Lolita : Sue Lyon, interprète du film scandaleux de Stanley Kubrick, est morte

La Rédaction | 29 décembre 2019
La Rédaction | 29 décembre 2019

Elle n'eut jamais une carrière à la hauteur de son talent, ni ne put dépasser l'image écrasante d'un rôle iconique, encore discuté, des décennies après sa découverte. Sue Lyon, interprète de Lolita, est morte.

Elle s'est éteinte le jeudi 26 décembre, à l'âge de 73 ans, toujours auréolée de la gloire, du scandale et des polémiques qui entourèrent l'adaptation du célèbre roman de Nabokov, réalisée par Stanley Kubrick. Au centre d'un film demeuré célèbre, tant pourle parfum de souffre l'accompagnant, que son impeccable réussite artistique.

 

photo, Sue LyonUne certaine idée du dîner en famille

 

Initialement publié en France, courant 1955, le livre original narrait une relation pédophile entre un homme mûr et une fille de 12 ans, faite de manipulation, d'obsession, portée par le style à la fois trouble et éclatant de Vladimir Nabokov. Ce dernier, accusé de légitimer ou magnifier les agissements de son personnage de professeur de littérature entamant une liaison avec une adolescente, ainsi que d'adapter avec complaisance un fait divers sordide (dont il paraît plus vraisemblable qu'il ait nourri osn imagination et son désir d'écriture, sans constituer une source d'inspiration directe, les thèmes du texte étant présents à travers toute la littérature de l'auteur), fit face à une interdiction et une réprobation violente.

Attaqué pour son immoralité après sa publication américaine en 1958, le roman n'en connut pas moins un grand succès. Et on ne peut s'étonner que ce grand légiste de l'âme humaine qu'était Kubrick y voit un matériau de premier choix. Mêlant ses sujets de prédilection au récit de Nabokov, le cinéaste, afin de ne pas s'attirer les foudres de la censure, vieillit légèrement le personnage féminin principal, engageant Sue Lyon, alors âgée de 14 ans, pour interpréter le personnage de Lolita, décrit comme une adolescente de 15 ans dans l'adaptation.

 

photoUne affiche qui jouait frontalement du scandale

 

Grâce au talent de celle qui était alors une jeune mannequin et une comédienne débutante, ainsi que le sens du cadre de Stanley Kubrick, le personnage devait rentrer dans l'histoire du 7e Art, comme l'un des plus complexes et discutés du médium. Son impact fut logiquement décuplé par une campagne marketing qui jouait ouvertement de cette ambiguité.

Plus d'un demi-siècle après sa sortie, alors que les questions de représentation des femmes, le regard porté sur la sexualité et les profonds débats engendrés par le mouvement #MeToo, la disparition de Sue Lyon vient rappeler combien ce rôle continue d'interroger et de questionner, et consacre son interprète comme une des plus complexes incarnations du cinéma.

 

photo, Sue Lyon Sue Lyon

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Jeffrey Epstein
31/12/2019 à 01:44

Fantastic, i love it !

Miko
31/12/2019 à 00:34

Ca va trop loin ,la
Y'en a qui aimerait regarder des scenes pédophile ?
Sérieux, vous navez pas d'enfants vous...
Ne vous cacher derrière les films et allez vous faire soigner.

Jack Lang
30/12/2019 à 21:25

Y a du beau monde ici

Frédérique Mitterand
30/12/2019 à 18:23

Magnifique. Bonsoiiiiiirr

Sugar Daddy
30/12/2019 à 11:56

et bien quand j'ai vu le Lolita de Kubrick vers la fin des années 90, je n'ai pas aimé du tout, ce que çà fait vieux et daté, poussiereux, pour moi c'est un mauvais kubrick,je prefere largement la versiond sortie en 1997 de Adryan Lyne avec Jeremy Irons, Melanie Griffith et Lolita _Dominic Swain
du reste dans le bouquin de Nabokov La Lolita a plutôt 12 ans que 15 ou 16...et le mateur de Lolita qu'il soit joué par James Mason ou J Irons n'a pas 40 ans dansl e bouquin , hors au cinema ils ont mi un acteur de 50 ans...
moi j'attends toujours un vrai Lolita avec scene de sexe reel, faut être fidele au bouquin, mais ce film ne sera jamais, .. çà n'empêche pas les Progressiste d'avoir encensé pendan t 40 ans un mateur de Lolita comme G Matzneff, ecrivain Pé -do

Mon curé chez les nudistes
30/12/2019 à 11:11

Paix à son âme

Christian Quesada
30/12/2019 à 08:20

Un bijou cinématographique (et de famille...)

Leonard DeVinci
30/12/2019 à 06:46

Absolument.

Birdy
30/12/2019 à 01:38

Personne n'a osé Dutroux...

Sharko
29/12/2019 à 20:23

Sublime actrice.
Dominique Swain n'a pas pu faire le poids.

Plus

votre commentaire