Assassin's Creed : le réalisateur revient sur l'échec du film et rêve d'une suite

La Rédaction | 26 avril 2020 - MAJ : 26/04/2020 16:55
La Rédaction | 26 avril 2020 - MAJ : 26/04/2020 16:55

Adapter un jeu vidéo n'est pas chose aisée, et Justin Kurzel (Macbeth) revient sur les raisons qui ont transformé le film Assassin's Creed en plantage.

Si on y revient toujours, c'est parce qu'elle a la peau dure et ne pardonne pas même les licences les plus populaires : vous ne vous en souvenez peut-être pas mais entre autres Tomb RaiderSuper Mario Bros.Hitman: Agent 47 et Max Payne, la malédiction des adaptations de jeux vidéo n'a jamais fait de quartier, même si l'étau commence à se desserrer depuis quelques temps (Pokémon : Détective Pikachu, Sonic le film). Si le plus gros échec symbolique reste probablement Warcraft, le commencement, une autre série de jeux très grand public s'est cassé les dents au cinéma : Assassin's Creed.

 

Photo Michael FassbenderMalgré même les pectoraux de Michael Fassebender

 

C'était en 2016, et comme ce sera le cas pour Warcraft, le commencement justement, Ubisoft avait mis un bon pactole pour que le film se fasse dans de bonnes conditions : 125 millions de dollars. Si l'on ne peut pas vraiment parler de four avec 240 millions de dollars récoltés dans le monde (et sachant que les frais de distribution reviennent à la Fox), c'est clairement un échec commercial, doublé en plus d'une pluie de critiques négatives (dont la nôtre). Une mauvaise opération donc, mais dont la principale victime n'est aujourd'hui ni Ubisoft, ni Assassin's Creed, mais le cinéaste australien Justin Kurzel.

Après Les Crimes de Snowtown et un excellent Macbeth, le réalisateur avait le vent en poupe avant qu'Assassin's Creed ne vienne casser son élan. Loin d'être un manchot donc, il explique ce qu'il s'est passé au micro du podcast The Fourth Wall et comment il s'est tristement raté :

 

 

Photo Michael FassbenderJ'crois j'ai pas tiré dans la pomme...

 

"Il y a certains aspects du jeu que tout le monde imaginait devenir fantastiques dans le film. Je crois que le défi, c'était que les idées du jeu étaient en fait très compliquées. Vous avez deux mondes différents : le monde moderne avec Callum Lynch, qui va dans l'Animus pour revenir à une période antérieure de l'histoire. Pour être honnête, c'est la raison pour laquelle la plupart des joueurs jouent au jeu : pour être immergé dans une période historique particulière. L'équilibre entre le temps consacré au présent et le temps consacré au passé était donc très compliqué à trouver, et montrer comment les deux périodes interagissent l'une avec l'autre est devenu la partie la plus compliquée de l'écriture.".

Cela peut en effet paraître évident, et pourtant c'est un piège récurrent : ce qui est simple à exposer dans un medium peut devenir extraordinairement complexe à mettre efficacement en place dans un autre medium. Et cela donna un très gros loupé, perdant sur les deux plans : obligé de longuement s'expliquer, superficiellement bavard d'une part et avare en action (mal pensée qui plus est) et en épopée historique d'autre part. Un problème dont il a conscience, puisqu'il enchaîne ainsi :

 

Photo Marion CotillardMarion Cotillard n'est pas ravie

 

"J'ai repensé à ces adaptations de grands livres. Comment prendre 600 ou 700 pages et les compresser dans 90 minutes ? Parfois je crois qu'il faut tout déconstruire et approcher cela de manière plus simple. Peut-être qu'Assassin's Creed marcherait mieux en série. Peut-être qu'il y a un moyen de simplifer le concept pour en saisir le coeur. Je ne pense pas que l'on ait creusé le sillon suffisamment pour espérer une suite, (...) mais au lieu de revenir si loin dans le temps, je me suis dit que ce serait vraiment intéressant de prendre une période temporelle plus proche de notre temps".

