The Irishman : Robert De Niro s'exprime sur la polémique autour du personnage d'Anna Paquin

Mathieu Jaborska | 3 décembre 2019 - MAJ : 03/12/2019 14:59
Mathieu Jaborska | 3 décembre 2019 - MAJ : 03/12/2019 14:59

Le nouveau film de Martin Scorsese a beau faire débat vis-à-vis de son mode de diffusion (sur Netflix), les critiques sont en général dithyrambiques.

Elles louent notamment la performance du célèbre trio d'acteurs formé par Robert De NiroAl Pacino et Joe Pesci, vieux briscards à la carrière aussi longue que la filmographie du cinéaste qui les a dirigés. Mais on oublie aussi parfois la présence de Anna Paquin. L'actrice oscarisée dans La Leçon de piano incarne Peggy Sheeran, fille de l'irlandais du titre, suspectant son père d'être moralement douteux. Elle est présente 10 minutes à l'écran et prononce... 6 mots en tout et pour tout.

 

photo, Anna PaquinAnna Paquin dans The Irishman

 

Et comme internet ne serait pas ce qu'il est sans une petite polémique, beaucoup ont reproché à Scorsese et son scénariste Steven Zaillian de ne pas assez utiliser une actrice de cette trempe, voire de lui avoir coupé ses dialogues dans un (très) long-métrage pourtant assez bavard. Dans le joyeux petit monde enchanté de Twitter, notamment, certains ont attaqué avec véhémence le film par rapport à ça, dénonçant le passéisme oral d'un personnage pourtant très important dans la narration.

Le mois dernier, la principale intéressée s'était défendue elle-même sur le réseau social. La comédienne a répondu à un Tweet réfutant l'idée d'un "ordre" de Scorsese en ce sens

 

 

« Non, personne ne donnait "d'ordres". J'ai auditionné pour avoir le privilège de rejoindre le casting incroyable de The Irishman, et je suis incroyablement fière d'avoir la chance de faire partie de ce film. »

Simple et efficace, sa réponse était déjà assez claire. Mais dans un entretien à USA Today, son collègue Robert De Niro a également pris sa défense. Bien conscient qu'un film de fiction n'est pas un débat électoral, il a loué une performance qui ne se mesure pas en temps de parole.

"Elle est très puissante, et c'est comme ça. Peut-être que dans d'autres scènes, il aurait pu y avoir quelques interactions entre Frank et elle, possiblement. Mais c'est comme ça que ça a été fait. Elle est formidable et ça se ressent."

 

Photo Robert De NiroRobert De Niro dans The Irishman

 

Comme d'habitude, ces débats ne devraient pas secouer la toile bien longtemps, et l'intervention de De Niro pourrait bien mettre un terme à la polémique. D'autant plus que selon nous, le personnage d'Anna Paquin et la relation qu'elle entretient avec Frank Sheeran s'appuie énormément sur les non-dits, d'où la quasi-absence de dialogues et donc de paroles du côté de la comédienne.

Bref, le mieux reste de se faire sa propre opinion en plongeant sans interruption dans ces trois heures et demie de métrage. D'autant plus que le personnage de Peggy Sheeran est également incarné par la jeune Lucy Gallina, dans ses jeunes années. Bref, ça fait beaucoup de discussions autour de l'actrice et peu autour du personnage.

Notre critique de The Irishman est disponible ici.

 

Affiche française

commentaires

major fatal
04/12/2019 à 11:49

Ca devient n'importe quoi..... IL EST REAL IL FAIT CE QU IL VEUX! Et heureusement!

Gemini
03/12/2019 à 23:35

Internet et les réseaux sociaux donnent la parole à n'importe quel cretin qui veut lancer une pseudo polémique.

Faudrait les réseaux en fait. Tout le monde s'en porterait que mieux.

Dirty Harry
03/12/2019 à 18:39

Moi je jouerais bien un tabouret chez Scorsese, me mettrai à 4 pattes et zip ! Pas un mot !
C'est le genre de remarque bon voila....comment dire...sachant qu'il y a des chefs d'oeuvre du muet hein, faudrait faire remarquer ça à cette Sasha Stone - qui s'ennuie beaucoup en ce moment pour faire de la comptabilité de temps de parole d'une actrice sur un film de 4H ! - qui n'essaye meme pas d'en comprendre le sens au delà de son logiciel idéologique visiblement obsessionnel. Il y a des gens pour qui l'égalité est pathologique et notre époque en crise accélère ce processus...
En gros tout le monde doit avoir le premier rôle pour cette personne, c'est la fête au village et le saucisson est un fruit. PinPon...PinPon....

Vivement le 5 décembre
03/12/2019 à 16:28

Ca vaut pas Captain Marvel the Irishman!! Brie Larson ca c'est une actrice de talent dans ce film

Vivement le 5 décembre
03/12/2019 à 16:25

Anna Paquin une actrice sans talent qui veut un gros chèque euh non merci

tenia54
03/12/2019 à 16:13

C'est pourtant effectivement assez simple de comprendre que Peggy lit son père comme un livre ouvert sans qu'il y ait besoin de discussion, et qu'elle comprend très vite qu'il vaut mieux prendre ses distances avec ce qui se trame autour de Frank et ses nouveaux amis. La suite du film fait thématiquement sens autour de l'absence de Peggy, et non sa présence, il est donc parfaitement logique que le film fonctionne comme cela. La relation entre Frank et Peggy "meurt" en un sens au fil du rapprochement de Frank avec la Mafia. Logique de fait que le personnage de Peggy soit du coup peu présent.

Constantine
03/12/2019 à 15:47

Tous ces lobbyistes essayants de faire parler d’eux (et de mettre en avant leurs causes ) en créants des scandales artificiels sont vraiment fatiguant ...Ça pourrie vraiment la société...

Blop
03/12/2019 à 15:27

C'est peut-être le personnage le moins bavard mais au final elle en dit énormément avec le regard. Beaucoup plus efficace que de long discours et il faut tout le talent d'Anna paquin pour l'exprimer. le personnage de Peggy est extrêmement important. C'est elle qui le juge de ses actes, c'est elle qui remet le cursus de la morale à Franck et au final c'est elle qui "SPOILER"

captp
03/12/2019 à 15:25

bien sur que cela sert le film , Frank Sheeran souffre (et souffrira ) de ce manque de lien et de communication et de lien avec elle.
y à des gens qui donnent donc des leçons de cinéma à Scorsese sans stress ...

votre commentaire