Brad Pitt explique enfin pourquoi il a menacé Harvey Weinstein de mort

Christophe Foltzer | 23 septembre 2019 - MAJ : 23/09/2019 10:11
Christophe Foltzer | 23 septembre 2019 - MAJ : 23/09/2019 10:11

Hollywood, ce n'est pas que les sourires et les paillettes, c'est aussi un endroit impitoyable où l'on se croit tout permis dès que l'on a un peu de pouvoir. Et l'affaire Harvey Weinstein est là pour nous le rappeler...

Cela fera bientôt deux ans que l'affaire Harvey Weinstein a explosé et qu'Hollywood est passé en mode "auto-nettoyant". Deux ans que les langues se délient, que les coeurs se serrent et que les têtes tombent. Deux ans que l'un des producteurs les plus influents est tombé de son trône et qu'il risque à présent une lourde peine de prison.

 

Photo Harvey WeinsteinL'Intouchable, Harvey Weinstein

 

Si on n'en a pas trop parlé ces derniers temps, l'affaire, elle, reste toujours en toile de fond dans nos esprits, tant elle a eu des répercussions sur le milieu du cinéma et de la télévision, forçant chacun à se remettre en question et à, enfin, prendre en considération la manière dont ce milieu considérait les femmes. Ce n’est pas trop tôt diront certains, mieux vaut tard que jamais penseront d'autres. Le plus important, c'est que ça bouge.

Alors que les récits des actes condamnables de Weinstein se sont enchainés pendant des mois, voilà que Brad Pitt, en pleine promo d'Ad Astra, s'est enfin décidé à révéler au monde entier ce qu'il s'était passé entre lui et le producteur. Soit deux ans après que Gwyneth Paltrow, sa fiancée à l'époque des faits, en ait parlé pour la première fois.

 

photo, Gwyneth PaltrowGwyneth ne se laisse pas faire

 

En octobre 2017, Paltrow avait en effet avoué au New York Times que Weinstein l'avait harcelée sexuellement en 1995, exigeant des faveurs particulières en échange d'un rôle. Ce qu'elle avait alors confié à Brad Pitt qui, lors de la première de la pièce Hamlet à Broadway, était allé confronter le terrible producteur en le menaçant de mort, comme le comédien vient lui-même de l'expliquer au micro de CNN :

"À ce moment, j'étais redevenu ce gamin des Ozarks sur un terrain de jeu et c'est comme ça que nous avons réglé les choses. Je voulais juste m'assurer que rien n'allait arriver ensuite à Gwyneth parce que je savais qu'elle avait encore deux autres films à tourner avec Weinstein. Ce qui est intéressant, je pense, et particulièrement à Hollywood, c'est que la dynamique entre les hommes et les femmes sur le lieu de travail doit être totalement recalibrée, et d'une manière très positive qu'on attend depuis longtemps. Je pense que c'est une histoire importante et qu'il faut la raconter. C'est pour ça que je suis allé le voir et que je lui ai dit que s'il l'incommodait encore, j'allais le tuer."

Une menace qui a fait son petit effet puisque Weinstein n'a visiblement plus cherché à mettre Gwyneth Paltrow dans son lit et n'a pas blacklisté la comédienne puisque quatre ans plus tard, en 1999, ils connaitront ensemble un succès gigantesque avec Shakespeare in Love. Une histoire importante à raconter évidemment, dommage qu'il ait fallu plus de 20 ans pour l'entendre...

 

photo, Brad PittForcément, Brad Pitt est prêt pour la baston

commentaires

rocky
26/09/2019 à 13:16

Aux commentateurs plus bas : En attendant, Brad Pitt est un mâle alpha qui a su protéger sa nana de Weinstein. Tout le reste, c'est du vent.

Rudy Mako
24/09/2019 à 17:16

Pourquoi n'avoir pas denoncé le westein à l'époque?
Pourquoi j'ai du mal à croire les confessions post me too

Micju
24/09/2019 à 03:48

(Mâle) putain de correcteur

Micju
24/09/2019 à 03:42

Mal beta et mal alpha que de belles théories à deux sous.Pour moi il y a des gens décents avec de bonnes valeurs et un sens moral. Et il y en a d’autres qui ne pensent qu’à exercer le plus pouvoir possible sur les autres.La seule chose qui compte pour eux c’est leur petite personne.Brad a défendu sa compagne car il fait partie des gens décents et Weinstein des indécents.

K
23/09/2019 à 23:29

Mouais…
La théorie du mâle alpha dans les rapports humains n'a été étayé dans aucune étude scientifique et/ou sociologique sérieuse. On ne trouve ce genre de propos que dans des sites d'escrocs expliquant aux mecs impressionnables comment réussir à transcender leurs vies absolument médiocres et leurs manques de confiance en soi par une recherche de relations sexuelles plus quantitatives que qualitatives, dans le but de se faire admirer par leurs semblables. Les autres mâles, au lieu de les prendre pour les alphas qui se croient être, s'en foutent la plupart du temps ou méprisent ce type de gros beauf d'ailleurs. .
La seule chose que le commentaire de @Dirty Harry a prouvé, c'est qu'il tente de combler un complexe d'infériorité.

Simon Riaux - Rédaction
23/09/2019 à 22:24

@Dirty Harry

Les journalistes comptent surtout des mâles patients en fait.

KibuK
23/09/2019 à 22:22

Donc Brad Pitt annonce pépouze qu'il était au jus pour les agissements de Wenstein... Et il était où Bradinou quand les femmes essayaient de se faire entendre ?... Il fermait sa gu****, comme tout le monde, de peur d'être sur la liste noire du gros producteur. Bravo !

Dirty Harry
23/09/2019 à 20:26

@ Andarloch : non tu inverses tout : Weinstein est un pervers, un prototype du mâle beta (voir delta..) qui faute de virilité use de son pouvoir pour obtenir ce qu'il ne peut avoir par grandeur d'âme, courage moral et force de caractère. Brad Pitt fait un très bon macho : quelqu'un qui protège sa femme et marque le territoire a quiconque la menace (et je suis certain qu'en plus il aime sa mère, comme tous les machos). Un macho n'est pas un petit chef frustré, un macho je vous souhaites d'en rencontrer (les militaires ou les pompiers en comptent beaucoup, par contre les journalistes et les producteurs de cinéma comptent beaucoup de mâles beta, extrêmement jaloux des Alpha).

Birdy
23/09/2019 à 15:20

PS: spéciale dédicace à Tarantino, Affleck, et les potos qui savaient et regardaient négligemment à côté.

Birdy
23/09/2019 à 15:18

Weinstein faisait gagner trop d'argent et bosser trop de monde pour que quiconque ose l'affronter et se griller. Cela vaut aussi dans la mode, la politique...
Donc bravo à Brad Pitt qui a eu les couilles de défendre une amie face à ce gros porc. Cela a l'air facile à dire, c'est pourtant le seul qui l'ait fait.

Plus

votre commentaire