Disney annonce qu'un nouveau film sur La Planète des Singes est en préparation

Christophe Foltzer | 4 décembre 2019 - MAJ : 04/12/2019 07:42
Christophe Foltzer | 4 décembre 2019 - MAJ : 04/12/2019 07:42

Récit à l'impact intemporel, La Planète des Singes de Pierre Boulle a déjà donné lieu à plusieurs adaptations prestigieuses. Et on se doute bien que Disney n'allait pas laisser dormir la licence très longtemps maintenant qu'elle est à elle.

Pourtant, cela ne fait pas si longtemps que la précédente itération de La Planète des Singes a eu lieu. En 2017, en effet, sortait La Planète des singes : Suprématie, dernier opus de l'excellente trilogie reprise en main par Matt Reeves. Récit haletant et mélancolique tout comme tour de force en ce qui concerne les effets spéciaux, les derniers films ont su brillamment se démarquer de la saga originale initiée par Franklin J. Schaffner en 1968, pour trouver son propre ton, sa propre identité.

 

Andy SerkisCésar, pas super content

 

Mais avec le rachat de la Fox par Disney, on se doutait bien que les primates n'allaient pas en rester là. Et c'est donc de manière assez officielle que le site Deadline nous annonce que Disney serait en pleine prépaparation d'un nouvel opus de La Planète des Singes. Cela dit, comme le projet n'en est qu'à ses balbutiements, il est impossible d'en savoir davantage.

 

PhotoUn avenir incertain

 

Ce qui est sûr par contre, c'est que le film aura pour réalisateur Wes Ball, le metteur en scène responsable de la trilogie Le Labyrinthe, un gars rompu donc au spectacle et aux effets spéciaux. Et si l'on voit mal le studio continuer l'histoire dépeinte par Matt Reeves, la possibilité d'un énième reboot ou remake n'est pas à écarter même si on se dit que cela ferait quand même beaucoup en très peu de temps.

Bref, pas de casting pour le moment, pas de scénario à disposition, pas de date de tournage et encore moins de date de sortie, mais ce qui est sûr, c'est qu'avec Disney, on sera tenu au courant très rapidement. Après, est-ce qu'on a envie, c'est un autre problème...

 

Photo Dylan O'Brien, Kaya ScodelarioOn espère que ce ne sera pas un film en mode Young Adult par contre hein

