Mourir peut attendre est le plus cher des films James Bond, avec un budget record

La Rédaction | 7 novembre 2019
La Rédaction | 7 novembre 2019

Cary Fukunaga est à la tête du plus gros budget de la franchise James Bond.

Après quelques psychodrames en coulisses, suite au départ de Danny Boyle qui a abandonné le poste de réalisateur après quelques mois de travail sur le scénario, entraînant ainsi une date de sortie repoussée, le 25e épisode de la saga 007 est sur les rails de la promo. The Hollywood Reporter a consacré un long article à Mourir peut attendre (No Time to Die en version originale), autour des actrices Lashana Lynch et Ana de Armas, qui sont parmi les nouveaux visages de la prochaine aventure de l'espion.

L'occasion pour THR de lâcher une petite info intéressante : le budget du film de Cary Fukunaga. Et avec 250 millions, Mourir peut attendre est le plus cher des 007.

 

Photo komodo sceneUn cierge pour chaque épisode (non, mais ce serait drôle)

 

Jusque là, Spectre était le plus cher des James Bond, avec 245 millions de budget. La note a grimpé au fil des épisodes de l'ère Daniel Craig : 150 millions pour Casino Royale, et 200 millions pour Quantum of Solace et Skyfall. À noter toutefois que certains parlent d'un budget encore plus élevé pour Spectre, et qui aurait pu atteindre les 300 millions.

La période Pierce Brosnan coûtait moins cher : à peine 150 millions pour Meurs un autre jour, dans les 120 millions pour Le Monde ne suffit pas, dans les 110 pour Demain ne meurt jamais. GoldenEye avait coûté moitié moins pour relancer avec prudence la saga (60 millions). Même avec l'inflation, ces budgets restent inférieurs aux récents films.

Les budgets très modestes des débuts avaient grimpé pendant l'ère Roger Moore, pour rester dans la zone des 30 millions de dollars.

 

photoOn ne parle jamais assez de Moonraker

 

Au-delà de la saga, un budget de 250 millions est dans la fourchette haute des blockbusters, sans pour autant atteindre celui d'un Avengers : Endgame (plus de 350 millions) par exemple.

Le vrai enjeu de Mourir peut attendre est de savoir s'il sera du côté de Skyfall ou de Spectre au box-office. Le premier 007 de Sam Mendes a frappé un grand coup à tous les niveaux, pour devenir l'un des épisodes les plus respectés, et le plus gros succès de toute la saga avec plus de 1,1 milliard au box-office. Le suivant a déçu, avec 880 millions encaissés, et une critique beaucoup plus tiède.

Mourir peut attendre verra les retours de Léa Seydoux et Christoph Waltz après Spectre. Rami Malek, oscarisé pour Bohemian Rhapsody, sera le bad guy. Ana de Armas jouera une James Bond girl et Lashana Lynch (vue dans Captain Marvel), une collègue de 007, avec la rumeur d'un personnage  destiné à de grandes choses dans la saga.

Le film sort le 8 avril 2020.

 

Photo Ana de ArmasAna de Armas en pleine ascension depuis Blade Runner 2049

commentaires

EddieFelson
08/11/2019 à 20:32

@Corleone
« Gueule de bouledogue » dis-tu en évoquant Daniel Craig... vu ton pseudo, ne serais-ce pas un peu « l’hôpital qui se fout de la charité »!?!

corleone
08/11/2019 à 19:10

Oui 250 ou 300 et probablement 70 pour Daniel "gueule de bouledogue" Craig qui fait sa diva mais n'arrive pas à vraiment exister en dehors de ce rôle. Je me demande pourquoi ils ont pas récréé la franchise, je sens pas ce nouvel opus.

Sébastien
08/11/2019 à 02:50

J'attends de voir les décors et les cascades de ouf qui correspondent en principe à un tel budget...

Sébastien
08/11/2019 à 02:48

Arrêtez le délire, les 250 ou même 200 ne se voient pas du tout à l'écran.
Vous vous rendez compte que Star Wars I, Star Wars II et Star Wars III ont coûté au total 300M?

Les blockbusters sont devenus incapables de maitriser leurs coûts de production. C'est même d'ailleurs devenu l'argument marketing n°1. "Venez voir notre film qui a coûté un pognon de dingues!".
Sauf que le pognon a surtout servi à payer une troupe de cirque pléthorique. On croirait le budget militaire américain: beaucoup de bruit et zéro résultat. Ah si, à la fin le méchant est tué: coût 500 milliards pour un type. Youpi.

Dutch Schaefer
07/11/2019 à 17:26

Et on va encore avoir droit à un "Jason Bourne" copier-coller!
Par contre James Bons is Dead!

George Abitbol
07/11/2019 à 17:23

@Geoffrey Crété - Rédaction

J'avais bien compris, c'était juste trop tentant de reprendre la phrase pour la déplacer vers le contexte qualitatif, ce qui reste bien entendu on ne peut plus subjectif ;-)

Cobalt
07/11/2019 à 16:21

@zetagundamn, les figurants on les paye, on paye pour tourner dans les villes, les acteurs, la post-production (cgi et autres), le matos détruit pendant le tournage (voitures principalement) et j'en oublie; je ne vois rien de choquant dans le prix des james bond.

Simon Riaux - Rédaction
07/11/2019 à 16:15

@zetagundam

Pour le coup, les accidents de tournage, la destruction d'un décor et le retard pris sur la prod ont sans doute provoqués d'importants surcoûts.
De même, le lancement de la prod, puis le départ de Danny Boyle, le changement de réalisateur et de direction du projet ont probablement amené à des dépenses supplémentaires et des dépenses importantes.

zetagundam
07/11/2019 à 16:08

Je sais bien que maintenant tous les films sont retouchés numériquement pour tout en n'importe quoi mais dans le cas présent on parle quand même de la "modique" somme de 245 millions de $ (budget promo inclus ?) pour le dernier épisode

Jean-Michel Bienvu
07/11/2019 à 15:56

C'est du CGI sur Lea Seydoux qu'il faudrait.

Plus

votre commentaire