Bad Boys II : on revient sur ce chef-d'œuvre d'action et de mauvais goût en vidéo

Elliot Amor | 20 janvier 2020 - MAJ : 20/01/2020 09:54
Elliot Amor | 20 janvier 2020 - MAJ : 20/01/2020 09:54

Dans quelques jours, on pourra découvrir Bad Boys for Life dans les salles françaises. Mais avant ça, on se replonge dans le deuxième volet de la saga, Bad Boys II, un film d'action immanquable.

Notre Simon Riaux se charge de revenir sur ce qui fait que Bad Boys II a une place dans nos cœurs. Si la vidéo vous plaît, n'hésitez pas à la partager et à vous abonner !

Et on parle aussi de Bad Boys II ici, le film de l'immaturité pour Michael Bay ?

 

commentaires

Jojo
27/01/2020 à 23:17

Superbe hommage ! Ça fait plaisir. Merci.

Keller Cath
21/01/2020 à 18:21

Un régal !!
Il me tarde de voir Bad Boys 3

La Classe Américaine
21/01/2020 à 09:10

Totalement en phase avec Simon Riaux.

Nico1
20/01/2020 à 20:00

Excellente vidéo! C'est vrai que la première fois que j'ai vu ce film je n'en croyais pas mes yeux : complètement hallucinant .

thierry A
20/01/2020 à 19:30

Les bonus du dvd sont presque plus intéressant que le film en montrant le gars au travail.
Exemple sur son choix des angles de caméras lors de l'explosion de la voiturette, toutes les caméras donnant chacune un angles pertinent, dont le monteur ne devra hélas retenir que quelques uns, sacrifiant des supers angles pour ne pas noyer la scène.
Il vient d'une école (la pub) ou tous les plans doivent être poussés à leur maximum, a la limite de la lisibilité et hors des sentiers de la grammaire narrative standards, et c'est ce qu'il fait au cinéma, comme beaucoup de ses confrère passé par le même chemin, mais qui apprennent à se calmer, lui non.
Jusqu'a BB2, je trouvais cela puissant et jouissif, après j'ai un peu lâché l'affaire tout en regardant quand même sont travail. il me semblait ne plus pouvoir évoluer, voire même se dégrader (Trans5)
Sur son dernier "E film" il est en perdition totale, on dirait que raconter une histoire ne l’intéresse plus du tout, c'est juste une succession de plan, c'est vraiment dommage.
The Rock restera, pour moi, son meilleur travail, avec BB2.

Madolic
20/01/2020 à 16:56

Ça reste un réal qui prône souvent une idéologie assez rance et qui ne s'intéresse qu'à la forme et non le fond.
C'est joli, ça pète mais c'est creux !

votre commentaire