Le director's cut de Midsommar se dévoile dans une première bande-annonce

Christophe Foltzer | 28 août 2019
Christophe Foltzer | 28 août 2019

Midsommar est sans conteste l'un des films qui nous a le plus marqués récemment. En tout cas, c'est assurément pour nous le film de l'été avec Once Upon a Time... in Hollywood. Raison de plus pour vouloir prolonger le cauchemar.

Avec Midsommar, Ari Aster a frappé un grand coup, peut-être même encore plus fort que celui causé par son précédent Hérédité et, si vous nous lisez régulièrement, vous savez tout le bien que l'on pense de son nouveau film. Une aventure belle, envoûtante, perturbante pour certains, magnifiée par un visuel à tomber et des comédiens en état de grâce. Un univers hypnotique autant repoussant qu'attirant.

 

photo, Florence PughDani en veut toujours plus

 

Peu de temps après la sortie de son film, Ari Aster avait évoqué la possibilité d'une version longue, une Director's Cut, qui rajouterait plus d'une demi-heure à ce que nous connaissons déjà et qui serait essentiellement dédiée à approfondir les personnages. Une version de 3h donc que son distributeur, A24, a décidé de sortir en salles aux États-Unis dans une exploitation limitée et qui ne devrait pas forcément se produire chez nous.

Si on espère que cette nouvelle version sera incluse dans l'édition vidéo de Midsommar, on ne peut s'empêcher de partager la bande-annonce qui vient de sortir pour promouvoir la version longue du film parce que, encore une fois, Midsommar ne peut rien faire comme tout le monde. Alors qu'on s'attendait à un trailer envoûtant et mystérieux, sombre et lumineux, A24 décide de faire les choses à l'envers en prenant presque le parti de se moquer de ce qu'il doit mettre en avant.

 

 

On se retrouve ainsi avec un trailer qui questionne gentiment l'utilité de l'existence de ce Director's Cut, se demande si ça va faire peur, si ce n'est pas trop long, bref ce genre de choses. Bien entendu on vous conseille d'avoir vu le film avant de regarder ce trailer parce que ça spoile quelques trucs importants. Il n'empêche que l'on crève d'envie de voir cette version parce que, visiblement, la relation Dani - Christian est encore plus approfondie et que c'est quand même le coeur du film.

Bref, on espère que l'éditeur vidéo français en charge de la sortie de Midsommar nous lit, parce qu'on va gentiment lui conseiller d'inclure cette Director's Cut. Il nous fera plaisir à tous.

 

photo, Florence Pugh, Jack Reynor, William Jackson Harper, Will PoulterUne invitation qu'on ne peut pas refuser

Tout savoir sur Midsommar

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MystereK
02/09/2019 à 16:17

Sinon des films très mauvais à l'époque qui sont devenu cultes aujroud'hui, ne le sont pas toujours parce qu'ils sont réévalué à la hausse, mais parce qu'il y a un effet nostalgie, SOS Fantôme 2 ne s'est pas amélioré avec le temps, ni Howard the Duck, mais allez comprendre pourquoui, ces flms mal tournés, mal joués, au scénario bancal, mal monté, sont devenu cultes !

MystereK
02/09/2019 à 16:14

ALEXANDRE vous confondez la qualité et l'appréciation. L'estime se mesure au nombre de personne qui apprécie (=estiment le fim) ce qui ne présupose pas une qualité supérieure. Le niveau d'estime, notez bien le mot NIVEAU, dépend donc totalement d'un concept mathémathique qui a à voir avec le nombre de gens qui apprécient et le nombre de gens qui désaprouvent. Le chef-d'oeuvre tient la qualité de l'oeuvre et lui, il est totalement subjectif et dépends de beaucoup d'autre facteurs selon les points de vue, puisqu'il s'agit de porter un jugement sur l'oeuvre. Beaucoup de gens peuvent lavoi vu et aimé un film, sans pour autant qualifier qu'ils le qualifient de chef d'oeuvre. Avec le temps le niveau d'estime peut baisser baisser ou monter, mais il n'en reste pas moins que le concept reste lilé mathématiqument au nombre de personnes qui l'apprécient et qu'un haut niveau d'estime peut-être immédiat et non atendre les années.

