Après Terminator, Tim Miller règle ses comptes avec Ryan Reynolds et Deadpool

Christophe Foltzer | 25 novembre 2019
Christophe Foltzer | 25 novembre 2019

Etrange mea-culpa que nous fait Tim Miller depuis quelques jours. Alors que Terminator : Dark Fate semble de plus en plus être le dernier clou sur le cercueil de la franchise, le réalisateur se rebiffe... en avouant sa soumission.

C'est une vision du métier que nous n'avons pas vraiment en France, là où la politique de l'Auteur prédomine. Dans le fantasme du grand-public, un film est l'oeuvre d'un seul homme : le réalisateur. Dans les faits, c'est évidemment très différent, particulièrement aux Etats-Unis où le metteur en scène n'est qu'un artisan de plus dans l'équipe. Le vrai pouvoir étant détenu par le producteur et le studio.

 

photo Terminator, Gabriel Luna, Arnold SchwarzeneggerEt on a vu ce que ça donnait

 

Et c'est ce que nous rappelle Tim Miller depuis quelques jours. Tandis que son Terminator : Dark Fate confirme de plus en plus qu'il est l'une des déceptions de l'année, l'homme ne se laisse pas vraiment faire et a décidé de réagir d'une manière surprenante : il confie sa soumission et son impuissance à tous les micros qui se présentent devant lui.

Mais voilà qu'en plus de son rapport houleux avec James Cameron, il a également décidé de s'exprimer sur la saga Deadpool, dont il a réalisé le premier volet avec le succès que l'on sait à l'époque. Lorsque Deadpool 2 avait été mis en chantier, plusieurs personnes s'étaient étonnées qu'il ne soit pas de la partie, laissant son siège à David Leitch. Invité au micro du podcast KRCW's The Businnes, le metteur en scène a donc révélé que, s'il n'avait pas rempilé, c'était principalement à cause de Ryan Reynolds :

 

Photo Tim MillerTim Miller et Deadpool

 

"Vous pouvez travailler [sous le contrôle de la star], certains y arrivent très bien, mais moi je ne peux pas. Je n'ai aucun problème pour avoir un débat sauf que, si je sais que je ne vais pas gagner, je n'ai aucune raison de jouer. Et je ne pense pas que vous puissiez négocier chaque aspect créatif d'un film, il y a beaucoup trop de choses à prendre en compte. Ryan est le visage de cette franchise, et jusqu'à présent, il en était l'élément le plus important. Alors s'il décide qu'il en veut le contrôle, il en aura le contrôle."

On rappelle qu'il y a 3 ans, il s'était déjà exprimé sur son absence, notamment en débunkant la rumeur selon laquelle la discorde fatale aurait portée sur son choix d'avoir Kyle Chandler à la place de Josh Brolin en Cable. Cela dit, il ne remet pas en cause la prise de pouvoir de Ryan Reynolds sur la franchise, souhaitant l'amener dans une autre direction alors que Miller voulait refaire plus ou moins le même film.

Si l'on est content que Tim Miller fasse preuve d'autant de franchise dans ses récentes interventions, on ne peut cependant s'empêcher de s'inquiéter pour sa carrière, à moins que cela ne fasse partie d'une gigantesque reconversion.

 

photo

Tout savoir sur Deadpool 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

berni
03/12/2019 à 17:02

Je me demande quand viendra une déclaration de Cameron.

Tarar
26/11/2019 à 16:04

Tim Miller l'exemple type du yes man qui croit être un réalisateur auteur de génies ... Le type Comprend rien au comics , il a rien compris a T2 et la relation père fils il a massacré la saga avec son T3 il ferait mieux d'aller ce cacher

zizi
25/11/2019 à 12:14

salut lol

jessy
25/11/2019 à 12:12

bonjour je appel jessy

Andarioch1
25/11/2019 à 10:17

Avec ce genre de déclarations le mec semble vouloir arrêter le cinoche et devenir horticulteur. Il n'a qu'à traverser la rue...

Marty
25/11/2019 à 10:09

"Et je ne pense pas que vous puissiez négocier chaque aspect créatif d'un film"

Demande au gars que t'aime pas là ... James Cameron !

Bon ca devient pathétique de le vour se rouler dans son caca lui ..

John connor 666
25/11/2019 à 09:42

Apres Neil Bloomkamp et les mauvais choix, bonjour je mappel Tim Miller...

yellow submarine
25/11/2019 à 09:14

c'est moi ou il est entrain d'auto torpiller ? genre tous les mauvais choix ba c'est moi qui les ai fait

votre commentaire