commentaires

MystereK
05/12/2019 à 08:10

DISNEY RIME AVEC MONEY Je ne vois pas en quoi mon commentaire vous donne plus raison. Le seul point correct, c’est votre pseudo, mais il s’applique à toutes les compagnies de production de films. TOUTES, sans exception cherchent à gagner de l’argent, que cela soit Disney, Warner, EuropaCorp, Bloom, Studio Canal, Asylum, Netflix, etc…. Parce que sans argent, pas de film et pour engranger de l’argent, il faut faire des films à succès. Et même si Scott Franklin se déclare fier d’avoir produit l’échec commercial qu’est Mother ! au nom de l’art, il ne peut pas enchaîner les films qui n’ont pas de succès sinon il va finir par dormir sous les ponts. Les films fait pour l’amour de l’art sans considération commerciales ne sont pas légion, si c’était le cas, nous n’aurions pas autant de film pour assouvir notre soif cinéphilique. Le cinéma c’est avant tout une histoire d’argent, même pour les indépendants, ils ont besoin de moyens pour faire leur film suivant et j’en ai la confirmation chaque années en fréquentant les festivals où ont peu parler à certains d’entre eux. La seule différence entre toutes ces sociétés de production est que Disney a plus de succès que les autres parce qu’ils ont su plaire au plus grand nombre, ce n’est pas une tare, c’est dans leur cahier des charge et avoir du succès est ce après quoi court tout producteur.
Nous sommes en 2019, la place du cinéma n’est plus que dans les salles, mais aussi sur les plateformes de VOD, mais rien qu’en salle, il y a plus de 700 films distribués par an (12 à 20 nouveaux films par semaine). Ce n’est pas une opinion, c’est un fait, les 24 films Disney, même si on en parle beaucoup plus que les autres, ce n’est qu’un broutille et qui veut voir autre chose a le choix quoique vous en dites, la seule différence c’est que pour sortir autant de films en une année, certains ne restent pas longtemps en salle, mais pour les curieux, il y a toujours une alternative dans une autre salle à Disney à un moment X, il suffit d’afficher le programme sur n’importe quel site pour en trouver une. Là, vous pouvez aller voir Brooklyn Affaire, Knive’s Out, Seules les bêtes, Proxima, J’accuse, et plein d’autres… Alors non, c’est factuel, il n’y a pas que du Disney.
Disney n’est pas le diable, je ne connais pas un cinéphile en dessous de 50 ans qui n’a pas commencé à aller au cinéma sans aller voir du Disney. Mon premier film a été le dessins animés Les 101 dalamatiens, j’ai enchainé avec Les aristochats, les coccinelles, etc… et quelque années plus tard, je m’émerveillais devant Star Wars, 2001 : L’odyssée de l’espace, les films de Leone, de Spielberg, de Coppola, de Lumet, de Ford, de Hawks, les films de la Hammer, Tarkovsky, et bien des années plus tard Aronofsky, Tela Barr, Jacques Audiard, Nolan dès ses débuts, Lars von Trier, Soderbergh, etc… Disney et pour presque tout le monde, la porte d’entrée à ce monde merveilleux qu’est le cinéma.
Vous parlez de cinéma uniformisé comme si c’était la première fois que cela arrivait, mais chaque époque a vécu ce type de critique. C’est exactement le même discours qui a été porté par la Nouvelle Vague pour s’en prendre au soit disant cinéma de papa, c’est le même discours lorsque l’Europe a révolutionné le western dans les années 60, c’est le même discours de la part des réalisateurs italiens du néo-réalisme… et tous ces mouvements novateurs ces sont aussi laissé aller à l’uniformisation et d’autres générations ont proposé des nouveaux genres et au néo-réalismes italien a succédé la comédie italienne, puis Fellini. Les films néo-réalistes en deviennent-ils moins bon ? Est-ce que Les disparus de Saint Agil est plus mauvais après la sortie d’A bout de souffle ? Bien sûr que non, tous ces films, nouveaux et anciens, correspondent à une époque et aux gouts du public. Le public des années 70 a t-il plus mauvais gout que les public des années 40 ? Le public des années 2010 a-t-il plus mauvais gouts que celui des années 80 ? Qui oserait dire qu’il peut prétendre dire ce qu’est le bon goût ? N’y a-t-il pas des daubes dans les années 80, ce cinéma qui rend aujourd’hui tellement nostalgique les quarante/cinquantenaire ? Les films du MCU, les Star Wars actuels, les dessins animés de Disney, attirent un public qui lui aussi va voir Parasite, Midsomar ou achète de le Bluray de The Endless et regarde The King ou Roma sur Netflix.
