tout. Il est juste sauvé par le duel final.

Lougnar
18/05/2020 à 09:34

A part l'épisode 1 de la prélogie, le 2 et le 3 ne sont pas pour les enfants ! Surtout avec la fin du 3... Et tant mieux !!!

votre commentaire