Alexandre
29/08/2019 à 00:00

@MystereK

Le concept mathématique d estime n est en aucun basé sur le nombre de personnes qui apprécient un film. Dans ce cas, Avengers Endgame est un chef d'œuvre tellement les gens l'ont vu et que la grz'de majorité l'apprécie.

L estime se gagne avec le temps et non au bout d un mois d exploitation. La preuve avec SOS Fantômes 2 qui était considéré comme très mauvais à sa sortie et pourtant culte aujourd'hui.
Idem pour Blade Runner à son époque.

Crazy-night31
28/08/2019 à 18:57

Je confirme totalement !!
L'ajout du director's cut lors de la sortie à venir en DVD ainsi qu'en BLU-RAY en France serait une bénédiction !!!
D'ailleurs si vous avez de quelconques informations concernant des dates de sorties françaises,
merci à l'avance de m'en faire part SVP ...

Thomas
28/08/2019 à 18:41

Midsommar m'a tellement mis une tarte dans la tronche, que j'en porte encore la minerve!
Je me demande encore, si ce film n'est pas trop en avance sur son temps, le futur nous le dira....

MystereK
28/08/2019 à 15:42

BABAR non, ce n'est pas le cas ici, La première version du film était beaucoup plus longue, plus de 3h15 environ, ensuite une version de 2h45 est passée par le comité de censure, ils ont dû faire des coupes et pour la cohérence et le rythme, Ari Aster lui même a ramené le film à 2h20 tout en gardant l'idée de mettre à disposition la version Unrated dont on parle ici.

MX je vous comprend, chacun ses gouts, c'est important, c'est juste l'utilisation du terme surestimé qui pose problpme puisqu'il s'agit d'une notion toute mathématique. Sinon, on est pas moins intéligent qu'un autre parce que l'on a un compte Facebook ou que l'on aime le foot (que je detete), ce qui fait peut-être un peu la différence, c'est la manière dont ont utilise Facebook ou qu'on se comporte en tant que fan de foot. Je connais des gens bien plus intelligents que moi avewc des postes important qui mettent tout de côté pendant une coupe du monde alors que moi c'est plutôt pour le cinéma que je ferais cela.

Babar77
28/08/2019 à 15:24

Les producteurs multiplient les versions pour obtenir plus de fric en vous renvoyant dans les salles vous taper le même film ou en vous faisant acheter des DVD/BLURAYS en vous balancant comme à des oiseaux de basse-cour des minutes en plus ou des commentaires supplémentaires le plus souvent inutiles.... Et les pigeons applaudissent.

Mx
28/08/2019 à 15:04

il y a méprise, je n'ai pas la prétention d'avoir le monopole du bon goût, ce n'est clairement pas le message que j'ai voulu faire passer.

Mon avis, et je suis dsl, mais j'ai le droit de le donner comme vous autres, est que filmer correctement est une chose, proposer un scènar digne de ce nom aux spectateurs en est une autre, et oui, je n'ai pas trouvé ce film si révolutionnaire que tout le monde le dit, et pour ce qui est du fait que je suis en minorité, cela ne me pose aucuns problèmes, au contraire, faire partie de la majorité n'est pas toujours synonyme d'intelligence et d'esprit critique, je pense que les gens les plus intelligents sont par exemple ceux qui ne sont pas inscirts sur facebook, ou encore ceux qui ne s'arrêtent pas de vivre parce que il ya une coupe du monde de foot à la tv au bistrot du coin, comprenne qui pourra..

MystereK
28/08/2019 à 14:32

Je suis toujours curieux de découvrir des version alternatives d'un film, voir ce que celles ci peuvent m'apporter de plus ou pas. Je me réjouis donc de voir celle ci sur le Blu-Ray comme déjà annoncé par Ari Aster dans différentes interviews.

MystereK
28/08/2019 à 14:30

MX, Le niveau d'estime d'une oeuvre est un concept mathématique aui se mesure aux nombre de personnes qui apprécient ou pas, ici une bonne majorité apprécie. En vous plaçant donc dans la minorité des personnes qui n'ont pas appréciés, vous ne pouvez pas balancer comme ça que le film est sur-éstimé, les maths vous donnent tort. Après vous avez aimé ou pas, c'est autre chose, chacun ses gouts, mais vous ne pouvez pas placer les vôtres comme niveau de mesure de l'estime d'un film.

Plus

votre commentaire