Star Wars : L'Ascension de Skywalker - les effets spéciaux qui ont permis le retour de Leia se dévoilent en vidéo

Marion Barlet | 7 février 2020
Marion Barlet | 7 février 2020

On n'y a vu que du feu : Carrie Fisher a incarné Leia Organa dans Star Wars : L'Ascension de Skywalker, et sa performance est le produit de l'équipe d'effets visuels de J.J. Abrams.

La triple trilogie Star Wars s'est terminée avec Star Wars : L'Ascension de Skywalker, dernier film de la saga Skywalker. Bien sûr, des séries et des films issus de l'univers seront produits par Disney, mais ce sera sur le petit écran aux dernières nouvelles. C'est donc une page qui se tourne pour les fans, qui n'ont pas tous été conquis par un dernier volet controversé.

ATTENTION SPOILERS DANS LE PROCHAIN PARAGRAPHE

 

photo, Carrie FisherDernier câlin avant le grand départ

 

On aurait aimé que Carrie Fisher revienne d'entre les morts, comme Rey à la fin de l'épisode IX. Mais ni Ben Solo / Kylo Ren ni J.J. Abrams n'ont ce pouvoir. Ou presque pas ce pouvoir. Décédée en 2016 après avoir tourné dans Star Wars : Le Réveil de la Force et Star Wars : Les Derniers JediCarrie Fisher est tout de même présente dans L'Ascension de Skylwalker, où elle meurt, bouclant la boucle du symbole et de la réalité. 

Impossible de rayer Leia Organa du dernier épisode, sous peine de nuire au scénario et de saccager ce que son personnage avait bâti. Ce genre de cas n'est pas rare au cinéma, quand un acteur ne peut assurer de performance. Il faut alors prendre une décision : changer d'acteur (impossible ici pour la crédibilité), engager une doublure numérique ou bien se dépatouiller avec de vieilles scènes. Dans Rogue One : A Star Wars Story, le personnage du Grand Moff Tarkin a ainsi été interprété par Guy Henry, qui a fait office de doublure numérique pour Peter Cushing, qui endossait le rôle dans Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir

 

Photo Star WarsCarrie Fisher et ses mythiques macarons XXL

 

Mais c'est la troisième option qui a été retenue par J.J. Abrams et son équipe d'effets visuels. Ils ont puisé dans les huit minutes de rushs inutilisées de Carrie Fisher dans Star Wars : Le Réveil de la Force pour redonner vie au personnage de Leia. Un travail de titans comme on l'imagine, avec quelques faux raccords inévitables. Dans Vanity Fair, le co-directeur des effets spéciaux, Roger Guyett, en a dit plus :

« Quand vous regardez le film, vous voulez juste croire que Carrie est là, et c’est tout à fait naturel dans la scène. La clef, c’est de se baser sur les scènes qu’elle avait tournées auparavant. Nous avons souvent eu recours au motion control. Vous remarquerez qu’elle a une coiffure différente, qu’elle porte une garde-robe différente, toutes ces choses. J’ai toujours pensé, quand on faisait ces reprises, que tout le monde regardait son visage. C’était la chose à laquelle nous nous accrochions, et puis nous avons maquillé le reste. »

La présence de Carrie Fisher est plutôt naturelle dans le film, sauf pour les psychopathes du détail (que nous respectons infiniment). Et pour toutes les catégories de spectateurs, nous vous invitons à regarder la vidéo explicative ci-dessous, où vous verrez des techniques de montage numérique très impressionnantes, et pas seulement pour Leia Organa. La vidéo a été mise en ligne par ILMVFX sur YouTube, et elle présente un panel de tout ce qu'implique le travail d'effets spéciaux. Quand on sait comment c'est fait, c'est encore plus magique.

 

 

En cette période, ce n'est pas idiot de donner un aperçu de ce que représente la tâche colossale des effets spéciaux. Ces artistes de l'ombre ont aussi le droit à leur palmarès lors des cérémonies, et Roger Guyett et son équipe sont nommés pour l'Oscar des meilleurs effets visuels. Avoir ressuscité Carrie Fisher sera-t-il suffisant pour rafler la mise ? Possible, mais pas certain, quand on connaît les adversaires : Avengers : Endgame, The IrishmanLe Roi Lion et 1917.

Retrouvez notre dossier complet sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker avec plein de spoilers ici.

  

Affiche française

commentaires

Sébastien
07/02/2020 à 20:05

Ah oui, rien à voir avec la prélogie! Que du bio et du naturel Messieurs Dames!

Monsieur Vide
07/02/2020 à 18:08

@TofVW , bien vu!
@ Ben , " le personnage complètement à l'ouest'' comme la plupart des autres d'ailleurs même si réellements sur le plateau.

Ben
07/02/2020 à 16:10

@Pulsion73
Effectivement au ciné c'est tellement voyant cette incrustation à 2 balles.... j'ai à peine reconnu Leila sur le moment.

@CH
Il s'agit de rush des films précédents passés à la moulinette CGI, mais ça ne fonctionne pas du tout. Les lignes de dialogue sont sans queue, ni tête, et le personnage paraît complètement à l'ouest...

Simon Riaux - Rédaction
07/02/2020 à 15:17

@CH

Il ne s'agissait pas initialement de scènes destinées à servir dans cet épisode, mais des séquences coupées des Derniers Jedi et autres prises alternatives, des répétitions et des essais (costumes/lumière/caméra) pour d'autres.

Donc, possiblement pas dans les bons décors, pas avec la bonne lumière ni les bons costumes. Bref, un matériau de base, à retaper.

CH
07/02/2020 à 15:13

@Simon

Je ne comprend pas bien la nuance, si les scènes ont été tournées, les modification en cgi ont servit à quoi ? Scènes pas finis ou modifiés ?

Pulsion73
07/02/2020 à 14:27

Quand luke et leia jeunes s'entrainent au sabre, les visages sont mal inscrustés, ça se voit, ça sonne faux, c'est mal fait. ça saute aux yeux.

Simon Riaux - Rédaction
07/02/2020 à 14:10

@CH

Pas exactement, divers intervenants ont rappelé qu'ils ne fabriqueraient pas ex-nihilo des scènes que n'auraient pas tourné Fisher, mais qu'ils allaient utiliser et transformer le matériel existant.

Ce qui a, à priori, bien été le cas.

CH
07/02/2020 à 14:08

pas vue le film mais ils ont pas annoncés 50 fois avant sa sortit qu'ils ne feraient pas revenir Carrie Fisher en image de synthèse?

TofVW
07/02/2020 à 13:45

Moi j'aimerais bien voir les scénaristes en plein travail d'écriture, mais j'imagine qu'une telle vidéo n'existe pas.

major fatal
07/02/2020 à 12:49

C'est moche en plus!
Prix du bon gout pour la scène avec les pseudo chevaux qui courent dans un univers techno!

Plus

votre commentaire