Une idée qui effectivement paraît intrigante, mais désolé de l'affirmer ainsi, mais on peut toujours rêver. Non seulement parce que Assassin's Creed au cinéma n'a évidemment pas suffisamment suscité l'intérêt, mais parce qu'en plus, il est clair depuis l'aventure Warcraft, le commencement que les plus gros studios de jeux video n'ont aucun intérêt financier à se lancer dans l'aventure cinématographique. Et si vous ne nous croyez pas, relisez les mots sans langue de bois de Duncan Jones à l'endroit de Blizzard concernant la production de son film pour vous en convaincre.

De son côté, Justin Kurzel est actuellement en promotion pour son nouveau film, le premier depuis l'aventure Assassin's Creed : le western australien The True History of the Kelly Gang, pas encore daté en France.

 

Affiche

Tout savoir sur Assassin's Creed

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Marie
10/11/2020 à 00:47

Moi franchement même si je joue à assassin's creed le film je l'ai trop kiffe j'espère kil y aura un 2ème

Moyen terme
08/11/2020 à 00:33

Je ne sais pas ce que les gens trouvent à Marion Cotillard, je l'aie jamais trouvé très bonne actrice, ou alors peut etre comédienne de série sur Tf1.
Et Fasbender c'est pas mieux, c'est déjà là que le bas blesse, dans le casting !
Mais sinon comment faire mieux que les jeux, pour moi c'est impossible !

@chris 31
17/09/2020 à 22:45

J'ai adoré ce film du début à la fin...et je suis partante pour un 2ème...les critiques ne sont jamais objectives...peut-être est-ce aussi parce que je n'ai jamais joué à aucun jeu....mais c'est la même chose avec l'adaptation d'un livre....ex : Harry Potter, tout le monde ne s'y retrouve pas : il y en a qui aiment et d'autres pas...moi j'adore et j'en redemande.....????

ambre
01/07/2020 à 23:49

Je comprends vraiment pas pourquoi personne aime ce film je l'ai trouvé soit un en désaccord avec les jeux mais il est quand même bien réussi et j'ai pris plaisir à le voir !

kenzomazda
27/04/2020 à 11:09

Et le casting raté dont le jeu de Marion Cotillard rend le film digne d'une serie syfy made in france...

Stivostine
26/04/2020 à 22:05

C'est dommage car assassin creed balance quelques sequences aériennes et d'action assez impressionnantes malheureusement plombées par des dialogues et une intrigue trop banals et des 2nd couteaux clichés, warcraft est mieux réussi j’espère que c'est lui qui aura droit a une suite, sinon The True History of the Kelly Gang sortie mondial : 24 avril 2020 en VOD!!!........et vivement gangs of london aussi !!!!

TofVW
26/04/2020 à 19:22

Et pourtant son pseudo prouve qu'il n'est pas si inculte que ça. Mais il a tout de même tort concernant Justin Kurzel, effectivement.

Par contre, Assassin's Creed en série, étant moi même fan des jeux (je suis sur Syndicate en ce moment, j'ai un peu de retard mais j'ai fait tous les autres dans l'ordre, même les Chronicles), je dis pourquoi pas. Avec un bon budget et de bons scénaristes, ça donnerait le temps de développer l'histoire; pourquoi pas en alternant 1 épisode dans le présent/1 épisode dans le passé, histoire de garder le rythme?

Nomoreheroes31
26/04/2020 à 18:51

@Clarence bodicker ce n'est clairement pas un incapable il suffit de regarder le reste de sa filmo pour s'en rendre compte ...
Le traiter d'incapable fait de toi un inculte .

Clarence bodicker
26/04/2020 à 18:23

Incapable c est tout Justin Kurzel vous êtes un incapable

votre commentaire