Mourir peut attendre : le making-of montre des scènes démentes et du danger à l'excès

Marion Barlet | 26 février 2020 - MAJ : 26/02/2020 16:27
Marion Barlet | 26 février 2020 - MAJ : 26/02/2020 16:27

Le réalisateur Cary Fukunaga présente en voix off la philosophie de James Bond sous un déroulé d'action et de scènes de tournage. 

Le réalisateur de la saison 1 de True Detective ou Beasts of No Nation s'est plié à l'exercice de 007 pour le vingt-cinquième volet de la saga et a trouvé une voie bien à lui. Comme Danny Boyle a quitté la réalisation suite à des différends artistiques avec la production et que Phoebe Waller-Bridge a été appelée à la dernière minute au scénario, on avait quelques raisons de s'inquiéter. À tort semble-t-il, lorsqu'on voit le making-of du tournage, qui suit la recette spéciale de la franchise.

 

photoRemets la capote (de la voiture), c'est Daniel qui pilote

 

Dans Mourir peut attendre, James Bond (Daniel Craig) a pris sa retraite depuis cinq ans et profite d'un îlot paradisiaque auprès de Madeleine Swann (Léa Seydoux). Mais les vacances prennent fin lorsqu'un agent de la CIA lui demande son aide pour secourir un scientifique kidnappé. Comment dire non à l'aventure ? James renfile le costume et part faire des pirouettes / galipettes pour sauver le monde. 

Pour son dernier film, comme l'assure Cary Fukunaga à la fin de la vidéo, Daniel Craig semble très en forme et son personnage n'a rien perdu de son charme et de son goût pour la gâchette. À 51 ans, l'acteur devrait suivre le destin de celui qu'il incarne et prendre sa retraite d'agent secret... quitte à rempiler cinq ans plus tard ? Ne donnons pas de faux espoirs aux fans de Craig en James Bond et savourons plutôt les images du making-of, qui nous mettent l'eau à la bouche.

 

 

Les principales stars sont présentes : la potentielle nouvelle 007 Lashana Lynch, la féroce Ana de Armas, la larmoyante Léa Seydoux et surtout Rami Malek dans la peau du méchant Safin qui nous intrigue pas mal. Cary Fukunaga est concentré et minutieux derrière la caméra et montre un investissement total pour diriger ses acteurs. On retiendra sa synthèse de ce qu'est l'esprit James Bond : du danger et du punch émotionnel.

Le film sort le 8 avril et son démarrage pourrait bien devenir l'un des plus gros de l'histoire

 

Affiche française

 

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Ben
29/02/2020 à 11:05

Je suis fan du Bond de l'ère Craig, j'adore cet acteur dans tous ses rôles et il a été pour moi un net atout dans le renouvellement de cette franchise plan plan et vieillissante qu'était James Bond. Il a apporté à ce personnage beaucoup d'humanité et de subtilité et un conflit intérieur permanent qui transpire à l'écran.

En tous cas, c'est la première fois que je vois un "behind the scene" qui est aussi impressionnant. D'habitude, les images de tournage sont plates et on voit à quel point le montage et les rajouts numériques dynamisent une scène.

Là, que ce soit les plans larges des cascades, ou les scènes où les acteurs sont pris dans l'actions, le tout dégage beaucoup d'énergie et les images sont très belles.

Ça donne envie de voir le film du film.

Craiglist
27/02/2020 à 01:31

Il y a que sur ce site qu'on trouve des perles comme Bigporn, Sébastien ou le bien nommé sylvinception, ce dernier ayant manifestement un contrat stipulant de mentionner Tom Cruise au moindre commentaire. C'est pathologique à ce niveau.

Pour l'Aston martin grisâtre, elle ne survivra pas au pré-générique ca tombe bien.

"ce ne sont pas Lynch, De Armas, Malek ou Seydou qui vont les faire rappliquer,les spectateurs"

La saga a toujours tourné autour de Bond, depuis 50 ans maintenant, c'est un peu tard pour s'en rendre compte.

Et pardon, mais Rami Malek, Ralph Fiennes, Ben Wishaw ou Jeffrey Wright pour graviter autour de l'espion, c'est plutôt pas mal.

Tu crois que le public va voir Mission impossible pour Simon Pegg, Rebecca Ferguson ou Ving Rhames ? Nope.