Il y a profusion de films de super-héros comme il y a eu profusion de films de monstres dans les années 30 et 40 chez Universal, tous ne sont pas bons, tant chez Disney que chez Universal, mais tous ne sont à jeter pour des questions purement idéologiques. Il faut regarder un film avec du recul, juger l’œuvre pour ce qu’elle est, pas pour ce qu’on croit qu’elle est. Il y a de bons films de super-héros chez Disney et grâce à eux, il y a de bons il y a de bons films de super-héros ailleurs, comme Bhavesh Joshi en Inde ou comme Lo chiamavono Jegg Robot en Italie, pour ne citer que deux exemples, parce que des réalisateurs ce sont dit qu’ils pouvaient profiter du gout du public pour ces histoires en racontant leurs préoccupations. On ne s’est jamais plein du trop-plein de drame ou de films policiers, pourtant sur les 700 films qui sortent en France chaque année, il y a bien plus de drames et de films policiers, certains bons, d’autres mauvais. On est inondé de polar coréen qu’au portent aux nue, pourtant j’en voit des dizaines par années et il y a des chef-d’œuvres mais aussi des films bien moins intéressant que Le dernier Jedi ou que Endgame. Vous généralisez, vous réduisez Disney qu’à ses seuls succès récents et vous semblez ne pas les appréciez simplement parce qu’ils ont du succès, mais il y a pléthore de films géniaux dont les scénarios sont plus simpliste que celui des derniers Star Wars ou des films MCU. L’important, lorsque l’on va au cinéma, c’est de prendre du plaisir. Vous ne prenez pas de plaisir en voyant un Disney, soit, c’est votre droit, mais beaucoup en prenne et ces personnes ne sont pas plus idiotes que vous, elles vont juste chercher au cinéma un autre type de distraction que vous. Pourquoi marteler que vous détestez Disney ? Vous n’avez pas besoin de vous acharner parce qu’à force de répétition on se dit jsute encore lui avec son discours uniforme (et oui, comme les films), on sait ce qu’il y a nous dire, il ne fait que le répéter ad nauseum. Au lieu de cela proposez à ceux qui aiment les Disney des alternatives qui pourraient les intéresser au lieu de prendre ce public pour des demeurés qu’ils ne sont pas. C’est ce que je fais avec mes enfants, mes nièces et neveux, mes filleuls, les enfants des amis, et je le fait tout en respectant leurs gouts. Je vais voir Justice League avec mon neveu et après je lui propose d’aller voir Once Upon a time in Hollywood.
Il y a bien assez de film pour tout le monde, 700 rien qu’en salle. Il y en a pour tous les gouts, ce n’est pas les couvertures des magazines spécialisés ou les en-tête des sites de critique qui sont les meilleurs témoins de la réalité des films disponibles. Ces médias, comme pour les producteurs, doivent aussi gagner de l’argent, alors ils mettent en avant ce que le public attends en premier, après, il faut aussi aller lire les autres articles et les féliciter lorsqu’ils disent du bien de films comme Knives and Skin, mais la curieusement, personne ne va lire l’article, personne ne le commente et personne ne va le voir au cinéma, parce que personnes n’utilise de son influence pour pousser les gens à aller le voir, non, les gens préfère aller cracher à répétition (et c’est là le problème, le mot répétition car donner son avis est salutaire) sur des films qu’ils n’aiment pas plutôt que d’inciter les personnes à aller voir d’autres films. Moi j’ai conseillé Knives and Skin et les trois quarts de ceux qui l’ont vu m’en ont donné un retour positif. Vous vous plaignez que les gens vont voir des Disney à 10 contre 1, mais vous faites quoi pour les inciter à aller voir autres chose ? Sur Ecran Large pas grand-chose, vous ne faite que mépriser Disney et ceux qui vont les voir. On le sait que vous n’aimez pas Disney, alors incitez les à aller voir autre chose en faisant des propositions, cela les aidera et cela va dans le sens de ce que vous aimeriez voir se concrétiser. Le choix est là, quoique vous en disiez, je l’ai démontré plus haut.

