Star Trek 4 : la franchise pourrait partir dans une direction inédite

Marion Barlet | 13 janvier 2020
Marion Barlet | 13 janvier 2020

La renaissance de la saga Star Trek, lancée en 2009 par J.J. Abrams, a été un succès jusqu'au troisième opus. Ce dernier s'est révélé désastreux en termes de chiffre d'affaires, malgré une presse anglo-saxonne positive. L'enjeu était de taille pour un quatrième volet. Quatre ans plus tard, la réalisation revient, après moult péripéties, à Noah Hawley, qui compte bien faire à sa façon.

Les chiffres ont invité à poursuivre la franchise Star Trek, initiée en 2009. Star Trek réalisé par J.J. Abrams a rapporté 385 millions de dollars pour un budget de 125 millions. Quatre ans plus tard, Star Trek Into Darkness, chapeauté par le même réalisateur augmentait sa recette avec un total de 467 millions de dollars pour 185 millions investis. Ça sentait bon pour un troisième volet. J.J. Abrams a abandonné la réalisation pour cause de Star Wars : Le Réveil de la Force ; elle a été confiée à Roberto Orci, qui a quitté le navire spatial, un peu sans raison.

C'est Justin Lin, le réalisateur de Fast & Furious 6, qui a repris la barre. Résultat, l'année 2016 a été noire pour la franchise. Star Trek : Sans Limites n'a rapporté que 336 millions de dollars, soit moins que le précédent, et moins que le premier ! Les fans n'ont pas suivi, et le capitaine Kirk n'a pas recruté de nouveaux spectateurs. 

 

Photo Zoe Saldana, John ChoRassure-moi, c'est le nombre de spectateurs, pas de dollars ?

 

Pourtant, un numéro 4 a été lancé. Là encore, que de tourments pour Paramount ! 2018-2019 a été la période de tous les refus et de tous les départs. L'acteur Chris Hemsworth est parti pour problème de crédibilité scénaristique de son personnage (version officielle). On se doute bien que les finances de la franchise y étaient pour quelque chose. Quentin Tarantino a été annoncé comme possible réalisateur d'un projet parallèle, avant de définitivement refuser en 2019. Deux Star Trek 4 étaient dans les tuyaux, sans qu'aucun ne voie le jour. 

Compliqué de tourner un film sans acteurs principaux ni réalisateur. Mais Paramount ne baisse pas les bras. La société est allée chercher un capitaine : Noah Hawley. Le choix est osé et a surpris. Ce n'est pas lui qu'on attendait, mais S.J. Clarkson. La réalisatrice avait été approchée par le studio, avant l'annonce subite de Noah Hawley. Le réalisateur n'était pas très prévisible, vu le flop de son premier film Lucy in the Sky. Sorti en 2019 aux États-Unis, sa date en France demeure incertaine. 

 

Promotion Saison 1Le réalisateur de Fargo s'attaque au grand écran avec Star Trek 4

 

Célébré comme showrunner de l'excellent Fargo, dont la quatrième saison arrive, mais aussi de LegionNoah Hawley a accepté le script et la réalisation de Star Trek 4Le réalisateur a annoncé dans Deadline qu'il s'attaquerait à Star Trek immédiatement après Fargo saison 4 tout en affirmant son goût pour la saga et l'univers. Lorsque le journaliste l'interroge sur le retour des acteurs, Noah Hawley donne une réponse sibylline. 

« J’ai mon propre point de vue sur Star Trek. (…) Star Trek met l’accent sur l’exploration et l’humanité à son meilleur, ainsi que sur la diversité et la résolution créative de problèmes. Il n’y a rien de mieux que le moment où William Shatner met ses lunettes et abaisse les boucliers de Khan. Cela ne coûte rien. Mais c’est ce sentiment triomphant que l’on ressent quand l’on s’attaque à son ennemi. Je ne trouve pas que l’action soit en elle-même intéressante, mais son histoire oui. C’est le début, je parle toujours avec Paramount, j’ai une prise et je dois écrire un scénario ».

Il donne une drôle de réponse et botte en touche. Quelques noms ont tourné pour l'épisode 4. Il y aurait : Chris Pine en capitaine Kirk, Zachary Quinto en Spock, ainsi que Zoe SaldanaSimon PeggKarl Urban et John Cho. Pour le reste, mystère.

La référence de Hawley à Khan rappelle que les premiers fans de Star Trek l'étaient pour la réflexion intrinsèque à la fiction, et non pour ses effets spéciaux. Le réalisateur veut-il revenir aux sources ? Par ambition esthétique ? Par restriction budgétaire ? Les deux ? Éléments de réponse :

 

Simon Pegg Star TrekLa surprise qu'on aurait devant un Star Trek 4 méditatif à petit budget

 

« J’ai ma propre histoire et je veux m’assurer, comme je l’ai fait avec Fargo et Legion, que je respecte le matériel sous-jacent. Que je ne change pas involontairement des choses que les gens aiment ou qui les passionnent. Il est donc important de faire cette recherche au fur et à mesure ».

S'il ne casse pas les codes du genre, Noah Hawley va mettre sa touche personnelle. Tout en équilibre, il s'affirme comme le potentiel renouveau de Star Trek. On aura peut-être une surprise conceptuelle, avec un petit budget pour de grandes émotions.

Quoi qu'il en soit, la machine est relancée, sur fond de série TV. Star Trek : Picard Saison 1 arrive le 23 janvier aux États-Unis. Une saison 2 est d'ailleurs déjà commandée. Cela incitera peut-être les déserteurs du troisième opus à retourner en salle.  On ignore encore le titre exact de Star Trek 4. Affaire à suivre. 

 

Star Trek Sans limites Poster

commentaires

Zanta
14/01/2020 à 07:15

Excellente décision qu'a été de confier Star Trek à ce mec.
Si le gars a réussi le défi bien casse gueule d'adapter Fargo en une excellente série, il doit avoir ce qu'il faut. Et évidemment que le casting reviendra, c'est le seul moyen dont dispose le studio pour conserver le public qui a suivi la trilogie d'Abrams, si l'objectif est à présent de donner du fond à ce reboot.

Arnaud (le vrai)
13/01/2020 à 23:27

Comme mes camarades ci-dessous, au moins le mec semble avoir compris ce qu’était star trek et ne va pas en faire un 4ème buddy movie debile ou on balance les punchlines et les torpilles à photons à chaque scene

hector
13/01/2020 à 22:11

Star Trek est un matériau bien plus mûre que ce que l'on peut voir par ailleurs en ce moment (et je ne parle pas simplement de SW). Même si le reboot ne rendait pas justice au côté cérébral des séries, il a eu le mérite de mettre dans les tuyaux la très bonne série Discovery, et la série Picard que l'on va bientôt découvrir.
Donc : pourvu que ça dure...

Andrew Van
13/01/2020 à 19:27

En gros enfin un vrai Star Trek...

plisken59
13/01/2020 à 19:09

Ah bah voilà un mec qui a compris ce qu'était Star Trek.
J'espère vraiment qu'il pourra réaliser ce dont il parle.

votre commentaire