Birds of Prey : le film sur Harley Quinn aurait pu être encore plus décalé et ridicule

Déborah Lechner | 27 mars 2020 - MAJ : 27/03/2020 09:26
Déborah Lechner | 27 mars 2020 - MAJ : 27/03/2020 09:26

Harley Quinn aime l'extravagance, mais ça aurait pu aller un tout petit peu trop loin si Cathy Yan avait réalisé la scène de baston qu'elle avait en tête.

Si la première apparition d'Harley Quinn au cinéma dans Suicide Squad avait suscité un regain d'intérêt pour la super-vilaine la plus populaire de DC, son émancipation à l'affiche dans Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn a été boudée par une partie du public. Si la critique reste mitigée, le box-office permet de trancher, le film de Cathy Yan est un bide avec les recettes les plus basses du DCEU (199 millions dans le monde et 84 millions à domicile).

Malgré des limites évidentes, le film ne manque pourtant pas d'atouts, à commencer par Margot Robbie, aussi pétillante et fantasque que son personnage avec sa dose de féminisme décomplexée qui la caractérise, mais aussi le travail de réalisation qui a offert des scènes très esthétiques, colorées et jouissives, comme une baston dans un poste de police à coups de fusil à fumigènes et paillettes. 

 

photo, Margot RobbieMargot Robbie en Harley Quinn qui va tout défoncer

 

Comme elle l'a expliqué à Empire, Cathy Yan aurait pu y aller encore plus fort, en allant peut-être trop loin dans l'humour burlesque avec une arme totalement inattendue, un double godemiché géant :

"Quand vous placez une séquence d'action dans une salle des preuves de la police, c'est vraiment amusant et vous pouvez utiliser tellement de choses. Nous avions tellement d'idées différentes. À un moment donné, Christina Hodson [ndlr : la scénariste]  voulait un double gode géant contre lequel Harley devait se défendre. Je voulais qu'elle ait un gros ours en peluche rempli de drogues qu'elle aurait utilisé comme oreiller pour se battre. Nous devions faire preuve d'une certaine retenue."

L'idée de voir Margot Robbie se battre avec deux verges en plastique aurait été plus perturbante que fun et décalée, la réalisatrice a donc sûrement bien fait d'abandonner l'idée, même si le R-rated aurait semblé un peu plus justifié et que la curiosité est un vilain défaut. En plus de personnages un peu effacés, d'un découpage du scénario au sécateur et d'une bande-son fatigante, le message féministe assumé et appuyé a également repoussé par une partie du public encore frileuse sur les films 100% œstrogènes qui ne sont pas acceptés aussi facilement que ceux au casting masculin. 

Pour compenser les pertes au box-office et la fermeture des salles de cinéma, Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn sera disponible en VOD plus tôt que prévu. En attendant d'entendre reparler d'Harley Quinn au cinéma, notre critique du film de Cathy Yan est juste ici.

 

Affiche

commentaires

olivierB
03/04/2020 à 04:32

Ouille ça fait mal au cou..... le nombre de coup de pied dans les bijoux de familles ( surement le record ) au moins le film sera dans le guinness des records. Féminisme d'accord mais émasculation-vasectomie-castration Vraiment ??? c'est pas un film , c'est un clip pour united colors of bennetton une blanche, une noire, une asiatique, une latino manquait plus qu'une indienne : oubli ou racisme ? des bastons aux chorégraphies sans inspiration et répétitives (coup de pieds dans la poitrine) Elle tombe dans de l'acide mais y a aucun effet sur son corps, étrange. Pour faire un grand heros( héroine ), il faut un terrible ennemi mais là black mask (ewan mcgregor) est probablement le plus nul et risible des méchants de l'Histoire du cinéma. En même temps harley quinn est une méchante à la base donc...la scène du commissariat encensée par beaucoup est : on fait des gros plans quand elle recharge pour cacher la nullité et la lenteur digne de gastropodes constipés des policiers. Ajouter à cela un humour au ras de la cuvette, la scène en roller qui tutoie les sommets du ridicule; et j'en passe. Bref on obtient un "film" affligeant qui même si il doit être pris au 10eme degré ne défend absolument pas la cause des femmes. Un navet avec lequel on ne ferait même pas une soupe en pleine famine hivernale au Soudan du sud.

Luchaman
29/03/2020 à 23:19

Espèrent qu'il lancent pas un hashtag réalyse the Yan-cut parce que snyder et déjà assez pénibles

XG58
27/03/2020 à 22:20

Tout comme Joker, c'est un film que j'ai detester. E.Hawke avec son role de Black masck qui ne sert a rien. Bruce qui n'est pas assez présent. Sa seule chose qui est bien c'est l'univers des dernière scènes.

Pete
27/03/2020 à 19:12

Cathy Yan, ou une certaine idée de la subversivité... À sa décharge, ce film était faisandé bien avant son arrivée sur le projet.

zetagundam
27/03/2020 à 16:31

Je peux enfin donner mon avis sur ce film et c'est pire que je le pensais car s'il n'est pas la bouse que je pensais, il ne peut en aucun cas être qualifié de bon ou de moyen. C'est simplement un film OSEF dans le sens où l'on se contrefout de ce qui peut bien se passer à l'écran même si la photographie est écran avec ces rouges qui bavent.

Nous avons juste droit à un Deadpool, les blagues de q en moins, avec des actrices et acteurs en total roue libre, avec un scénario prétexte et des personnages sans charisme et aux décisions plus qu'étrange.
Je ne parlerai pas du Joker, qui malgré son absence, est quasiment le personnage le plus important du film, car quasiment tout ramène à sa personne d'une façon ou d'une autre

Dredd *
27/03/2020 à 13:10

J'aime bien Robbie (mais pas vraiment en fait), j'espère que The Suicide Squad va se viander au bo et qu'on entendra plus parler d'elle chez DC. Elle en fait un peu trop dans le rôle de Harley Quinn, c'est affligeant sa manière de surjouer ce rôle. Elle a la gueule pour le rôle, mais son acting est vraiment mauvais.

beucé
27/03/2020 à 12:52

"Nous devions faire preuve d'une certaine retenue" voila pourquoi le film est moisi, aucune prise de risque, faussement "dingue", un emballage fluo et un montage faussement "foufou" qui montre les faiblesses du scénario

Tricopull
27/03/2020 à 12:11

Oh oui, cela aurait été tellement foufou dites donc!
C'est juste un film mauvais et puis c'est tout!

votre commentaire