J'accuse : Mathieu Kassovitz défend Polanski après la polémique

Mathieu Jaborska | 27 mars 2020
Mathieu Jaborska | 27 mars 2020

Mathieu Kassovitz est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. On redoutait donc sa prise de parole sur l'affaire Polanski.

Il suffit de voir le délirant et bien nommé making-of Fucking Kassovitz, consacré au tournage aussi anarchique que douloureux de Babylon A.D., pour s'en rendre compte. En fait, ce n'est même pas nécessaire, les diverses interventions médiatiques du réalisateur de La Haine étant déjà suffisement évocatrices. Parfois très incisif, il multiplie régulièrement les répliques assassines dans le monde réel, s'attirant tout aussi régulièrement les foudres de certains. Après sa sortie désormais culte sur le cinéma français, il s'est mis à traiter de l'affaire Polanski.

 

photo, Vin DieselKassovitz et Vin Diesel, pas vraiment une histoire d'amour

 

Inutile de refaire le topo : le scandale de J’accuse, né à la mostra de Venise du fait de la prise de parole d'une victime présumée et d'un communiqué de presse particulièrement provocateur, a très largement été relayé avant que les médias se concentrent sur la pandémie en cours. Les nombreuses nominations du film aux César avaient remué le couteau dans la plaie, le prix du meilleur réalisateur attribué à Roman Polanski avait tiré dans la plaie au bazooka. Depuis, les choses se sont un peu tassées, même si beaucoup des activistes et spectateurs sont restés choqués par cette distinction.

C'était donc sans compter sur Kassovitz, qui s'est exprimé sur le sujet après tout le monde dans Paris Match.

"Je suis outré par ce qu'il a fait à l'époque. J'ai une petite fille… Mais je trouve que c'est la mauvaise victime de ce mouvement [ndlr : #MeToo] et que ce n'est pas bien de le prendre pour cible. Il a fait des conneries, il s'est mal comporté et il s'est mal exprimé après. D'accord. Mais il y a des gens qui méritent vraiment, et c'est sur eux qu'il faut se concentrer. Klaus Barbie, O.K., tu t'acharnes sur lui jusqu'au bout. Polanski, j'ai vraiment du mal. Faut pas mettre tout le monde dans le même panier.

 

photo, Mathieu KassovitzLe Chant du loup

 

Il y a des choses légitimes sur lesquelles on est tous d’accord. Il y a des hommes qui sont des porcs et qui font beaucoup de mal autour d'eux. On le subit, nous aussi, dans nos interactions, qui sont désormais faussées par ces quelques connards : ça rend toute discussion très difficile."

Après ce petit point Godwin pas piqué des hannetons, le comédien est également revenu sur son discours lors de la fameuse cérémonie du 28 février dernier, où il avait remis le prix de la meilleure actrice.

"J'ai dit aux César : 'J'espère qu'on va continuer à se séduire les uns les autres', et j'ai vu des gens qui commençaient en disant 'séduction = viol', ça va trop loin... J'ai commencé à m'exprimer dans un pays qui n'était pas politiquement correct. On avait le droit de se poser des questions. On avait le droit de ne pas être d'accord, d'aller à l'encontre d'un système. Aujourd'hui, on ne peut plus."

 

Photo Jean DujardinQuand tu vois la polémique revenir

 

Brandissant fièrement l'argument du "On ne peut plus rien dire", Kassovitz a réussi à réactiver une polémique attaquée de tous les côtés en plein coronavirus avec une habilité provocatrice presque clinique. C'est ce qui s'appelle avoir le sens du timing. Il sera prochainement à l'affiche de Tout Simplement Noir et surtout de la saison 5 du Bureau des légendes qui est prévue pour débuter le 6 avril prochain sur Canal+. Quant à Polanski, son hypothétique prochain film risque encore de lancer de vifs débats.

 

Affiche

commentaires

Rebelle33
16/04/2020 à 08:55

@cervo
Alors, on jette l'éponge, mon cher....
Sachez cependant qu'en dépit des accusations infondées et des remarques pour le moins désobligeantes, j'ai éprouvé un certain plaisir à échanger avec vous....

