Birds of Prey : selon des estimations, le film avec Margot Robbie pourrait faire le pire démarrage du DCEU

Mathieu Jaborska | 18 décembre 2019 - MAJ : 18/12/2019 12:30
Mathieu Jaborska | 18 décembre 2019 - MAJ : 18/12/2019 12:30

Avec la sortie de l'épisode 9 de Star Wars et la bande-annonce largement commentée de Black Widow, on oublie le premier film de super-héros de l'année.

Eh oui, deux mois avant la Phase 4 de Marvel Studios, l'univers DC inaugurera en quelque sorte la flopée de blockbusters super-héroïques de 2020, grâce à Birds of Prey et la Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn. C'est un cap pour Warner. La firme se relève à peine du carton astronomique de Joker et son milliard de dollars de recette. Elle doit penser à rebondir sur ce succès pour relancer la machine. Et cela passe d'abord par une redéfinition des libertés accordées aux artistes.

 

photoMe and the girls

 

Fini les classements PG-13 imposés : Cathy Yan et Margot Robbie n'ont pas subi de pressions par rapport à la violence de leur film. Certes, les reshoots constituant l'ADN de Warner sont loin d'être abandonnés, et il faudrait être naïf pour penser que la réalisatrice a été maître de son oeuvre, de la conception au montage. Néanmoins, les premières bandes-annonces et les différents visuels promotionnels semblent indiquer un ton qui échappe au look aseptisé de Justice League pour mieux coller à la personnalité d'Harley Quinn. Face au MCU de Disney, le DCEU est définitivement plus sombre.

Birds of Prey est donc le film de la confirmation, et son destin économique sera scruté avec attention. Mais selon le site Box Office Pro, son démarrage pourrait être très loin d'égaler celui de Joker, ayant presque atteint les 100 millions pour son premier week-end. Pour ces analystes, le long-métrage devrait plutôt générer entre 40 et 60 millions de dollars. Ça en ferait le plus faible des démarrages du DCEU, puisque Shazam!, par exemple, avait ouvert à 53,5 millions pour un score final de 364,5 millions dans le monde.

 

photoClassement R ou pas classement R ? Ça peut tout changer

 

Les arguments sur lesquels reposent ces prédictions sont assez implacables. D'un côté, le retour de Margot Robbie dans le rôle d'Harley et la fraicheur d'un casting majoritairement féminin devraient jouer en la faveur du film. De l'autre, les réactions aux bandes-annonces ont été assez mitigées outre-Atlantique si on analyse les réseaux sociaux. De plus, la plupart des personnages présents à l'écran sont moins célèbres, voire inconnus du grand public et la réception de Suicide Squad, malgré son petit succès économique, n'arrange pas les choses.

Cependant, cela ne veut pas dire que Birds of Prey ne sera pas une opération profitable à Warner. Le budget estimé se situe entre 75 et 85 millions de dollars, ce qui en fait le film le plus bon marché de cet univers. Ainsi, sa sortie n'est pas un si gros risque, et s'il ne faisait ne serait-ce que la moitié du score de Shazam! (doté lui d'un budget de 100 millions), il générerait tout de même un certain profit.

 

photo, Margot RobbieMargot Robbie, haute en couleur

 

Si les critiques et le bouche-à-oreille lui portent chance, le long-métrage bariolé pourrait même s'élever un peu au-dessus de ça et constituer un juteux coup de poker. Moins de risques économiques et plus de libertés artistiques : voilà peut-être la nouvelle stratégie de Warner, et ça n'est pas pour nous déplaire. Mais cette doctrine ne concernera pas tous leurs films, puisque Wonder Woman 1984 et The Batman semblent être de sacrées grosses machines. Birds of Prey et la Fantabuleuse Histoire de Harley Quinn connaîtra son heure de vérité le 7 février 2020 aux États-Unis, le 5 février chez nous.

 

Affiche

commentaires

Lannig
18/01/2020 à 10:24

Encore un film ou les hommes sont ridiculisés et humiliés par des super héroïnes !!! Franchement cela pose des questions ? Avez-vous déja vu un film ou les héros tabasseraient sans cesse des femmes , franchement ça ne ferait pas rire ???

Krokmitten
23/12/2019 à 22:54

Le probleme de ce film c'est la présence de Margot Robbie en Harley Quinn vu que Jared Leto n'est plus le Joker à la mort du DCEU. Je veux bien qu'on nous fasse des pirouettes, mais son personnage n'a plus lieu d'être. Après ce film je vais l'attendre gentillement sur NetFLix, il y aura d'autres priorités on va dire ...

Rudy mako
20/12/2019 à 18:59

A Disney les films baba cool. A Warner les rares R

Dutch Schaefer
19/12/2019 à 17:53

@Arnaud (le vrai) :
Entièrement d'accord!
Mais ce film arrive après ce maelstrom de conneries féministe et autres "balance ton porc" qui n'ont aucun sens sur la qualité artistique des oeuvres!
Et les opinions sont faites...
Donnons une "chance" à ce film!!!!!!

Arnaud (le vrai)
19/12/2019 à 12:08

Pour le coup ça serait dommage que le contexte imposé de MeToo desserve le film puisque ce groupe existe en comics depuis des décennies et n’a pas attendu notre époque
A la différence des ghostbuster ou terminator dark fate, ici on ne change pas des hommes pour des femmes afin de coller au climat actuel.

Donc ça serait pas mérité je pense que ce film paye le ras-le-bol actuel

Et j’avoue que pour ma part, j’irais le voir parce qu’il m’intrigue bien ce film

Dutch Schaefer
19/12/2019 à 09:49

Après avoir découvert la BA, j'avoue être assez intrigué par ce projet et dans un état d'esprit positif!
Je serais donc en salle pour le découvrir, et comme en plus j'aime beaucoup le personnage d'Harley (et encore plus Margot Robbie!) pas de soucis.
Cependant, je suis comme certains ici et je pense que cette période #metoo et autres conneries féministes, risquent de jouer en défaveur du film...

Numberz
18/12/2019 à 17:32

Si le film ne marche pas, ce sera la faute à un public sexiste qui ne va pas voir le film. Ah, c'est pas Élisabeth Banks qui réalise ?

jolindien
18/12/2019 à 17:19

"la fraicheur d'un casting majoritairement féminin devraient jouer en la faveur du film"...OK je vous invite à lire cet excellent article de votre confrère "Charlie's Angels, Terminator, SOS Fantômes... le féminisme hollywoodien, poison du box-office ?
Geoffrey Crété | 7 décembre 2019 "

blackchab
18/12/2019 à 14:46

Le film fera surement un démarrage timides mais sur la durée je sens qu'il aura son succes modeste comme shazam

Flash
18/12/2019 à 14:06

D'un autre côté, ça a l'air tellement nul que ce ne serai pas étonnant que ce produit fasse un flop.

Plus

votre commentaire