Je vais néanmoins pas rentrer dans votre jeu, c'est un repère à cinéphage néfaste l'espace commentaire, voulant à tout prix se la jouer dissident dès qu'une licence fonctionne.

Je vous invite néanmoins à regarder de plus près la filmographie de Cary Fukunaga et son travail sur la 1ère saison de True Detective, un génie qui à la vue de ce making off, va définitivement marquer la saga de son empreinte.

Faust
27/02/2020 à 01:11

"sylvinception 26/02/2020 à 15:26
Alors j'vous la fait courte : la cascade du saut à moto, Tom "Ethan Hunt" Cruise la fait lui-même les doigts dans le nez, même à son âge.
Bisous les filles. ;-)"

Sylvainception, vous devriez vous consacrer à compléter votre profil sur mitmiz.com au lieu de vénérer le mètre 60 de Tom Cruise.

"il n' y a aucune stars sauf Craig,
et encore...combien de films reference au compteur? a part un ou deux episodes au top de J Bond?"

La mauvaise foi, c'est pathologique pour certain ? Rien que récemment, A Couteaux Tirés, de l'inédit pour le coup, et un succès critique et public dont la suite a déjà été annoncé.

Sinon, au hasard, Millenium pour Fincher, Logan Lucky pour Soderberg, Layer Cake pour Mathew Vaugn, Munich pour Spielberg, Les Sentiers de la perdition pour Sam Mendes...

kyle reese
26/02/2020 à 21:36

Grand fan de Bond depuis ... quelques décénnies, j’attends ce dernier avec impatience.
J'aime bcq aussi les MI et suis admiratif de Cruise dans son implication démentielle.
J'ai appris à apprécier les 2 et à ne plus les mettre en concurrence.
Des films d'espionnage/actions de ce niveau (pour les Bonds depuis l'arrivé Daniel Craig surtout et la remise en cause de la saga face aux 3 Jason Bourne totalement dément aussi ) il y en a peu et j'en redemande.
Désolé les rageux mais on n'a jamais eu une continuité scénaristique et qualitatif aussi forte qu'avec l'air Craig (avec Quantum of Solace en petit canard boiteux).
C'est franchement pas évident d'arriver à injecter une certaine gravité et noirceur dans le genre ultra codifié du monde et style qu'à crée Ian Flemming avec ses romans d'espionnage de gare.

Le petit bout de making off en jette grave, j'approuve le choix des acteurs surtout Eliott Mr Robot et Joi Blade Runner 2049, Je fond pour Ana de Armas.
Elle est tellement craquante et très bonne actrice.

Et ce dernier plan avec les douilles qui sortent des entrées d'air de la mythique DB6 au ralentis. Elle et Bond en ont encore dans le ventre.

Sébastien
26/02/2020 à 20:05

Même en tant que fan, je n'en peux plus de voir toujours cette Aston Martin grisâtre dans tous les plans, ces bagarres poussives à peine dignes de Bons Baiser de Russie, ces dialogues pontifiants et soporifiques qui se prennent au sérieux.
Plus de gadgets, plus de gonzesses, plus d'humour, plus de décors grandioses, plus de cascades inédites.
R.I.P. James Bond.

BIG Porn
26/02/2020 à 15:32

il n' y a aucune stars sauf Craig,
et encore...combien de films reference au compteur? a part un ou deux episodes au top de J Bond?
, hors la franchise "Bond ", il ne vaut rien au BO, comme le type de" Iron Man "qui joue avec des animaux assez mal foutus en cgi...même remarque pour Harrison Ford avec l'adaptation cinoche d'un bouquin de J London, en plus l'ecart generationel joue à mort pour Ford qui approche le 4 eme âge et ce n'est pas tres engageant pour un jeune public de 10/15 ans
faut pas monter dans les tours comme çà les gens de Ecran Large,
une Star sous son seul nom elle fait rameuter les foules , encore faut_il que le film en salle soit perçu comme bon,et soit bon,sinon elle sera démonetisée
alors ce ne sont pas Lynch, De Armas, Malek ou Seydou qui vont les faire rappliquer,les spectateurs

sylvinception
26/02/2020 à 15:26

Alors j'vous la fait courte : la cascade du saut à moto, Tom "Ethan Hunt" Cruise la fait lui-même les doigts dans le nez, même à son âge.
Bisous les filles. ;-)

Fred
26/02/2020 à 15:16

Parler d'émotion au moment où Léa Seydoux apparait à l'image, il est ironique ? :-D

votre commentaire