Alors Disney refait des planètes des singes ? C’est une bonne nouvelle, ou pas… mais cela nous le saurons lorsque les films existeront. Et même si je n’aimerai pas ces nouveaux planètes des singes, ils seront l’opportunité pour un public plus jeune de faire connaissance avec cet univers et de voir le film de Shaffner ou de Wyatt, tout comme certains découvre aujourd’hui le Star Wars de Lucas grâce à la nouvelle trilogie.

momo
05/12/2019 à 00:17

Une suite dont ils nous projeteraient 2000 ans plutard, avec les singes civilisés. et dont les histoires de Oscar et les humains(1,2 et 3) seraient une sorte de légende prophétiques.
Après il faudrai un scénario en béton... à voir.

Sébastien
04/12/2019 à 13:48

Encore une bien triste nouvelle.
Pas besoin de développer, tout a été dit.

Dysney rime avec money
04/12/2019 à 13:40

@MystereK je vais essayer d'être très succin et j'arrêterai le débat la, car votre commentaire ne fait que me donner raison.

Il y a peut être 300 films qui sortent par ans, mais dire que 24 films disney, c'est rien, c'est se voiler la face (juste au ciné, et en 2020 pas 2024) car 24 films disney c'est 24 * disons 800 millions d'entrée, vraiment en étant pessimiste.. ce sont 24 films qui prennent le box-office et les salles de cinéma en hold up pendant 2 à 3 semaines.
Dire qu'il y a de la place pour tout le monde est faux, la preuve avec Scorsese qui part sur Netflix car personne ne veut produire son film. Aujourd'hui, si tu ne proposes pas du Disney, tu as intérêt à revoir ton budget a la baisse.
L'argument du on a le choix de voir des bons films, oui c'est vrais, moi je survit sans allé voir de Disney au cinema (merci Tarantino, bong joon ho et Scorsese) , mais c'est vraiment faire l'autruche, car le grand public, a t-il le choix? Ceux qui ne sont pas forcement passionés, mais vont au cinéma une à deux fois par mois en famille ou amis au cinema? Quelle est la probabilité qu'ils aillent voir un Disney ? 24 contre 500 ? je ne crois pas, je dirais plutot 10 contre 1, preuve s'il en fallait une que le cinema va continuer a s'uniformiser, de grés ou de force, car les passionés et les critiques diront ce qu'ils voudront, c'est le box office qui decidra.

MystereK
04/12/2019 à 13:14

MICKEY RIME AVEC MONEY.... mais non, il y aura 24 films Disney en 2024 ? Et alors, il y a 400 à 500 films produit aux USA chaque année, 200 ou 300 en France, des milliers d'autres produit de part le monde. 400 à 500 qui sortent en France, 24 c'est quoi ? une broutille ! Vous avez le choix de voir plein d'autre bon films sans comptes les plateformes de VOD.

Et en même temps, Disney, c'est l'entrée dans le monde du cinéma pour les familles. Le premier films que mes filles ont vu au cinéma était La reine des neiges et elles nous ont rabbatu les oreilles avec ce films pendant plus d'une année. On a continué à voir des Disney, mais cela leur a donnée le gout du cinéma et les derniers films qu'elles ont adoré c'est la trilogie du segneurs des anneaux vu en un seul jour et le Nosferatu de Murnau. Il faut bien commencé par qulque chose à 4 ou 5 ans et Disney c'est l'idéal.

Sinon, toutes les compagnie de porduction c'est IS MONEY, parce que le cinéma c'est fait pas une oeuvre de bienfaisance et ça doit rapporter. C'est grâce aux grosses productions,qui amènent les gens au cinéma que le cinéma continue à avoir du succès. Je ne veux pas d'un monde où il n'y aurait que des films indépendant, il faut de toutes sorte de films, y compris ceux pour nous vider la tête.

CH
04/12/2019 à 11:40

Grand Monarque attend la version Mickey avant de critiquer la version Burton.. On es pas pret je crois

Grand Monarque
04/12/2019 à 11:21

vous avez oublié l'inoubliable film "planete des singes "film de tim Burton , avec mark Wahlberg,de 2001, au moins j'ai retenu une chose du film:les gonzesses blondes a l'état sauvage restent tres jolie , feminine et épilée, moi, a priori je ne m'attends pas a ce genre de choses quand on est en mode survival, mais peut être qu' Holluywood on est mieux documenté que moi,

Mickey rime avec money
04/12/2019 à 10:57

@mikegyver

"LeS gEnS N'oNt qU'a ArReTeR d'AlLeR LeS VoIr... " Bah quand c'est tout ce qu'on te propose malheureusement ca devient difficile a éviter.. Ce sont les ados et les familles allant au ciné 4 par 4 avec leurs enfants au cerveau lavé par toute la communication du diable aux grandes oreilles qui malheureusement empêche les choses de changer dans la bonne direction... en 2020 24 films Disney sont annoncés, ca fait deux par mois.. Comment tu veux laisser la place aux autres ? Et même si c'est pas Disney, c'est DU Disney. Le futur du cinéma est bien sombre sous le règne de evil greedy mickey...

Lord Sinclair
04/12/2019 à 10:48

On sent bien l'amour du cinéma et le sens de la narration chez Disney : "on va sortir un film, on a pas une idée d'histoire, on a pas la date de sortie, on a juste un gars qui a fait des films de commandes et qui nous fera pas c***r avec des exigences artistiques." Le cynisme absolu des affairistes...
J'ai plus trop envie de voir leurs films au ciné finalement. Je me contente des sorties en Albanie...

Adam
04/12/2019 à 10:47

@tuyen: Dans le bouquin, Mérou (c'est le nom du héros et non taylor) découvre un monde similaire au notre avec des voitures, des pavillons de banlieue et des immeubles où la seule différence c'est que les habitants sont des primates... Et le reste suit à peu prés le scenario des "évadés de la planète des singes"

Plus

votre commentaire