Rebelle33
13/04/2020 à 09:36

@cervo
"J'ai l'impression d'enseigner la trigonométrie à un bulot..." (je vous cite)
Et vous estimez avec de tels propos...avoir le sens de l'humour...
Mais c'est proprement pitoyable , mon cher, et ça me rappelle terriblement les propos et l'attitude inqualifiables de cette pauvre FORESTI et de ce pauvre DARROUSSIN lors de la dernière cérémonie des Césars et dont l'humour le dispute à la bêtise!!!!

Rebelle33
12/04/2020 à 16:57

@cervo
Une dernière chose :
Vous évoquez à plusieurs reprises (je vous ai relu attentivement..)mes inclinations, mes pulsions,
mes tendances...
Mais de quoi s'agit-il, en fait??? Soyez plus précis, vous qui vous vantez de développer de vrais arguments!!!
Entre mes déficiences et ces inclinations( "perverses" je suppose), je suis à vos yeux un ignoble personnage!!!!

Rebelle33
11/04/2020 à 11:07

@cervo
Autre chose :votre "argument" des quidams qui prendraient la défense de FOURNIRET ne tient pas et ce, pour deux raisons ...La première , c'est qu'il me semble difficile pour ne pas dire impossible de trouver 3 ou 4 personnes qui prendraient la défense ou qui excuseraient ce sinistre et ignoble individu...La deuxième raison, c'est que les personnalités -acteurs, metteurs en scène, philosophes, écrivains_ qui ont pris la défense de Roman POLANSKI sont des gens tout à fait honorables, et dont certains , j'en suis sûr, seraient dignes à vos yeux , de considération...
Par ailleurs, il me semble difficile d'en faire , par voie de conséquence, des" complices" de la
pédocriminalité....

Rebelle33
11/04/2020 à 09:31

@cervo
Toujours la même logorrhée....De plus, comparer POLANSKI à FOURNIRET, ça n'a aucun sens...
Par ailleurs, le fait d'avoir rencontré Roman POLANSKI et de fréquenter des personnes qui le connaissent de près me permet-que vous le vouliez ou non - de me faire une idée plus précise de la personne et, en tous cas, plus équilibrée....
Avec POLANSKI, vous avez des CERTITUDES et le doute-fut-il le plus minime- ne vous a même pas effleuré l'esprit....
Vous faites complètement fi des multiples déclarations de Samantha GEIMER, vous faites également fi des décisions indignes de la part d'un procureur américain qui ont amené POLANSKI à quitter les USA....
Quant à ses récentes distinctions, il s'agit d'un vote qui concerne 4900 professionnels du cinéma qui, je l'imagine, ne vouent pas tous une admiration sans bornes à POLANSKI...
Quant au mépris de classe, vous n'avancez aucun argument et vous vous contentez d'une affirmation gratuite....comme d'habitude...

Cervo
10/04/2020 à 17:11

@Rebelle33

Je vois mal pourquoi revenir sur le mépris de classe, vous venez de l'illustrer idéalement.

"Ie possède donc de ce fait des éléments sur l'homme que vous ne possédez...C'est toute la différence entre nous..."

- passons si vous le voulez bien, sur cette nouvelle faute.
- Votre argument n'en est pas un. Si je trouve quatre quidams plein de louanges pour Fourniret, il n'en demeurera pas moins un criminel. Votre "proximité" (lol) avec Polanski ne démontre ni ne prouve rien. C'est même le degré zéro de l'argument, le fameux "moi j'ai vu que". Perdu. Aucune démonstration, aucune logique.

Sinon, une logique de classe : j'ai accès à quelque chose, que je ne révèle pas, qui n'a aucun rapport avec le débat, rien à voir avec le sujet, mais qui me place au-dessus de vous. Votre fameux "C'est toute la différence entre nous..." et sa formulation enduite d'auto-satisfaction qui serait absurde si une nouvelle fois, la hiérarchisation et la vomissure n'étaient pas vos motivations premières.

Précédemment, vous n'avez rien établi sur Polanski, rien démontré ni pensé. Vous avez expliqué en quoi à vos yeux, ses actes étaient peu condamnables et compatibles avec des éloges nationaux. Etant incapable de démontrer que violer un enfant n'est pas un acte pedocriminel, ou d'établir que fuir la justice n'est pas fuir la justice, c'est zéro, nada. Vous avez une nouvelle fois confondu vos inclinations, et la notion de démonstration.

