Pearl Harbor : Kate Beckinsale a eu une (mauvaise) surprise avec Michael Bay

Marion Barlet | 27 avril 2020 - MAJ : 27/04/2020 20:28
Marion Barlet | 27 avril 2020 - MAJ : 27/04/2020 20:28

Pear Harbor a permis à Kate Beckinsale de faire exploser sa carrière, mais l'actrice a révélé que tout a commencé par un malentendu.

Le film de 2001, réalisé par Michael Bay a connu le succès au box-office mondial (449 millions de recettes), malgré des critiques négatives à sa sortie. Le drame historique à l'eau-de-rose a valu à Kate Beckinsale de se faire connaître du public, notamment américain, et de propulser sa carrière outre-Atlantique. Castée après que Gwyneth Paltrow et Charlize Theron ont décliné le rôle, à cause d'incompatibilités de plannings, l'actrice britannique a été choisie pour donner la réplique à Ben Affleck et Josh Hartnett.

L'actrice a plusieurs fois témoigné de son expérience sur Pearl Harbor et des goujateries récurrentes que le réalisateur aurait eu à son égard (remarques sur ses seins, sur son corps pas assez musclé après sa grossesse, son faible sex appeal). Dans un style pince sans rire, elle est récemment revenue sur un malentendu lorsqu'on lui a proposé le rôle, et qu'elle s'attendait à un film intimiste, et pas un blockbuster.

Interviewée dans Vulture, elle a raconté cette anecdote de Pearl Harbor :

 

photo, Kate BeckinsaleKate Beckinsale dans Pearl Harbor

 

L'actrice laisse ainsi entendre qu'elle s'est lancée dans les essais et l'aventure sans avoir la moindre idée que Michael Bay avait réalisé Armageddon et Rock, s'amusant du fait qu'elle avait une vision presque snob du monde, depuis son Angleterre natale. Pour elle, Pearl Harbor ne pouvait être qu'un drame intimiste, sérieux, dans la plus pure tradition british. Et pas un blockbuster où tout explose.

« Je n'avais jamais entendu parler de Michael Bay, et je n'avais aucune idée d'où je mettais les pieds. Je pensais que je jouais dans un film d'époque sur Pearl Harbor (rires). Ça a été un choc énorme, parce que ce n'était pas vraiment ça. »

L'actrice s'amuse du quiproquo et de sa propre naïveté. Non, on ne peut pas dire que Pearl Harbor soit une fresque historique fidèle aux événements de la Seconde Guerre mondiale. Drame sentimental davantage que film d'époque, le métrage a parfois été moqué pour son côté fleur bleue, mais il a été nommé aux Oscars dans trois catégories et a remporté le prix du meilleur montage sonore.

 

photoEt ça c'est pas de la fresque historique ?

 

Après le succès en salles, l'actrice a joué dans des oeuvres à succès, comme Aviator (Ava Gardner), Van Helsing (Anna Valerious) la série de films Underworld (Selene) ou encore Total Recall : Mémoires programmées (Lori Quaid). Prochainement, elle est attendue dans El Tonto, un premier film sur l'histoire d'un simple d'esprit, muet, qui devient une star hollywoodienne malgré lui. Son parcours est définitivement intriguant.

Notre critique du film est disponible ici.

 

Affiche officielle

commentaires

Pat Rick
29/04/2020 à 11:27

Vu le milieu ou elle travaille étrange qu'elle n'est jamais entendu parler de Michael Bay.

Romuald
28/04/2020 à 13:29

j'ai rien compris de ce acticle finallement

Grand Monarque
28/04/2020 à 09:32

surtout que l'attaque de Pearl Harbor, c'était anticipé par les ricains depuis des semaines, ils ont mis leur matos les plus recent et performant bien loi à l'abri of course mais on apprend pas ce genre de chose dans ces nanards je suppose?

StarLord
28/04/2020 à 07:31

À quel moment dit-elle que c’est une mauvaise surprise? Elle parle juste d’un choc énorme et ce n’est pas forcément négatif...

Euh
27/04/2020 à 20:59

Sur Underworld elle s'attendait donc à un reportage sur les animaux et le remake de total recall un nouveau 2001.

Aragorn59
27/04/2020 à 20:19

Le triangle amoureux m a saoulé a un point...
La bataille m a enthousiasmé à un point...
Mi figue mi raisin ce film

Antoine
27/04/2020 à 20:19

Je vous adore ecran large. Mais cette fois je ' ai pas compris l article.. Ni le rapport avec son titre...

?
27/04/2020 à 19:20

Jai rien compris a cet article....

Numberz
27/04/2020 à 19:17

Un de mes mal aimés préférés.

votre commentaire