Joker : "le futur, c'est le meurtre" prévient Oliver Stone

La Rédaction | 9 octobre 2019
La Rédaction | 9 octobre 2019

Joker déclenche de vifs débats outre-Atlantique, et pour Oliver Stone, tout cela n’est pas sans rappeler un de ses films les plus célèbres : Tueurs nés.

Metteur en scène connu pour avoir toujours questionné les piliers de la mythologie américaine, Oliver Stone regarde manifestement avec un œil amusé la polémique qui accompagne le succès ravageur de Joker. En effet, l’artiste a régulièrement questionné les représentations de la violence, et comme il l’a expliqué à Indiewire, le film de Todd Phillips n’arrive pas aujourd’hui par hasard sur le grand écran.

 

photo, Joaquin Phoenix, Zazie BeetzNew York, New York...

 

« Nous vivons à l’heure du Joker. En termes de sensationnalisme et de violence, j’imagine que le film partage certains thèmes avec Tueurs nés. [...] La violence était satirique. J’avais un passif comme metteur en scène d’une violence réaliste, et il me semblait très clairement que le film n’était pas littéral, mais excessif, métaphorique, très éloigné du réel. »

Le metteur en scène fait probablement référence à la réception du Tueurs nés, qui fut accusé d’à peu près tous les maux à sa sortie. Il y était question, comme son titre l’indique de la frénésie meurtrière de deux assassins passablement remontés, suivis par une caméra et un montage parfaitement ahurissants.

Qualifié d’irresponsable, de parangon du meurtre, d’apologiste des tueurs en série, Oliver Stone dut faire face à une polémique aussi disproportionnée qu’absurde, à laquelle il fait référence aujourd’hui en rappelant que son Tueurs nés était pourtant une création assumant une verve surréaliste.

 

Photo Robert Downey Jr.Robert Downey Jr. dans Tueurs nés

 

Et quand on demande comment la situation a évolué depuis, le cinéaste livre une de ces sentences dont il a le secret, évoquant l’omniprésence de la mort dans la fiction, comme en témoigne selon lui le succès de Mindhunter.

« C’est partout désormais. Je ne dis pas que c’est ce que j’ai envie de regarder. Mais le futur, c’est le meurtre. »

Ah et sinon, Joker est en salles depuis ce 9 octobre, et notre critique est juste là.

 

Photo Joaquin Phoenix Joaquin Phoenix

commentaires

Coolhands
11/10/2019 à 00:51

Un chef d’oeuvre magistralement servit pas un Joaquim Phoenix au sommet de son art. On est loin du film de super héros habituel en rentrant dans un film avec une vraie profondeur et un message assez clair.
Vraiment adoré

corleone
10/10/2019 à 11:10

Ce film est un cas d'école qui devrait être visionné par tous qui font des études en psychiatrie, psychanalyse et criminologie.

Darpalex
10/10/2019 à 01:32

En sortant du cinéma j'ai pensé pour la première fois que Batman devrait un peu le comprendre ce pauvre Joker...
Ce que je veux dire c'est que je pense que c'est une très bonne chose, cette nouvelle habitude à Hollywood à humaniser les "méchants". Non pas qu'il faille pardonner des crimes, mais ce cinéma reflète une évolution positive de notre société, qui s'est aperçue que comprendre, se comprendre, communiquer, allait dans un sens positif pour tous, aussi bien les faibles, que les forts, bons ou mauvais.
Les films n'en sont que plus intéressants psychologiquement, et on sait tous depuis très longtemps d'ailleurs que les méchants fascinaient, cela venait de ce que l'on ignorait d'eux.
Moi j'appelle ce Joker un très beau film, humaniste.

captp
09/10/2019 à 19:35

Et si un peu quand même, si tant est que joker s attaque au même sujet.
Pas sur que le cousinage qu'il trouve au film vienne du côté de la réalisation mais plus du fond(perso ça me plaît plutôt beaucoup ce sujet... Quand il est bien traité ) .
Quand à la critique elle est plutôt unanime concernant joker.
Mais au moins je te rejoins sur l'essentiel... Pressé d'aller voir le film ;)

lolodemars
09/10/2019 à 16:39

Tueurs nés est un film totalement inclassable, désavoués par les uns et rendu cultissime par les autres.
Ces quelques critères en font une œuvre à part, et le simple fait que l'on mette en relation Joker et Tueurs Nés me donne la pressante envie de courir au ciné au plus vite. Quoi de plus jouissif qu'un film qui écartèle autant les critiques dès sa sortie !!!

Pour le manque de finesse, hors sujet à mon avis ;)

captp
09/10/2019 à 15:26

je n'ai pas encore vu joker et j’espère une approche moins bordélique et plus fine que Stone.
L'idée de faire un film cartoonesque était louable mais le tout était quand même un sacré beau bordel épileptique à l’esthétique discutable rendant plus que confus son message .le film se voulait être un reflet de l’Amérique et tout dans cette satire n'y était pas a jeter mais son manque de finesse (sur ce film) et son montage digne des anges gardien de jean-marie Poiret l'on rendu trop illisible.

votre commentaire