Films

Birds of Prey : Ewan McGregor aura probablement une romance gay avec un autre méchant culte de DC

Par Mathieu Jaborska
27 janvier 2020
MAJ : 28 janvier 2020
10 commentaires
photo, Ewan McGregor

On aurait adoré pouvoir dire : « ça va casser internet », mais ça a déjà cassé internet. Alors on va se contenter de relayer l’information, enfin, on va essayer.

Après le carton stratosphérique de Joker, Warner s’est rendu compte qu’essayer à tout prix de copier le MCU de Kevin Feige n’était pas la seule façon de récolter des pépettes. Pour divertir un public à la fois très demandeur et très sustenté niveau super héros, ils ont choisi de laisser un peu de liberté à leurs auteurs, quitte à ne pas tout sacrifier sur l’autel de la continuité.

Ainsi, Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, succédant plus ou moins au carton déchiré par la critique Suicide Squad, va finalement avoir une identité propre, comprenant par exemple une violence garantie par un classement R.

 

photo, Margot RobbieHarley Quinn, heureuse d’enfin pouvoir péter des cranes

 

Malgré les contractuels petits reshoots orchestrés par un technicien plus que compétent, le résultat pourrait bien, comme son titre à rallonge l’indique, s’émanciper. Ainsi, les peinturlurées premières images promettent une oeuvre au féminisme frondeur, avec des personnages hauts en couleur. Tout ce que 4chan adore, en somme. Le long-métrage signé Cathy Yan va également mettre le paquet niveau représentation de la communauté LGBT, avec par exemple le personnage de Renee Montaya, interprété par Rosie Perez.

Mais deux méchants bien connus de l’univers DC pourraient également entretenir une relation sentimentale. Certains internautes ont remarqué dans les bandes-annonces une alchimie particulière entre Black Mask (Ewan McGregor) et Victor Zsasz (Chris Messina). Lorsqu’un journaliste de Variety a eu les deux acteurs à portée de micro, il n’a donc pas hésité une seconde et leur a demandé si cette romance était vraie. Le duo a éludé un peu la question avant que McGregor ne réponde franchement.

 

Are Ewan McGregor and Chris Messina’s characters gay in #BirdsofPrey? pic.twitter.com/f1avM9aGSO

— Variety (@Variety) 24 janvier 2020

« – C’est très compliqué, leur relation est vraiment basée sur… il y a clairement de la demande et un besoin.

– Il y a comme un vrai amour pour l’anarchie.

– Oui, c’est plus que probable, oui. »

 

photoBlack Mask, sans son black mask

 

Le reste de l’entretien consiste en une suite de déclarations enthousiastes validées en marketing, qui n’ont plus intéressé grand monde. Par contre, le web a forcément réagi à cette première information. Au-delà de la flopée de commentaires terrifiés par un tout puissant lobby LGBT destructeur de la galaxie (au moins), certains membres de la communauté ont critiqué cette façon plus ou moins assumée de vendre des films sur la sexualité de leurs personnages, comme Billy Eichner, par exemple, voix de Timon dans Le Roi Lion version 2019.

 

Honestly just say they’re straight. Please. Enough with this have it both ways nonsense. IMAGINE HOW TIRED WE ARE.

— billy eichner (@billyeichner) 24 janvier 2020

« Franchement, dites justes qu’ils sont hétéros. S’il vous plait. Il y en a marre de cette façon absurde de jouer sur les deux tableaux. Imaginez à quel point nous sommes fatigués. »

Avant et après sa sortie le 5 février prochain, Birds of Prey n’a pas fini de faire couler de l’encre, une excellente publicité pour Margot Robbie et sa bande.

 

Affiche française

Rédacteurs :
Tout savoir sur Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 10 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Je suis Gay, et...

ça me fait tellement vomir, l’opportunisme des studios qui cherche à draguer tout ce qui est possible de draguer, tellement ils sont aux abois.

ça me fait penser au baiser lesbien de Star wars… il n’y a aucune raison logique pour qu’il n’existe pas, mais c’est tellement calculé que ça en enlève toute la beauté.

Je ne peux pas m’empêcher de voir Mickey qui me fait un gros clin d’œil en mode « tu vois? on est pas si homophobes et puritains, hein??? (alors que si…)

Plissken

????

Deny

C’est vraie que la bande annonce est bof.

Chris

Ce film à l’air vraiment nul et ne donne pas envie du tout avec ses bandes annonces. Espéront qu’il se plante si c’est le cas, ça nous évitera d’autres bouses du même genre.

Rocco l'asticot

« imaginez a quel point nous sommes fatigués »
Et nous donc Billy…