Quant à la contradiction que vous relevez, je le reconnais, j'ai écris beaucoup trop vite, j'aurais dû, pour parer à votre mauvaise foi, préciser ma pensée. N'ayant initialement pas relevé vos nombreuses fautes de langage, contresens et faiblesses syntaxiques, quand vous vous êtes permis, avec le mépris que caractérise cette démarche, de pointer les limites de mon expression, il m'a semblé de bon aloi de vous remettre à votre place linguistique. A savoir, là où rotent les cuistres.

Rebelle33
10/04/2020 à 15:48

@cervo
A propos de POLANSKI, vous n'avez jamais aligné un quelconque argument ...Vous êtes parti du postulat qu'il était et qu'il sera à tout jamais un pédocriminel ...de surcroît fuyard...
Je vous ai, pour ma part, apporté un certain nombre d'arguments qui "relativisaient" à la fois le caractère pédocriminel ainsi que le côté fuyard...Vous ne voulez pas en tenir compte et vous les rejetez de manière systématique...
Par ailleurs, il s'avère que j'ai eu l'occasion dans ma vie de rencontrer à trois reprises Roman POLANSKI et que je fréquente des personnes qui font partie de son cercle rapproché d'amis...
,Ie possède donc de ce fait des éléments sur l'homme que vous ne possédez...C'est toute la différence entre nous...
A propos d'expression, vous n'êtes pas à une contradiction près :
"Je ne vous ai jamais attaqué sur votre expression" (je vous cite...) et un peu plus loin "vous vous exprimez maladroitement"(je vous cite encore...)
De plus , vous insistez encore sur "une déficience" qui vous permet de vous dispenser d'arguments probants...
Enfin, rien sur le "mépris de classe"...Aurais-je marqué un point????

Cervo
10/04/2020 à 09:59

@Rebelle33

Et après vous vous étonnez que je m'inquiète de l'état de délabrement du mou pour les chats qui vous tient lieu de cerveau.

J'ai passé plusieurs jours sur la discussion Polanski à aligner des arguments que vous avez préféré systématiquement ignorer.

Il m'a suffit de remonter deux messages en amont pour trouver, dans votre première phrase, deux énormités (du reste, remontez à l'échange Polanski, vous y aviez manifestement deux ou trois soucis avec l'enchaînement sujet/verbe/complément).

Sur la page oùe nous nous trouvons, juste un peu plus bas, on retrouvera vos déclarations expliquant que soupçonner l'existence d'une conspiration n'est pas conspirationniste.

Je ne vous ai jamais attaqué sur votre expression (chose que vous avez faite à maintes reprises).

Il n'y a donc rien à ajouter, puisque vous n'avez pas l'ombre d'un argument. Prétendre le contraire ne trompe personne. Vous vous exprimez maladroitement. Je ne saurais dire si vous souffrez d'une quelconque déficience ou d'une mauvaise foi qui vous rend inapte à la discussion. Mais en l'état, que voulez-vous que j'ajoute ? J'ai l'impression d'enseigner la trigonométrie à un bulot.

Même vous, vous valez mieux que cela.

Rebelle33
10/04/2020 à 08:48

@cervo
Votre silence est étrange...

Ou bien parvenons nous au terme de nos échanges...avec le verdict définitif :

JEU, SET, et MATCH.....

Rebelle33
08/04/2020 à 10:35

@cervo
Autre chose:

Cette histoire de "mépris de classe" vous taraude véritablement et je m'interroge sur son origine...
S'agirait-il d'une vision marxiste de l'existence qui aurait été mal digérée, d'une idéologie à laquelle vous avez adhéré et dont les avatars seraient encore présents dans votre esprit, ou tout simplement d'une formule à l'emporte pièce dont vous avez le secret...
M'accuser de mépris de classe quand j'ai enseigné plusieurs années dans un lycée situé en zone d'éducation prioritaire, m'accuser de mépris de classe quand je dispense des cours de soutien scolaire
BENEVOLEMENT à des gosses de banlieue, m'accuser de mépris de classe enfin quand j'anime des cafés philo où se retrouvent des gens de petites conditions qui ont le souci de s'élever au-dessus des discussions du café du commerce...
Vous ne me connaissez pas, mon cher, et vos propos sont bourrés de préjugés!!!!

Plus

votre commentaire